Appli Amazon

EUR 14,97 + EUR 2,79 Livraison
En stock. Vendu par Meganet France
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • La Captive aux yeux clairs - Coffret Collector [Édition Collector]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

La Captive aux yeux clairs - Coffret Collector [Édition Collector]


Prix : EUR 14,97
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Meganet France.
4 neufs à partir de EUR 14,97 2 d'occasion à partir de EUR 29,90


Découvrez la boutique des Editions Montparnasse : grands classiques du cinéma et du documentaire, pièces de théâtre et spectacles, cinéma du monde, documents d'actualité, émissions nostalgiques ou programmes pour enfants.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Captive aux yeux clairs - Coffret Collector [Édition Collector] + Le Convoi des braves
Prix pour les deux : EUR 24,97

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Kirk Douglas, Dewey Martin, Elizabeth Threatt, Arthur Hunnicutt, Buddy Baer
  • Réalisateurs : Kirk Douglas, Dewey Martin, Elizabeth Threatt, Arthur Hunnicutt, Buddy Baer
  • Format : Coffret, Noir et blanc, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 1.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Éditions Montparnasse
  • Date de sortie du DVD : 23 novembre 2001
  • Durée : 122 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • ASIN: B00005Q2TJ
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 18.548 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Deux versions du film :
- Version courte de 120 minutes (VO/VF)
- Version longue inédite de 136 minutes (VOST)
Coffret collector carré avec étui Digipack
Master numérique restauré
Livret de 16 pages redigé par les "Cahiers"
Interview audio de Kirk Douglas (4' - VOST)
Images rares de Howard Hawks, interviewé par Richard Schickel (4' - VOST)
Interview de Richard Schickel - film et tournage (20')

Descriptions du produit

Description du produit

En 1832 , deux jeunes trappeurs décident de se diriger vers l'Ouest.Après une bagarre dans un saloon de Saint Louis , ils sont jetés en prison où ils retrouvent l'oncle de l'un d'entre eux. Après la "Rivière rouge" , Howard Hawks signe un nouveau chef-d'oeuvre.L'amitié mêlée de rivalité entre deux hommes se déploie dans une nature superbe.L'omniprésence du fleuve donne à ce western un rythme rare , tout en méandres , magnifié par la sécheresse brillante du noir et blanc.

Amazon.fr

C'est le film-matrice de Howard Hawks, celui où il exprime le plus clairement ses thèmes les plus chers. À travers le récit du voyage effectué par deux jeunes aventuriers vers l'Ouest américain au début XIXe siècle, Howard Hawks réalise l'un des westerns les plus apaisés de sa très riche filmographie, qui en compte beaucoup, et pas des moindres : Rio Bravo, La Rivière rouge, El Dorado. L'univers hawksien, magnifié dans ce film, peut se résumer en quelques points. Tout d'abord, un scénario fluide, continu, sans aspérités, qui s'appuie fort ingénieusement sur un canevas central : la remontée du Mississippi. D'où également un rythme lent, contemplatif, calé sur celui du fleuve. Ensuite, on retrouve une belle histoire d'amitié masculine entre les deux principaux protagonistes Kirk Douglas et Dewey Martin, comme celle qui unira John Wayne à Dean Martin dans Rio Bravo. Enfin, la patte du réalisateur de Scarface serait quelque peu affaiblie sans la présence d'une femme de caractère, ici sous les traits d'une jeune Indienne qui vient brouiller l'amitié des deux héros. Bref, du pur plaisir cinématographique à consommer sans modération. --Sylvain Lefort

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tiubuk le 22 mai 2010
Format: DVD
Le film est un western dans la pure tradition des histoires de l'Ouest américain. Son thème le plus évident, c'est la rencontre. Car on n'arrête pas d'y rencontrer des amis, des ennemis, des femmes, des hommes...

Deux cow-boys, Jim et Boone, sont engagés par l'oncle du second pour remonter le Missouri en bateau, là où aucun blanc ne serait jamais allé et là où vivent les Pieds-Noirs, une tribu indienne pacifiste en bons termes avec l'oncle. Celui-ci compte faire du commerce avec les Pieds-Noirs et leur échanger des peaux. L'atout des voyageurs : Teal Eye, une jeune fille Pied-Noir qui peut être fort utile une fois sur place. Le voyage pourrait donc se passer sans désagrément s'il n'y avait une certaine Compagnie des Fourrures du Missouri qui veut s'approprier le monopole du commerce des peaux...

