Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 3,51

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,65
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Bye bye my brother [Broché]

Yoshihiro Yanagawa , Kayo Nishino , Sébastien Kimbergt
4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
Prix : EUR 7,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 4 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez Bye bye my brother contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

4 janvier 2013 Bye bye my brother
Nidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau ? Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe. Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère. Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Bye bye my brother + Bakuman, tome 13
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Bakuman, tome 13 EUR 6,85

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

La mine résignée, le bonnet enfoncé sur la tête, Nidô survit en vendant de vieux magazines dans la rue. Mais autrefois, il n'était pas comme ça. Autrefois, il était un boxeur prodige qui a vu ses rêves de gloire détruits par un coup de couteau dans sa jambe. Un drame qu'il a toujours vu comme une sorte de punition pour avoir autrefois délaissé son petit frère, Shirô, mort dans la rue selon lui par sa faute.
Aujourd'hui, un boss mafieux garde toujours de lui les souvenirs d'un grand boxeur, et plusieurs personnes s'inquiètent encore pour lui, mais Nidô, devenu solitaire et replié sur lui-même, n'en a que faire. Il ne montre plus un signe d'espoir. Jusqu'au jour où il fait la rencontre de Jirô, un jeune boxeur qui ressemble à son frère disparu, et qu'il décide de prendre sous son aile, ravivant ainsi sa passion passée pour la boxe. Au fil des pages, Nidô s'occupera de Jirô comme il n'a jamais pu le faire avec son petit frère, et de son évolution dépendra sa mort ou sa survie. Car dans l'ombre, le Dieu de la Mort veille, et en théorie Nidô n'en a plus pour longtemps. A moins que ses décisions ne changent le cours de son destin.

Derrière Bye bye, my brother, on trouve un mangaka jusque là inconnu en France, Yoshihiro Yanagawa, ancien assistant de Tsukasa Hôjô bientôt 50 années au compteur dont près de la moitié dans le milieu du manga. Et plus encore, on trouve un projet de longue haleine, qui a connu bien des déboires avant de nous parvenir en volume relié.
Projet le plus personnel de l'auteur dans sa carrière, Bye bye my brother aborde des sujets que celui-ci a toujours gardé dans un coin de son esprit, mais des sujets loin d'être commerciaux. Il n'en faut pas plus pour que l'auteur rencontre toute les difficultés du monde en voulant publier la courte série dans un magazine. Certains refusent directement, d'autres demandent des modifications de l'oeuvre avant de refuser à leur tour. Au bout du compte, et à force de persévérance, c'est le magazine Manga Sunday qui accepte de la publier, alors que Yoshihiro Yanagawa était allé les voir sans trop y croire, leur ligne éditoriale très axée manga adulte étant éloignée du ton de BBMB (qui a le mérite de s'adresser à un large public, comme ça c'est dit). Mais les malheurs continuant, la série est trop courte pour pouvoir être ensuite publiée en tome relié. S'en suit alors pour Mr Yanagawa de nouvelles recherches d'éditeur, ponctuées de plusieurs problèmes de santé qui lui font frôler la mort, et au bout desquels il reste touché par l'inconditionnel soutien de sa femme. Après bien des épreuves, BBMB finit par être publié en tome relié, non sans avoir été agrémenté d'une histoire inédite de 50 pages.

A l'origine de l'idée de BBMB, une anecdote, aussi vraie que simple. Celle de la vision de deux chats abandonnés qui s'aident l'un l'autre, le plus gros surveillant le plus petit pendant que celui-ci mangeait. L'auteur les vit plusieurs fois, jusqu'à ce que le plus petit disparaisse. Puis, bien plus tard, le plus gros.
L'idée des chats anthropomorphes germe alors dans l'esprit du mangaka, de même que certains sujets de BBMB, liés à la protection ou à l'abandon des siens, et à la mort. Pour faire un récit humain, quoi de plus vrai qu'une... histoire vraie ? Et même s'il s'agit d'une histoire de chats, voici l'auteur décidant enfin de l'"adapter", plusieurs années après, en gardant un aspect félin chez ses personnages.

Les héros de BBMB sont donc tous des chats, de taille plus ou moins grande, de races différentes. Ce qui aide grandement à les reconnaître la plupart du temps, même si l'on aurait malgré tout vite fait d'en confondre certains au détour de quelques pages. Ce sont des chats, mais des chats humanisés (on y reviendra), qui n'empêchent jamais à l'auteur de développer de manière pertinente son récit.

