Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €10.69

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

California Breed


Prix : EUR 20,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
27 neufs à partir de EUR 9,10 2 d'occasion à partir de EUR 17,22
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste California Breed

Visitez la Page Artiste California Breed
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

California Breed + Great Western Valkyrie + Magic Mountain
Prix pour les trois: EUR 49,67

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (20 mai 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Frontiers Records
  • ASIN : B00IKM5MGW
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 54.011 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. The way
2. Sweet tea
3. Chemical rain
4. Midnight oil
5. All falls down
6. The grey
7. Days they come
8. Spit you out
9. Strong
10. Invisible
11. Scars
12. Breathe

Descriptions du produit

Description du produit

On ne présente plus Glenn Hughes, l'un des héros de l'histoire du rock, bassiste de Deep Purple, qui a traversé tellement d'époques et d'épreuves personnelles. A 62 ans, le chanteur bassiste est en grande forme comme en atteste son nouveau groupe post Black Country Communion : California Breed. A ses cotés, on retrouve celui avec lequel il forme une section rythmique tellurique : Jason Bonham (le « fils de » qui sonne comme son père !). Le trio est complété par un jeune guitariste de 23 ans à la dextérité impressionnante (son nom a été soufflé à l'oreille de Glenn Hughes par... Julian Lennon) ! La production a été confiée à Dave Cobb, dont le travail avec le groupe Rival Sons a été très remarqué. En effet, le son est « énorme » ; « c'est vraiment du rock'n'roll » déclare le leader du groupe, « mais le son est très moderne. Notre jeune héros à la guitare est très influencé par Mick Ronson et Jimmy Page. Dès que nous nous nous sommes rencontrés, la connexion a été immédiate. On a écrit deux chansons en quatre heures ; j'ai tout de suite décroché mon téléphone, appelé Jason, et lui ai dit d'arriver le plus vite possible ! ». Ainsi est né ce nouveau super groupe, California Breed, qui a enregistré l'album à Nashville dans des conditions « live ». « C'est certainement l'un des meilleurs albums auquel j'ai participé. Je voulais enregistrer quelque chose de vraiment spécial et je crois qu'on a trouvé une combinaison pop-rock-blues idéale. J'ai vraiment hâte de me retrouver sur scène pour défendre ces titres ».

Critique

Inutile de jeter une oreille à California Breed si on est pas un fan transi de Led Zeppelin. Ce qui ne doit d'ailleurs pas être le cas d'Andrew Watt, guitariste de vingt-deux ans extrêmement doué et repéré par ce vieux renard de Glenn Hughes. Déjà assuré de posséder avec la frappe de Jason Bonham quasiment l'équivalent de celle du défunt batteur du dirigeable rock, le bassiste et chanteur s'est trouvé un Jimmy Page de substitution tout à fait convaincant.

Ne manque que la voix de Robert Plant, même si Glenn Hughes arrive à donner le change en sachant ne pas s'aventurer trop loin dans les aigus. Sans être une recréation totale de Led Zeppelin - ce qui aurait été grotesque - California Breed s'approche parfois très près de son modèle autant revendiqué qu'évident. dans certains cas, il va même trop loin comme pour « The Way » qui n'est pas loin de frôler le plagiat pur et simple. « Scars » a parfaitement assimilé les rythmiques bondissantes qu'affectionnait le maître et inventeur du hard rock, pour asséner une bonne dose d'adrénaline.

Un peu moins proches du modèle et de ce fait moins gênants aux entournures, « Chemical Rain » s'aventure sur des territoires psychédéliques et « Invisible » montre qu'Andrew Watt sait glisser le petit gimmick qui fait mouche avec son intro qui évoque un essaim de guêpes en piqué. Tout cela est remarquablement joué, le jeune guitariste n'étant pas loin d'être une révélation majeure et Jason Bonham n'ayant jamais encore cogné avec autant de redoutable précision.

Reste que Califronia Breed ne peut pas prétendre à briller par son originalité, ce type d'exercice de relecture étant par nature trop limité à un style ou à un groupe (ce qui restreint encore le champ des possibles). A l'inverse, on peut se dire que Led Zeppelin n'aurait guère fait mieux, ce qui n'est pas en soi un mince compliment.


