• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Expédition Express et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
C.P.E. Bach / Magnificat a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

C.P.E. Bach / Magnificat

4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

19 neufs à partir de EUR 13,43 6 d'occasion à partir de EUR 13,47

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Akademie für Alte Musik Berlin


Produits fréquemment achetés ensemble

  • C.P.E. Bach / Magnificat
  • +
  • CPE Bach (Coffret 13 CD)
  • +
  • C.P.E.Bach Project - Sonate pour violoncelle/Concertos/Sinfonia n°5
Prix total: EUR 68,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Eiche Markus, Lehmkuhl Wiebke, Odinius Lothar, Rias Kammerchor, Watts Elizabeth
  • Compositeur: Bach Carl Philipp Emanuel
  • CD (11 février 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Harmonia Mundi France
  • ASIN : B00GTX9WWY
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 18.977 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Magnificat, wq. 215: 1. chor. magnificat anima mea dominum - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Rias Kammerchor
  2. Magnificat, wq. 215: 2. arie. quia respexit humilitatem (s) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Elizabeth Watts
  3. Magnificat, wq. 215: 3. arie. quia fecit mihi magna (t) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Lothar Odinius
  4. Magnificat, wq. 215: 4. chor. et misericordia eius - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Rias Kammerchor
  5. Magnificat, wq. 215: 5. arie. fecit potentiam in bracchio suo (b) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Markus Eiche
  6. Magnificat, wq. 215: 6. duett. deposuit potentes de sede (a, t) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Lothar Odinius, Wiebke Lehmkuhl
  7. Magnificat, wq. 215: 7. arie. suscepit Israël puerum suum (a) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Wiebke Lehmkuhl
  8. Magnificat, wq. 215: 8. chor. gloria patri et filio - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Rias Kammerchor
  9. Magnificat, wq. 215: 9. chor. sicut erat in principio - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Rias Kammerchor
  10. Heilig ist gott, wq. 217: 1. ariette. herr, wert, daß scharen der engel (a) - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Wiebke Lehmkuhl
  11. Heilig ist gott, wq. 217: 2. chor der engel und völker. heilig, heilig, heilig ist gott - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin, Rias Kammerchor
  12. Sinfonie d-dur, wq. 183: I. allegro di molto - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin
  13. Sinfonie d-dur, wq. 183: II. largo - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin
  14. Sinfonie d-dur, wq. 183: III. presto - Carl Philipp Emanuel Bach, Akademie Für Alte Musik Berlin

Descriptions du produit

Description du produit

La somme d'une vie. Le 9 avril 1786, Carl Philipp Emanuel Bach dirige à Hambourg un concert de bienfaisance. Au programme, trois de ses meilleures oeuvres, représentatives de son génie : la Symphonie Wq 183/1 (1780), le Magnificat composé en 1749 dans l'espoir de succéder à son père comme Cantor de Leipzig, et enfin l'époustouflant Heilig (1776) à double choeur, dont il écrit : "Dans le genre, ce sera mon chant du cygne, et servira à ce qu'on ne m'oublie pas trop vite après ma mort." Il eut raison : 300 ans après sa naissance, ce CD reprenant le même programme en témoigne.

Critique

'scintillating energy … [a] must-have release' RECORDING OF THE MONTH --Jeremy Nicholas, Gramophone

This is the finest recording of CPE s choral masterpiece I have heard ... This looks set to be one of the discs of the CPE anniversary year. EDITOR S CHOICE --Richard Wigmore, Gramophone

'The performances are first rate in all respects and the music is full of interest. The booklet is very well produced and the sound is excellent. All in all, this is an early and splendid contribution to the C P E Bach anniversary celebrations.' --John Quinn, Music Web International April 2014

Vitality is the essential ingredient of the performances recorded here ... Elizabeth Watts shapes her phrases beautifully with a sure sense of direction ... thrilling stuff. --Simon Heighes, IRR April 2014

'This is probably the highest profile release to have yet emerged in C.P.E. Bach s tercentenary year, and very good it is, too ... If you re only going to buy one disc of his music this year, why not make it this one?' --Simon Thompson, Musicweb International June 2014

**** There is plenty here that surprises and delights, from unexpected juxtapositions of styles to orchestral sound effects with the air of experiments too maverick to catch on. More importantly, there s a lot of simply glorious music. --Kimon Daltas, Sinfini Music 14 March 2014

GRAMOPHONE BAROQUE VOCAL AWARD WINNER 2014 'Here is a CPE Bach release fit not only for an award, but also to stand for the efforts of all who have cherished the 300th anniversary of the composer s birth this year ... There will surely be much joy for listeners if there are many more releases like this one ... The performances are everything one would expect from the RIAS Chamber Choir and the Akademie fur Alte Musik Berlin, which is to say vividly presented and with satisfyingly rich expressiveness a quality that can be credited to the soloists as well, Elizabeth Watts and Wiebke Lehmkuhl especially ... Hans-Christoph Rademann directs all with a potent mix of engagement and understanding. If you are looking to enhance your appreciation of CPE Bach this year, let our two Baroque winners be your guide.' --Lindsay Kemp Gramophone Awards Issue, September 2014

**** There is plenty here that surprises and delights, from unexpected juxtapositions of styles to orchestral sound effects with the air of experiments too maverick to catch on. More importantly, there s a lot of simply glorious music. --Kimon Daltas, Sinfini Music 14 March 2014

'the RIAS Chamber Choir is absolutely gripping … This is thrilling stuff, complete with squealing trumpets and a magnificently sonorous climax' --Simon Heighes International Record Review, December 2014