Le film débute avec l'apparition de Jim pour se terminer avec l'éloignement dans le soleil couchant de Boone. Entre les deux scènes il y a de nombreuses rencontres : le vieil oncle, l'équipage franco-canadien du bateau avec lequel ils vont voyager, la charmante Teal Eye (peut-être un peu trop européenne) et l'intriguant Poordevil, un Pied-Noir solitaire un peu dérangé mais très attachant, les Indiens en tribu : les Crows, payés par le bandit Streak pour nuire aux héros navigateurs, et les bons, les Pieds-Noirs. Streak, le gangster, est le type-même du bandit américain : mal rasé, méchant, sans scrupules et surtout manipulé par la Compagnie des Fourrures.

"La captive aux yeux clairs", on l'aura compris, c'est la belle Teal Eye.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS le 23 janvier 2007
Format: DVD Achat vérifié
Tourné en 1952, soit à bon intervalle entre les deux westerns de Hawks généralement privilégiés par les cinéphiles et les exégètes, la Rivière rouge (1948) et Rio Bravo (1959), La captive aux yeux clairs (The Big sky) est une merveille dont la beauté croît au fur et à mesures des visions. L'histoire est d'une belle simplicité : un groupe de trappeurs français a décidé d'explorer le haut Missouri pour commercer avec les indiens Sioux. Pour rejoindre ces contrées inexplorées, il remontent le fleuve et doivent faire face aux manigances d'une compagnie de négoce (et de ses alliés Crows) dont ils empiètent les plates bandes, mais disposent d'un atout : une captive Sioux, qui doit leur faciliter les contacts. Se joignent à eux trois trappeurs américains : un vétéran porté sur la bouteille (exceptionnel Arthur Hunnicutt) et deux jeunes qui se disputeront la belle indienne (Dewey martin et Kirk Douglas). La trame rappelle les oeuvres d'Anthony Mann (Bend of the river notamment); la convivialité celles de Ford (les scènes de chants et de bars, nombreuses et magnifiques); l'ampleur romanesque et la plénitude générale celles de Walsh. Pour autant, le film est définitivement hawksien : cette petite troupe franco-américaine d'aventuriers a plus d'une affinité avec les aviateurs de Seuls des anges ont des ailes (1939) ou les pilotes automobiles de Ligne rouge 7000 (1965). Seule rupture avec les dogmes hawksiens, la belle et simple rivalité amoureuse qui sous-tend le film.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par SebastoPol COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 23 avril 2006
Format: DVD
Jim Deakins (Kirk Douglas) et Boone Caudill (Dewey Martin), deux jeunes Kentuckiens, décident d'aller vers l'Ouest. L'oncle de Boone, Zeb Calloway (Arthur Hunnicutt), vit quelque part à l'ouest du Mississipi. À Saint Louis, ils se bagarrent dans un saloon et sont jetés en prison... où ils retrouvent l'oncle Zeb...

Ce métrage est un western dépourvu d'action pure où Hawks apporte un soin particulier à chaque scène où le personnage principal demeure le Missouri (comme dans La nuit du Chasseur de Charles Laughton). L'intrigue se déroule au rythme des méandres du fleuve. Il ressort de cette pépite cinématographique un lyrisme et une poésie indéniable.
Cette oeuvre d'Howard Hawks, véritable ode à la nature est un condensé des thèmes hawksien à savoir : l'humanisme, la communauté de vie, la dualité sous-tendue par l'amour d'une femme mettant à mal une amitié entre deux hommes et la rédemption.
Au final, le réalisateur nous offre un western humanisme, majestueux, gentiment nonchalant où la sérénité s'adosse à un lyrisme de tous les instants.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par SebastoPol COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 14 février 2006
Format: DVD
Jim Deakins (Kirk Douglas) et Boone Caudill (Dewey Martin), deux jeunes Kentuckiens, décident d'aller vers l'Ouest. L'oncle de Boone, Zeb Calloway (Arthur Hunnicutt), vit quelque part à l'ouest du Mississipi. À Saint Louis, ils se bagarrent dans un saloon et sont jetés en prison... où ils retrouvent l'oncle Zeb...

Ce métrage est un western dépourvu d'action pure où Hawks apporte un soin particulier à chaque scène où le personnage principal demeure le Missouri (comme dans La nuit du Chasseur de Charles Laughton). L'intrigue se déroule au rythme des méandres du fleuve. Il ressort de cette pépite cinématographique un lyrisme et une poésie indéniable.
Cette oeuvre d'Howard Hawks, véritable ode à la nature est un condensé des thèmes hawksien à savoir : l'humanisme, la communauté de vie, la dualité sous-tendue par l'amour d'une femme mettant à mal une amitié entre deux hommes et la rédemption.
Au final, le réalisateur nous offre un western humanisme, majestueux, gentiment nonchalant où la sérénité s'adosse à un lyrisme de tous les instants.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?