EUR 11,15
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,30 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Byzance : Une autre Europe (330-1453) Broché – 29 octobre 2005


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 29 octobre 2005
"Veuillez réessayer"
EUR 11,15
EUR 10,00 EUR 6,00

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Docteure en histoire de l'art, Elisabeth Yota est assistante au Séminaire d'Archéologie et d'Art Paléochrétiens et Byzantins de l'Université de Fribourg depuis 1998 et Maître de conférences à l'Université de Strasbourg en 2002 et en 2003. Ses recherches personnelles portent sur l'art médio-byzantin et plus particulièrement sur les manuscrits liturgiques illustrés.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,30
Vendez Byzance : Une autre Europe (330-1453) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,30, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 159 pages
  • Editeur : Infolio (29 octobre 2005)
  • Collection : Illico
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2884742166
  • ISBN-13: 978-2884742160
  • Dimensions du produit: 17,5 x 1 x 11,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 409.125 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Georges sur 14 juillet 2013
Achat vérifié
Evoquer les 11 siècles de l'histoire de l'empire byzantin en un format poche est une gageure. Toutefois pour le lecteur non historien qui vient de visiter Istamboul pendant quatre jours et qui veut se faire une idée de ce qui s'est passé entre la fondation de Constantinople et l'arrivée des Ottomans 1123 ans plus tard ces 150 pages constituent une parcours exhaustif. Si ce petit livre complète avantageusement le voyage il peut aussi s'avérer une invitation à l'approfondissement des nombreux points d'une période vaste et riche. Ce sont les mérites de cet ouvrage. Non négligeables, les différentes périodes historiques sont complétées par une description des apports artistiques, l'auteure semblant particulièrement qualifiée dans ce domaine. La qualité de la police et l'insertion de cartes géographiques facilitent généralement la lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Damien Coullon TOP 1000 COMMENTATEURS sur 5 janvier 2014
150 pages pour mieux connaître cet empire qui a duré plus longtemps que l’empire romain lui-même (même si les byzantins – et les arabes, qui les appelaient les Roums - se voyaient comme Romains) et a permis de faire le lien entre l’occident de la renaissance et ses racines antiques : en mourant avec la chute de Constantinople, l’empire byzantin a déclenché la renaissance en occident, avec l’émigration massive vers Venise (on pourrait même affirmer que la pré-renaissance italienne est due à la prise de Constantinople lors de la 4ème croisade détournée par les vénitiens en 1204).

Un livre très accessible qui permet de mieux saisir pourquoi l’empire romain a été scindé en deux (en 284, mise en place d’abord du système des tétrarchies (2 augustes + 2 césars) suite aux guerres civiles et aux invasions, puis fondation en 330 d’une seconde capitale sur un lieu plus stratégique, plus sure et plus proche des opérations militaires) ainsi que l’impact énorme que cette séparation a eu, que l’on ressent encore aujourd’hui à travers la distance dans l’Europe chrétienne entre un occident catholique et des pays de l’Est sous influence orthodoxe.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Petrus Comestor TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 8 juillet 2013
Achat vérifié
J'aurai dû prendre le Que Sais-Je de Jean-Pierre CHEYNET. Du coup, j'ai acheté son ouvrage chez Cursus Armand Colin.
Pour la période considérée, achetez à la place le DUCELLIER et KAPLAN "Byzance IVe- XVe siècle", Paris,Hachette, 2004, collection Hachette Supérieur, 1er et 2e cycle. Beaucoup mieux structuré et approfondi...

Lire page 105 que Saladin est le fils de Nur-ed-Din Mahmoud, pour une médiéviste qui s'occupe des croisades, de l'Orient latin et de Byzance, ça répulse!!! Sachant que l'auteur est comme votre serviteur Docteur ès histoire de l'art, mais en plus a enseigné à l'Université de Fribourg! Saladin, ou Salaheddin ibn Youssef, est kurde, et neveu de Chirkouh, lieutenant de Nur-ed-Din.
Du coup, on redoute, après une telle bévue historique, d'autres erreurs, dans les chronologies et dans le texte.
Coquilles aussi.
DOMMAGE!!!
Pédagogique, style lapidaire, le lecteur est guidé à travers toutes les relations entre Byzance et ses voisins...
Ce petit livre à la bibliographie récente, pluridisciplinaire, approfondie et internationale, est une introduction à l'histoire et l'histoire de l'art byzantine. De Kaplan (OUI) à Cheyne (OUI!), de Lyn Rodley (eh oui!) à André Grabar (comment l'oublier?), de John Lowden (OUI!!!) à Pierre Maraval (OUI, OUI), Elisabeth Yota a extrait la subtantifique moelle de ces byzantinistes chevronnés, en apportant ses propres connaissances de Docteur ès histoire de l'art byzantiniste.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?