**** There is plenty here that surprises and delights, from unexpected juxtapositions of styles to orchestral sound effects with the air of experiments too maverick to catch on. More importantly, there s a lot of simply glorious music. --Kimon Daltas, Sinfini Music 14 March 2014

BBC RADIO 3 CD REVIEW CRITICS CHOICE OF THE YEAR 2014 Flora Wilson: 'As a performance it s such an expensive sound, it s fantastic, it s so grand and so focused; I really enjoyed this' Andrew McGregor: 'It s hard to imagine it being done much better than this' --Flora Wilson & Andrew McGregor BBC Radio 3 CD Review, 20th December 2014

**** There is plenty here that surprises and delights, from unexpected juxtapositions of styles to orchestral sound effects with the air of experiments too maverick to catch on. More importantly, there s a lot of simply glorious music. --Kimon Daltas, Sinfini Music 14 March 2014


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Si CPE Bach n'a pas disparu de la mémoire des professionnels et amateurs, c'est essentiellement par son oeuvre de clavier. Déjà, Beethoven suppliait son éditeur de lui envoyer quelques cahiers qui pourrissaient dans sa cave ou nourrissaient "ses" rats. Pourtant, ce très grand compositeur, un peu éclipsé par l'ombre impressionnante de son père, a écrit heureusement dans tous les genres.

Si sa musique religieuse n'est quantitativement pas très importante, elle ne déroge pas à cette grande qualité (à l'exception peut-être de l'oriatorio 'les Israélites dans le désert, bien écrit sans plus, et probablement desservi par son intention de 'faire populaire', ce qui semble impliquer bien à tort de rabaisser son génie).

Le sublime 'magnificat' a été critiqué par quelques musicologues grincheux pour 'manque d'homogénéité'. La belle affaire ! Ce magnifique texte de louanges fait défiler les évocations descriptives les plus diverses, la Vierge ne parvenant plus à énumérer tout ce qu'elle admire dans le Seigneur. La même critique devrait, en toute bonne logique, être adressée à papa Bach,, qui lui aussi s'est attaché à illustrer l'esprit et la lettre de chaque verset de l'hymne marial. CPE, dans le nouveau langage de son époque (qui se souvient un peu de papa ....) s'attache au même exercice et le réussit à merveille. la vigueur de l'écriture des tutti, la tendresse des flûtes qui colorent l'orchestre de l'intérieur y sont, entre mille détails, particulièrement admirables.
Lire la suite ›
16 commentaires 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce qui est particulier pour cet enregistrement du Magnificat de Carl Philip Emanuel Bach paru en début d’une année coïncidant avec le 300ème anniversaire de sa naissance c’est qu’il n’a reçu aucune récompense majeure de la part des principaux magazines.
Une seule exception et sur le tard : Gramophone l’a retenu comme finaliste au titre de meilleur disque de l’année 2014 dans la catégorie « Baroque Vocal ». Le CD n’avait toutefois pas fait l’objet d’une critique au préalable. Le porte-parole du magazine, Richard Wigmore est d’avis que nous avons là le meilleur enregistrement qu’il soit de ce Magificat. Tout est parfait selon lui.

Chez BBC Music Magazine (04/2014), Anna Picard rédige un très court article et s’intéresse surtout au motet « Heilig ist Gott ». Son appréciation globale se limite a une note de 4.

Simon Heighes de International Record Review (04/2014) rédige, selon son habitude, un article très détaillé. Il nous situe bien sur le plan historique. Le choix des trois œuvres au programme relève de CPE Bach lui-même en ce sens qu’elles correspondent au programme de la seconde moitié d’un concert bénéfice qu’organisa le compositeur en avril 1786 à Hambourg. Ce qui explique évidemment le court minutage du disque (56’05). Monsieur Heighes n’a que des éloges pour cette réalisation de Rademann, du RIAS Kammerchor et de l’Academie für Alte Musik de Berlin. « ‘Vitalité’ – voici l’ingrédient essentiel de ces interprétations ». Tous les solistes sont excellents, en particulier Elizabeth Watts. « Les chœurs sont d’une qualité exceptionnelle ».
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Hans-Christoph Rademann, spécialiste de la direction chorale, nous offre le programme de la deuxième partie d'un concert historique donné le 9 avril 1786 à Hambourg sous la direction de CPE Bach (1714-1788), dont nous célébrons cette année le tricentenaire de la naissance.
Les trois œuvres brillamment exécutées -soulignons le parfait équilibre voix/orchestre- permettent de découvrir d'autres aspects de ce maître de la musique pour clavier qui influença la première école de Vienne.
Vers 1775, Carl Philipp Emanuel compose quatre symphonies «avec douze instruments obligés» qui seront imprimées à Leipzig en 1780. Retenue pour cette gravure, la première en ré majeur de forme tripartite est d'une rare intensité expressive; la modernité du traitement des vents, les couleurs savoureuses du deuxième mouvement -peut-on déjà parler d'orchestration?-, révèlent un symphoniste au sommet de son art, ayant contribué à l'évolution d'un genre qui culminera dans les «Londoniennes» de Joseph Haydn.
Contrairement à ce que l'on peut lire ici ou là, le splendide Magnificat achevé le 25 août 1749 n'est pas une œuvre «filiale»; cette partition d'envergure illustre une nouvelle sensibilité que Jean-Sébastien Bach ignora, fidèle jusqu'à sa dernière note à l'art savant du contrepoint.
La conclusion est à la hauteur avec le Heilig écrit en 1776, chant du cygne d'un créateur à l'apogée de sa carrière.
Lire la suite ›
1 commentaire 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?