Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 10,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Cassadaga [Import]

Bright Eyes CD

Prix : EUR 24,08 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
 Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux ou aux produits vendus par des vendeurs tiers sur la plate-forme Marketplace. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock, mais la livraison peut nécessiter jusqu'à 2 jours supplémentaires.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version MP3 de cet album sur Cloud Player. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 10,99.


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Bright Eyes

Discographie

Image de l'album de Bright Eyes

Photos

Image de Bright Eyes

Biographie

Né le 15 février 1980 à Omaha, Nebraska, Conor Oberst est issu de la classe moyenne (son père est cadre dans une compagnie d'assurances, sa mère est enseignante). D'une précocité incroyable, il touche à son premier instrument de musique à trois ans et compose des bouts de chansons à dix ans sur une guitare ... Plus de détails sur la Page Artiste Bright Eyes

Visitez la Page Artiste Bright Eyes
30 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Cassadaga + Fevers And Mirrors + Letting of the Happiness
Prix pour les trois: EUR 55,14

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit


1. Clairaudients (Kill Or Be Killed)
2. Four Winds
3. If The Brakeman Turns My Way
4. Hot Knives
5. Make A Plan To Love Me
6. Soul Singer In A Session Band
7. Classic Cars
8. Middleman
9. Cleanse Song
10. No One Would Riot For Less
11. Coat Check Dream Song
12. I Must Belong Somewhere
13. Lime Tree

Descriptions du produit

Critique

Pour le meilleur comme pour le pire, c'est à ce stade de sa carrière le plus élaboré de tous les albums de Bright Eyes (rien que dans son packaging !) et le plus recommandable pour le profane. Inspiré au chanteur par un séjour passé dans une communauté faite moitié de doux dingues, moitié d'escrocs, et nommée... Cassadaga (où Conor Oberst s'était retiré un temps pour faire un break), c'est celui où Oberst et son complice de toujours Mike Mogis ont pu donner libre cours à toutes les fantaisies qu'ils avaient jusque-là réprouvées en studio, avant tout par manque de moyens.

En tant que producteur et instrumentiste, Mogis n'a sans doute jamais été aussi bien servi qu'ici et, s'il n'y avait la voix d'Oberst et sa guitare, on aurait du mal à croire à la première écoute qu'on a affaire à un album de Bright Eyes. Après une plage d'intro expérimentale assez éprouvante et longue de pas moins de six minutes (« Clairaudients »), on revient au style habituel de Conor Oberst, grand auteur de ballades bâties sur trois accords (les Beatles viennent d'ailleurs souvent à l'esprit) et on cède à nouveau au charme de ses mélodies parfois naïves et de son timbre très spécial, resté celui d'un adolescent.

On n'en est que plus marqué par sa voix quand on écoute des paroles aussi tristes que celles de « Cleanse » ou « I Must Belong Somewhere ». Un violon et un orgue antédiluvien sont mis en avant, ainsi qu'un orchestre, qui déploie ses fastes sur plusieurs chansons. Celles-ci ne sont pas toutes des plus inoubliables, mais en vérité, aucun album de Bright Eyes n'est dépourvu de faiblesses – et c'est ici qu'elles sont les moins criantes.

Mais Conor Oberst est encore jeune et il a tout à fait les moyens de réaliser l'album parfait que tout le monde attend de lui, une chanson comme « Soul Singer in a Session Band » montrant au moins, avec ses accents de « Like a Rolling Stone » de fin de décennie, que ses talents de conteur ne sont pas près de s'éteindre.

Et rien que pour écrire des merveilles comme « Lime Tree » ou « No One Would Riot for Less », plusieurs de ses confrères seraient prêts à n'importe quoi. On raconte partout que fin 2007, ce Cassadaga était même le disque de chevet de l'acteur Johnny Depp et, puisque « M. Paradis » ne se trompe que rarement...



Frédéric Régent - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles
ARRAY(0xb197dd44)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?