Candide et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Candide Poche – 7 juin 2000


Voir les 85 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 30,61
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 15,49
Poche, 7 juin 2000
EUR 24,41 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,48
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 0,01
CD audio
"Veuillez réessayer"
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Cette nouvelle édition change l'interprétation du plus étudié, mais aussi du plus secret des contes voltairiens. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

pages Editions du Trianon , ( 1925 ) . in 8 carré broché couverture rempliée , 162 pages [3]ff . tirage limité à 575 ex . un des 520 ex . num . sur vergé de Rives , inter bonne condition . Dix gravures de Moreau Le Jeune . --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Détails sur le produit

  • Poche: 230 pages
  • Editeur : Gallimard (7 juin 2000)
  • Collection : La bibliothèque
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070413756
  • ISBN-13: 978-2070413751
  • Dimensions du produit: 17,7 x 12,3 x 1,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (85 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 777.546 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gwen COMMENTATEUR N° 11ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 2 février 2011
Format: Broché
On peut être un génie et manquer parfois de la plus élémentaire lucidité critique. Ainsi Voltaire considérait ses contes philosophiques comme de simples amusements et ses tragédies comme le sommet de son oeuvre. Eh bien, Madame la Postérité en a décidé autrement et comment ne pas lui donner raison? Car Voltaire, à l'évidence, était bien meilleur conteur que dramaturge! Et si, parmi tous ses contes, il en est un qui brille plus encore que les autres par la qualité de son style, la virtuosité de son intrigue et la finesse de son intelligence, c'est assurément celui-ci...

A-t-on jamais porté l'art de la prose à un plus haut degré de perfection? A-t-on jamais dit des choses aussi profondes d'une manière aussi merveilleusement ironique? A-t-on jamais fait de la Raison et du Bon Sens un plus bel éloge? "Candide" est plus qu'un livre, c'est une magnifique leçon de sagesse qu'on lit d'abord, qu'on médite ensuite, puis qu'on essaie idéalement de mettre en pratique... Ah, que de malheurs les hommes s'éviteraient si seulement ils suivaient un peu les conseils que nous prodigue dans ces pages le plus spirituel de nos philosophes!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 février 2015
Format: Format Kindle Achat vérifié
CANDIDE/VOLTAIRE (1694-1778)
Voltaire a beaucoup écrit. De nos jours, les contes font partie de ses œuvres les plus lues, que ce soit Candide, Zadig ou Micromégas.
En relisant ce conte que je n’avais relu depuis la classe de seconde, je me disais que décidément Voltaire eut aimé Charlie Hebdo. En effet, dès son adolescence, le jeune François-Marie Arouet, élève très intelligent, se fait remarquer par son esprit frondeur, son goût du plaisir et du bel esprit.
Ses premiers écrits satiriques lui vaudront l’exil hors de Paris. Récidiviste, il sera embastillé durant onze mois en 1717 puis en 1726. À sa sortie de prison, il s‘exile en Angleterre où il est accueilli à bras ouverts.
De retour en France en 1729, il s’attire de nouveaux ennuis par ses écrits polémiques et décide de voyager jusqu’en Prusse et en Hollande pour se faire oublier.
Voltaire finira par s’installer par mesure de sécurité à Ferney à la frontière suisse et y restera jusqu’à sa mort en 1778.
C’est en 1759 qu’est publié Candide ou L’Optimiste, un conte philosophique qui spécule sur l’origine et la signification du mal. Chaque chapitre nous découvre une nouvelle forme du mal. Et Voltaire de faire comprendre que ce ne sont pas les raisonnements métaphysiques qui mettront fin à tous ces maux. Il faut être pragmatique et les deux voies essentielles sont la retraite et le travail, résumées dans la formule : cultiver son jardin. Il faut comprendre que ce jardin que Voltaire nous invite à fertiliser est le monde dans son ensemble.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lenormand Erik le 14 janvier 2015
Format: Poche Achat vérifié
S'il n'y avait qu'un seul livre de Voltaire à posséder, ce serait probablement Candide, conte évoquant les heurs et malheurs d'un jeune homme portant bien son nom et amené en partie malgré lui à faire le tour du monde, en y trouvant successivement sur son chemin toute sorte de personnages fort représentatifs de ce qu'est, et demeure la nature humaine: fripons, gentes demoiselles, prêtres dévoyés, bienfaiteurs, escrocs et ainsi de suite...

Au terme de son voyage autour du Monde après avoir découvert l'Eldorado..., Candide finit par conclure qu'il faut savoir "cultiver notre jardin". Ce conte philosophique est écrit en opposition à la philosophie angélique et optimiste de l'allemand Leibniz (représenté dans le conte par le personnage nommé Pangloss).

Ce petit conte, tant il est riche de sagesse, pourrait avoir sa place dans toute bibliothèque familiale.

Rappelons enfin que Voltaire considérait ses contes comme des œuvres secondaires comparativement à ses ouvrages historiques (Essai sur les mœurs, Le siècle de Louis XIV,...) et ses œuvres théâtrales.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 9 mars 2006
Format: Poche Achat vérifié
Pauvre Candide ! Chassé du château dans lequel il menait une vie paisible et à l’abri de tous les maux extérieurs, qu’il ignorait largement, ce dont on ne peut lui en vouloir, il va être plongé aussitôt dans un véritable abîme de violence et de cruauté.
Dans une succession de circonstances invraisemblables, alternant chance et malchance, il va se laisser transporter et secouer par les événements de la vie. Au cours de son périple à travers la planète, il ne va découvrir que champs de ruines, guerres absurdes, maladies et catastrophes naturelles. Peu de repos pour lui, comme pour le lecteur, dans une fable enlevée et au rythme trépidant, où l’on se régale des multiples métaphores, antiphrases et autres figures de rhétorique que l’auteur manie à la perfection.
Derrière l’histoire, un véritable pamphlet en faveur des libertés, de la condamnation de l’esclavage et de la manière dont les droits les plus élémentaires des êtres humains en général sont trop souvent bafoués ; une profonde satire de la société, ses dérives autoritaires voire totalitaires, la prégnance infondée de certains ordres au mépris d’autres qui leur sont dévoués et de la terrifiante cruauté humaine.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?