Et cette pertinence commence avec le personnage principal, Nidô. Pour saisir toute la subtilité des fantômes hantant celui-ci, le récit se partage autour de trois époques : l'époque où il survivait dans la rue avec son jeune frère, jusqu'à la mort de ce dernier. Puis l'époque où il était boxeur, tentant de trouver dans la boxe un refuge pour faire redécoller son goût pour la vie, jusqu'au nouveau drame l'obligeant à stopper sa prometteuse carrière. Enfin, le présent, où il est replongé dans la solitude, replié sur lui-même... jusqu'à l'arrivée de Jirô, qui pourrait de nouveau offrir une lueur d'espoir à son existence.
Au fil des pages et des époques, l'auteur nous permet de cerner de mieux en mieux Nidô, et cela malgré une narration qui, malgré toutes ses qualités, pèche uniquement sur les transitions entre les différents époques. Attention, donc, à bien rester attentif, pour ne pas perdre le fil.

Mais Nidô n'est pas le seul personnage à être soigné. Il sera vite rejoint par Jirô, l'autre personnage central. Puis viennent plusieurs personnages secondaires mais de prime importance.
Peu à peu, on voit se révéler des personnages tout naturellement touchants, sans que l'auteur n'ait besoin de faire dans le pathos. Cela, on le doit notamment à une narration bien huilée, qui prend le temps de dévoiler petit à petit les fantômes du passé de Nidô, mais également ceux de Jirô. Les deux êtres se rapprochent, même plus qu'on ne le pense de par leur passé commun, et s'en suit alors une belle histoire de pardon et de rédemption pour tous les deux, et chacun se montre capable de pardonner ou d'accepter d'être pardonné afin de pouvoir repartir de l'avant ou de redonner un sens à sa vie. Autour d'eux, les différents personnages secondaires, bien qu'assez discrets, sont bien campés, sèment le trouble ou soutiennent les deux personnages centraux naturellement, sans forcer, voire sans chercher spécialement à le faire.

L'une des forces du récit vient sans doute de ce ton tout naturel, qui coule de source, où les personnages vont naturellement les uns vers les autres sans se la jouer, pour le bon ou le moins bon, car aucun ne sort de l'ordinaire, chacun est humain et a ses qualités et défauts : solitude, cupidité, égoïsme, corruption, désillusion... et, surtout, au bout du compte, solidarité.

L'autre force est visuelle, car Yoshihiro Yanagawa nous offre un travail aussi personnel qu'abouti et esthétique. Revenons sur l'aspect anthropomorphe des chats : si tous les personnages sont des félins, on l'oublierait presque tant ils apparaissent humains. Leurs réactions sont toutes humaines, un gros travail a été apporté sur leurs expressions, l'auteur parvenant même à apporter de jolies nuances. Par exemple, un sourire triste tout juste esquissé, sans pour autant aller outre l'aspect félin. Il y a une alchimie épatante, qui nous fait dire que Yanagawa fait partie de ces expressionnistes de génie capables d'apporter énormément de nuances sans forcer. Un peu comme Tsukasa Hôjô à sa meilleure époque.
Très réalistes, les décors se font pourtant bien souvent discrets, afin de laisser s'exprimer au mieux ce design des personnages très abouti, qui se trouve encore sublimé par des teintes de gris ou de noir du plus bel effet, comme faites à l'aquarelle, et qui finissent d'offrir à l'ensemble une ambiance de conte réaliste.

Conte réaliste, oui. En fait, BBMB, c'est peut-être tout simplement ça. Un mélange entre deux concepts que l'on n'a pas forcément l'habitude de voir ensemble, pour un résultat qui offre une belle alchimie. Le ton se veut réaliste et humaniste, évite le pathos et se permet même une lueur d'espoir à la fin, tandis que la forme a des allures de conte universel, capable de toucher tout le monde, avec ses personnages félins, son aspect "aquarelle"... sans oublier le Dieu de la Mort, sorte de croisement entre le chat-bus de Mon Voisin Totoro pour le visage et les héros du Royaume des Chats pour le look, et personnage à part, sorte de narrateur s'adressant d'abord aux lecteurs, avant de se plonger dans l'histoire et d'en être un acteur à part entière.

Au bout du compte, BBMB est sans doute une expérience unique, très personnelle. Yoshihiro Yanagawa a créé son monde, qui peut paraître un peu bancal, mais qui respire la sincérité et l'humanité, et nous laisse entrevoir tout le talent d'un auteur que l'on espère vivement pouvoir relire en français.

Côté édition, c'est du tout bon. Le papier et l'impression sont de qualité, la traduction est d'une fluidité très appréciable.


Koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Yoshihiro Yanagawa est né le 30 juin 1964 dans le département de Kagoshima. la 3ème place de la 37ème édition du Prix Tezuka (1989) organisé par le magazine Weekly Shônen Jump (Shûeisha), il monte à Tokyo où il devient notamment pour Tsukasa Hojo.



