undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:7,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

50 PREMIERS REVISEURSle 5 janvier 2015
Qu'il est bon parfois de réécouter de "vieux disques" dont le souvenir lointain avait tendance à effacer la brillance et la fraicheur, comme ceuz de cette série de 3 disques de Lars-Ulrik Mortensen en forme de quasi-intégrale du début des années 90 parue sous le label Da Capo.

Pour ne citer que quelques pièces:

La Toccata Sol Majeur (BuxVW 165) est pleine d'autorité et d'élan (rien à envier au jeu mémorable de Leonhardt dans les ouvertures et les préludes et fugue de son anthologie Böhm)

Le choral à variations, "Wie Schön leuchtet der Morgenstern" (BuxWV 223) est rayonnant de tendresse, de présence sonore et de jubilation: une lecon d'interprétation d'un choral à variations sur un clavecin (plus convaincant que Leonhardt dans son anthologie Böhm).

La Suite en Ré Mineur (Bux VW 233) est renversante d'élegance et de tenue avec une utilisation de tous les registres du clavecin comme pour contraster avec la pièce précédente où le clavecin imitait l'orgue. On ne s'ennuie pas une seconde. On est pas très loin de la facon dont Robert Hill jouera, quelques années plus tard, les piéces pour luth de BACH sur clavecin-luth pour l'édition BACH 2000 de Haenssler.

Dans la suite en Ut majeur (BuxVW 226), Lars-Ulrik Mortensen échappe brillament au piège de la musique qui tourne en rond et se mord la queue, avec une vision imperturbable et une tendre retenue qui ne s'avachit pas dans la recherche du micro-effet et en privilégiant le mouvement et la ligne générale.

Aussi je trouve Mortensen supérieur à Simone Stella dans la partita "Auf meinen leiben Gott" in E mineur avec un clavecin à la fois plus soyeux et expressif mais aussi une interprétation plus riche, clairement articulé, sans tatonnement, pleine de sens, là où Stella semble dérouler et improviser, certes de facon assez brillante et souple, mais sans plus d'engagement personnel que celà.

On finit par cette petite (par la taille, pas par la grandeur jubilatoire) Canzonetta en la mineur, délicieusement jouée sur le jeu de 4' pour que tous les charmes de ce magnifique clavecin nous soient dévoilés.

Finalement, c'est peut-être ce premier volume, qui pourtant ne contient pas les chefs d'oeuvre (ou plutôt les piéces de grande envergure) que sont les variations sur "More Palatino" (sur le volume 2) et "La capricciosa" (volume 3) qui est peut-être l'exemple le plus patent de la réussite de cette série de 3 disques, en nous montrant toutes les formes de clavecin buxtehude (toccata, choral, variation, suite, fugue...) et nous exposant magistralement tous les talents de cet interpréte et les ressources de ce clavecin (copie Ruckers par Thomas Mandrup-Poulsen accordée au tempérament mésotonique).

Cette série, que j'avais acheté au prix fort au milieu des années 90 et maintenant rééditée par Naxos à prix économique, dépasse peut-être, au niveau du son du clavecin et du jeu, la réussite, certes plus complète (quoique "Wie schön leuchtet der Morgenstern" manque sur l'intégrale de Stella) de Simone Stella que je me trouve obligée de "dégrader" à 4 étoiles suite à la réécoute et la redécouverte des charme de cette série.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2013
...que la découverte de ces pièces de clavecin qui m'ont accroché dès la première
écoute ; il y a de la "matière" dans la musique de Mr Buxtehude à qui je n'ai
jamais fait l'éffort de m'intéresser , je le reconnais .
Pas étonnant que Bach ait fait un aussi long voyage pour aller le visiter !
L'instrument,l'interprète,l'enregistrement,tout me convient,et le prix aussi...
Du plaisir à moins cher qu'une place de cinéma pour un film juste passable .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2014
Oui,vraiment superbe L.U. Mortensen est un grand claveciniste et un immense musicien, les trois cd consacrés à Buxtehude sont de la même qualité , là Naxos à fait vraiment fort ,inégalable !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)