Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

CONTES [Poche]

Alain-Bernard Fontaine


Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 3,80  
Poche --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez nos meilleures ventes Livres .

Description de l'ouvrage

11 octobre 1996 Fleuron
Voyageur immobile, Jean de La Ville de Mirmont rêvait dêtre marin mais devint écrivain. Il entra en littérature comme le Hollandais Volant prit la mer. Né à Bordeaux en 1886, port alors ouvert à tous les océans, il sétablit cependant dans lIle Saint-Louis à Paris, au-dessus des eaux dormantes et des péniches éternellement amarrées. Il était ""de ceux dont les désirs sont sur cette terre"" et garda ""de grands espoirs inassouvis"" en lui.
Ses CONTES, paraboles philosophiques, sont huit histoires délans brisés, huit récits dexistences à ""lhorizon chimérique"" abrégées par le couperet du destin, lironie du sort ou lincompréhension des autres. Les Pétrels, oiseaux ignorants et bornés, ou le City of Benarès, navire errant et désolé, trouvent dans (le choix de) leur mort ""le seul moyen de reculer les bornes dune planète trop limitée"".
La littérature, elle, peut être sans limite, pour peu quon la laisse naviguer à lestime.
Cest une balle ennemie qui coupa court au talent de Jean de La Ville, dans une tranchée en novembre quatorze. La grande aventure de cette guerre dans laquelle le jeune poète - et tant dautres écrivains - sétait engagé corps et âme, eut peut-être seule été capable de faire reculer les bornes. Homme du renoncement et de la résignation lucide, Jean de La Ville, comme Johan, le petit mousse de la ""Jonque de Porcelaine"", de Joseph Delteil, était ""pâle comme une planète"" parce que la lune, écrit Jean dans Les Pétrels, ""même par les nuits les plus chaudes, a toujours lair davoir froid"".
Il vécut vingt-huit années sur le sol dune planète aux limites improbables, mais ronde, et ny envia jamais que ""le sort des oiseaux de passage""...
--Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?