En 1993, il fait ses débuts chez Shûeisha avec Vice, puis Diamond (ダイヤモンド) en 1996 et Kijimu (キジム) en 2000.
En 2001, il passe chez l’éditeur Shinchôsha, où il signe deux mangas de samouraïs, Nemuri Kyoshiro (眠狂四郎) série en 10 tomes et Saite Magoichi (咲いて孫市) qui paraitra entre 2004 et 2005 et qui compte 5 tomes.
Bye bye Nini - Neko to kinkisha (ばいばい、にぃに。~猫と機関車~), son manga le plus personnel, et son dernier ouvrage en date a été récompensé par le Prix IKKI Manga en 2011 et publié au Japon par Shôgakukan.

A noter que l'auteur, depuis quelque années, ne dessine plus que le week-end. La semaine il travaille comme salarié dans une boite d'informatique.

--------------------

En France, ce sont les éditions Casterman qui nous font découvrir l'auteur en publiant Bye bye my brother en janvier 2013.

Détails sur le produit

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Casterman (4 janvier 2013)
  • Collection : Bye bye my brother
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 220306238X
  • ISBN-13: 978-2203062382
  • Dimensions du produit: 18 x 13,2 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 192.307 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

4.4 étoiles sur 5
4.4 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 J'aurai pu être un CHATPION ! 9 novembre 2013
Par Bruce Tringale TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Nido aurait pu être champion du monde de boxe . Jusqu'au jour où un voyou lui donne un coup de couteau dans la jambe . Privé de sa passion , il vend des journaux dans la rue complètement éteint . Un jeune champion qui ressemble à son petit frère décédé lui redonne la flamme . Sauf que ce gamin EST l'ancien voyou repenti.
Yoshihiro Yanagawa , le mangaka raconte avec beaucoup d'émotion le parcours tourmenté de cette oeuvre pour être publié . Entre temps , une pancréatite a failli l'emporter et, de ce fait, la vie du manga et de son auteur ont été intrinsèquement liée . On est heureux de savoir que l'auteur va mieux et BBMB , remarquablement dessiné et doté d'une vraie sensibilité méritait d'être publié .... Les chats sont mignons comme tout , un travail consistant a été effectué sur le regard de nos amis félins....
Maintenant Yanagawa brosse une histoire de rédemption , de boxe matinée d'une zeste de fantastique à Neil Gaiman : la mort rencontre ses clients sur un quai de gare avant de leur offrir un aller simple...Contraintes liéés à la santé de notre ami ? L'histoire principale se lit en 10 minutes , l'annexe en moins de 5 ... Tout ça est , de l'aveu de son auteur , un peu puéril , superficiel , vain . Il est claire que Yanagawa ne connait rien au monde de la boxe , que cela ne l’intéresse pas et que Nido aurait pu être Sumo , footballeur ou champion de Badmington ,ça n'aurait pas changé grand chose ....
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Belle découverte ! 10 septembre 2013
Par Lisbei13 TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Nido fut un boxeur couvert de gloire ... mais désormais, il vit dans la rue, vendant des magazines à la sauvette pour survivre. Lorsqu'il rencontre Jiro, un jeune boxeur qui ressemble étrangement à son petit frère dont la disparition le hante, Nido accepte de l'aider à réaliser son rêve. Mais le passé n'attend qu'un faux-pas pour les replonger tous les deux dans des souvenirs bien trop lourds à porter ...

Ce manga aux personnages animaliers m'a été conseillé par un des vendeurs du stand Casterman et je ne le regrette pas, même si la boxe ne fait vraiment pas partie de mes thèmes de prédilection. Mais j'ai bien accroché au trait soigné du mangaka, dont c'est la première oeuvre traduite en français, et j'ai aimé plongé dans cette atmosphère nostalgique et fantastique, avec ses personnages paumés mais terriblement attachants. Une petite histoire sans prétention mais qui m'a émue.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe Manga 28 février 2013
Format:Broché|Achat vérifié
excellente surprise : graphiquement, les personnages sont touchants et bien reussis.
Le scenario est prenant et peu conventionnel : le sport et les trauma, mais aussi l'amitie;.

Un superbe moment d'émotion dans ce one shot !

PS : ce manga est peu conventionnel, car il ne suit pas les lignes du manga habituel : l'auteur a eu des difficultés
pour le publier. C'est un bon manga avec de l'émotion et une bonne histoire, avec une pointe de fantastique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Génial et très émouvant 9 juin 2014
Par Omayeda
Format:Broché|Achat vérifié
Un récit court mais très prenant, un one-shot à découvrir si vous êtes amateur de belles histoires touchantes. à lire et à relire
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 très bonne lecture 6 mars 2014
Format:Broché|Achat vérifié
l'oeuvre est très prenante, les personnages vraiment attachants
les sentiments sont bien représentés et cette lecture a été une très bonne découverte.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?