François Alvarez - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cousin Hub TOP 500 COMMENTATEURS sur 9 juillet 2014
Format: CD Achat vérifié
Je m’étais extasié sur l’expérience Black Country Communion qui en l’espace de 3 ans entre 2010 et 2012 avait sorti 3 disque studio et un double-live de très grande qualité. Mais la brouille entre Hughes et Joe Bonamassa avait conduit au split du groupe, les américains Bonamassa et Derek Sherinian choisissant de continuer à jouer ensemble dans le groupe du premier, tandis que les anglais Hughes et Jason Bonham poursuivaient leur collaboration. Ainsi, 18 mois après la séparation de Black Country Communion, les deux tenants de l’héritage Purple/Zeppelin reviennent avec un nouveau projet intitulé California Breed. Le duo s’est entiché d’un nouveau guitariste, le jeunot Andrew Watt qui malheureusement n’arrive pas à la cheville de Bonamassa (qui a refusé que ses deux ex amis utilisent le nom de Black Country Communion). Ainsi sans trouver ce disque éponyme mauvais, je reste quand même très mitigé. En effet, Hughes a toujours la pêche (il gueule comme un damné), la rythmique tourne du feu de Dieu, les riffs sont percutants, certaines mélodies entêtantes, mais je n’arrive pas à accrocher comme avec Black Country Communion. Le son n’est pas propre, un peu grunge sur les bords ; il n’y a pas de claviers ; c’est brut de décoffrage et surtout je ne trouve pas le gratteux (recommandé par Julian Lennon, qui chante un morceau en duo sur l’album) très inspiré dans ses solos. Un disque de hard-rock seventies comme il en existe plein. C’est moyen, voilà c’est dit…
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS sur 9 septembre 2014
Format: CD
Commençons par les choses qui fâchent: Glenn Hughes en fait souvent trop. Il hurle, il beugle, il gueule, il s'époumone et expectore. Bref, il a trop souvent tendance à croire qu'il doit chanter tout le temps et, si possible, très fort.
Parce que le vieux rocker (62 balais quand même) a encore un bel organe et - surtout - une redoutable énergie. Certains morceaux ("ex: le super "All Falls Down") nous prouvent néanmoins qu'il peut être capable de finesse, quand il veut.
Bon, maintenant si vous arrivez à passer outre le défaut majeur du gaillard, vous pourrez aborder les Cal Breed sous un bon angle.
Sinon, passez votre chemin.
D'accord, d'accord, ce groupe n'est pas Black Country Communion. Andrew Watt, le petit jeune à la guitare, est trop brouillon, trop "hendrixien", pour qu'on le confonde avec la mégastar ultramégalomane Bonamassa. Pourtant, il ne démérite pas. Il a un son de guitare crade comme il faut, il connaît tous les licks des guitar heroes et il les régurgite avec fougue et passion. On ne lui en demande pas plus.
Jason Bonham, comme d'hab, est égal à lui-même. Il pulse et il balance, sans jamais réussir tout à fait à rappeler son illustre papa.
Reste Glenn Hughes himself.
Lui, il croit toujours avoir 22 ans et il se donne à 2000 pour cent, sans aucune retenue.
S'il continue comme ça, il finira fauché par un infarctus sur scène.
N'empêche que les morceaux de Cal Breed sont plutôt bons. Pas géniaux, non, non. Mais "bons".
Comment je m'en suis aperçu?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Didier Lalli TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 16 juin 2014
Format: CD
Une fois de plus je me régale des découvertes musicales faites grâce au webzine. Comme souvent, je teste en voiture le CD d'un groupe inconnu de moi, en allant bosser. J'essaye de tester (au moins un morceau) tous les CD que nous recevons, avant de les dispatcher à mes vénérés chroniqueurs. Et California Breed, ça ne me dit rien, même si j'aime bien cette pochette, mais le CD n'était accompagné d'aucun press-kit explicatif. Je suis particulièrement impressionné par ce nouveau groupe dès la première écoute. Quelle maturité ! Ca sonne clairement années 70, j'aime, et je me dis que le chanteur est excellent et qu'il sonne un peu comme Glenn Hughes. Après le troisième morceau, je me dis que le tout sonne un peu Led Zep, notamment du côté de la batterie, et que je continue d'être sacrément impressionné. Heureusement un feu tricolore vient à mon secours et me permet de récupérer la pochette pour en savoir plus. Et là, surprise ! C'est bien Glenn Hughes ! Et re-surprise, c'est Jason Bonham aux fûts ! Tout s'explique alors. Et je réalise que California Breed est le combo issu du split de Black Country Communion. J'avais juste oublié.

Glenn Hughes avait prévenu qu'il continuerait l'aventure sans Joe Bonamassa qui refusait de tourner et n'était plus très disponible, ni très motivé. Glenn avait déjà accepté de faire le troisième album, Afterglow, qu'à la condition de tourner ensuite, mais le manager de BCC (et aussi celui de Bonamassa) revient sur sa promesse.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?