undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Cassette vidéo|Modifier

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 janvier 2014
Cette critique se réfère au DVD zone 1, l'objet sur cette page étant en italien!

Alors que le film durait originellement dans les 2 heures et demie, Cabal, connu outre-Atlantique sous le nom de Nightbreed se vit charcuté sans l'accord de Clive Barker de scènes approfondissant l'histoire et les personnages, de multiples monstres et de mécanismes sensés amener l'intrigue d'une manière bien plus fine et cohérente.

Le film ainsi tronçonné est sorti par la Fox en 1990, et nous présente Boone, un jeune homme tourmenté par d'horribles cauchemars de créatures difformes le poursuivant dans les environs d'un lugubre cimetière. Son psychiatre révèle à Boone qu'il est , selon lui, le serial killer sévissant dans les environs. Passablement perturbé par cette annonce, celui-ci tente de se suicider... Pour se réveiller à l'hôpital en compagnie d'un curieux personnage lui demandant de le mener à Midian, la cité-cimetière dont Boone rêve inlassablement. L'aventure commence alors. Jusqu'à à aboutir à un climax d'ambiance messianique...

Clive Barker est un écrivain horrifique qui aime à mêler les peurs de la damnation, la douleur et l'érotisme, comme on le voit déjà dans Hellraiser, pour lequel il crée la horde de cénobites menés par Pinhead. Cabal est l'adaptation de son roman, et dans ceux-ci, les vrais monstres ne sont nullement les résidents de Midian, mais les humains, du psychiatre (incarné par David Cronenberg!) en passant par la police qui ici est d'une violence et d'une stupidité assez ahurissante, ou par les membres de l’Église. Cabal est une parabole sur la différence et l'intolérance comme on pourrait en parler pour les Noirs ou les homosexuels pour ne citer qu'eux. Des scènes d'inquisitions restent dans le film, visions de cauchemar surgie du fond des temps, et que Lori, petite amie de Boone découvre assez tôt, en rencontrant certains personnages.

Cabal ne fit pas beaucoup de bruit, injustement décrié par les spectateurs n'ayant pas compris qu'il ne s'agit pas là d'un film d'horreur classique mais d'un pamphlet sur la haine de l'autre, de l'autre différent, et dont le plus glacial meurtrier n'est pas celui qu'on croit, un film aux personnages tantôt effrayants, tantôt attachants, mais qui ne laissent pas de marbre!

Si le film a bien sûr vieilli, si le grain de l'image montre que le temps a passé, il reste un incontournable par la richesse de son univers, comme souvent avec Clive Barker.
On parle d'ailleurs depuis plusieurs années d'un Director's Cut, sur lequel je me ruerai dès sa sortie... si sortie il y a.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2012
le film est très bien, mais je l'aurais préféré en français!
gcyugyukgvykuvg yictficftixfct vgyukvgyovguo gvyukvgyovgyo g vyukvgyuovguo g vyukvgyuvgyu vcyuicfyucfu tvyogyocgyu_ gvygvyucgfyku g vhukvgyugyku vgyvgyukc
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2012
Le livre était déjà très bien. Et quand le "pote" de Clive Barker, David Cronenberg, en fait un film c'est doublement bien. Pour les fans de créatures hors du commun et une leçon de tolérance.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus