undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 avril 2012
Oui, l'album est trop court, enfin, il s'agit d'un mini-album presque aussi court (env. 20 mn) que l'album précédent "Traced in the Air" (env. 30 mn), mais on s'en fout. Oui, il y a encore eu des changements, qui choqueront les puristes ou certains esprits étriqués du métal (comme il en existe ailleurs, bien sûr, dans d'autres styles). Oui la pochette n'est pas des plus belles. Oui, je ne sais même pas si on peut encore parler de métal....en tout cas certainement plus de Death Metal lié à leurs débuts (quoique). Et pour mettre les pendules à l'heure, le disque commence par un chant traditionnel dans une langue d'apparence inconnue, probablement d'Asie....avec des arrangements qu'un Hector Zazou ou This Mortal Coïl n'aurait pas dédaigné (attention c'est un compliment). Puis c'est le choc avec le titre de l'album, "Carbon-based Anatomy" ! Oui le chanteur n'utilise plus le vocoder comme dans l'album précédent, il n'y a plus aucune voix Death et on entend une voix, une émotion par moments proche de celle de John Wetton, le chanteur des premiers King Crimson. Et on entend surtout une somptueuse musique, du genre qui en aurait digéré mille autres (Death Metal, Hard-Rock plus classique, Jazz, Jungle, Rock Progressif, Trip-Hop, etc...que sais-je?). Les riffs de guitares, les choeurs, les basses, les arrangements, la production, l'écriture, tout cela vous file le frisson, et la certitude au même moment d'un groupe déjà super doué encore en pleine progression, saisi dans une séance d'enregistrement ou il aurait été touché par la grâce...tout est beau, parfait, la mélancolie et la joie se mêlent, les cultures aussi, l'exaltation, l'Amour (le solo est d'une beauté à la fois pure et unique et ultra-classique, puis le chorus/la reprise, derrière, est imparable, elle se pose là) et, on le sent, par dessus tout, la Sagesse, enfin. Dès la fin du morceau on a envie de le remettre en boucle, de ne plus l'oublier. Oui, ce disque, modeste, sorti dans la modestie et sans bruit, est un (petit ou grand, je ne sais pas) chef d'oeuvre inclassable. Juste de la musique ! Tout est cohérent, même le troisième titre, "Bija!" quasiment 100 % indien, à peine un peu arrangé à l'occidentale, et encore...En fait il n'y a que 3 titres chantés sur cet album, et 3 interludes qui n'en sont pas, mais des pièces différentes, en apparence lointaines, mais chargées de sens, du même puzzle. L'album trouve son homogéneïté au fur et à mesure des écoutes. Et...on en veut encore, vivement le suivant, pour voir jusqu'ou cela peut s'élever ! Un disque d'espoir, de joie, pas seulement de technique...en fait, c'est paradoxalement une certaine simplicité qui s'en dégage. Et peut être un aperçu de la musique du XXV ème siècle qui sait?
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)