undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Casse-pipe a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Casse-pipe (Anglais) Poche – 26 juin 1975

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert*

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 99,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,20
EUR 4,74 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 50,00

Promotion Folio
--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Casse-pipe + Guignol's band, tomes 1 et 2 + Rigodon
Prix pour les trois: EUR 25,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Casse-pipe suivi du Carnet du cuirassier des touches est un document sur la vie militaire. " Livre capital ", écrivait Roger Nimier, puisqu'il paraît autobiographique. Il s'agit d'un engagé volontaire au 17e régiment de cavalerie lourde, qui arrive dans la nuit et tombe sur une patrouille de l'armée. On n'oublie pas ce peloton, qui court dans l'ombre et se cache pour finir dans une écurie, qui est évidemment celle d'Augias. Les Grecs, toujours les Grecs !
" Le langage saccadé d'un sous-officier furieux qui joue la comédie de la fureur, Céline le reproduit merveilleusement. Jamais il n'a été plus loin dans l'art des jurons, jamais il n'a eu plus de bonheur dans l'excès, car l'excès, en matière de cavalerie et de jurons, c'est la bonne moyenne.
" Ces invocations font la poésie. La caserne du 17e cuirassier est une création comparable à certaines apparitions, au milieu des flots, chez Homère. Elle n'est pas décrite, elle apparaît, elle se dégage lentement de la nuit, elle se révèle à travers la conversation des hommes, humanité pâteuse aux noms bretons, aux grosses moustaches, dont les sabres résonnent contre les pavés : les Bretons sont petits et les sabres sont grands.
" Dans ce vacarme, notre engagé volontaire garde la bonne volonté qui était celle de Bardamu, au temps de ses premiers voyages. "
Le carnet du cuirassier Destouches ne figurait pas dans la première édition de Casse-pipe. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

Casse-pipe suivi du Carnet du cuirassier Destouches est un document sur la vie militaire. «Livre capital, écrivait Roger Nimier, puisqu'il paraît autobiographique. Il s'agit d'un engagé volontaire au 17e régiment de cavalerie lourde, qui arrive dans la nuit et tombe sur une patrouille de l'armée. On n'oublie pas ce peloton, qui court dans l'ombre et se cache pour finir dans une écurie, qui est évidemment celle d'Augias. Les Grecs, toujours les Grecs !Le langage saccadé d'un sous-officier furieux qui joue la comédie de la fureur, Céline le reproduit merveilleusement. Jamais il n'a été plus loin dans l'art des jurons, jamais il n'a eu plus de bonheur dans l'excès, car l'excès, en matière de cavalerie et de jurons, c'est la bonne moyenne.Ces invocations font la poésie. La caserne du 17e cuirassiers est une création comparable à certaines apparitions, au milieu des flots, chez Homère. Elle n'est pas décrite, elle apparaît, elle se dégage lentement de la nuit, elle se révèle à travers la conversation des hommes, humanité pâteuse aux noms bretons, aux grosses moustaches, dont les sabres résonnent contre les pavés : les Bretons sont petits et les sabres sont grands.Dans ce vacarme, notre engagé volontaire garde la bonne volonté qui était celle de Bardamu, au temps de ses premiers voyages.»



Détails sur le produit

  • Poche: 123 pages
  • Editeur : Gallimard (26 juin 1975)
  • Collection : Folio
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 2070366669
  • ISBN-13: 978-2070366668
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 51.358 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Médecin et écrivain français, Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) a fait scandale par ses pamphlets antisémites et son attitude pro-allemande pendant l'Occupation, ce qui lui valut, à la Libération, d'être emprisonné au Danemark où il se trouvait alors. Il est aujourd'hui considéré comme l'auteur d'une des œuvres les plus importantes du XXe siècle.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Claude Lorrain TOP 1000 COMMENTATEURS le 27 mars 2011
Format: Broché Achat vérifié
Nourri de son expérience de l'armée (Louis-Ferdinand Destouches s'était à dix-huit ans engagé dans un régiment de cuirassiers), et sans une once d'antisémitisme, le Casse-pipe de Céline est un petit chef d'œuvre de création littéraire. Une réalité qui fut particulièrement douloureuse (son incorporation jeta Louis-Ferdinand dans la dépression, ses parents redoutèrent même son suicide, il ne pouvait pas voir les canassons en peinture !) s'y trouve transposée en une fantasmagorie où le plus trivial et le plus grossier (ça picole sec, ça glaviote, ça rote, ça pète et ça pue, dans les écuries) se mêle aux visions les plus hallucinées :

Et youp dada ! Tous les gayes à la saute cabri !

Un dictionnaire d'argot à portée de main (les gayes, ce sont les chevaux), le lecteur, tel un cavalier emporté par un animal lancé dans une course folle, ne manquera pas d'être emballé par ce court texte d'une grande drôlerie, où Céline donne la mesure de son inventivité.

Franche rigolade qui contraste sérieusement avec la tonalité du Carnet du cuirassier Destouches publié en annexe (dans ces pages personnelles, on admirera la maîtrise de la langue chez ce tout jeune homme presque autodidacte), où le futur écrivain notait :

Un fond de tristesse est au fond de moi-même et si je n'ai pas le courage de le chasser par une occupation quelconque, il prend bientôt des proportions énormes, au point que cette mélancolie profonde ne tarde pas à recouvrir tous mes ennuis et se fond avec eux pour me torturer en mon for intérieur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par IceKhube le 9 mai 2009
Format: Poche
Un tout petit bout de roman inachevé. Je connais pas mal de gens étrangers à Céline qui se sont laissés séduire par sa centaine de pages à peine, croyant le découvrir sans se fatiguer. Très mauvais choix! Si vous n'avez pas du tout lu de Céline et que vous commencez par ça, vous n'aurez qu'une envie, c'est de le refermer pour ne plus l'ouvrir!

En effet un cap supplémentaire est franchi dans le grotesque et dans le style haché. Un univers qui oscille entre perpétuellement entre comique et glauque : faut-il en rire ou en être inquiété? L'écriture par bribes n'aide pas à mettre le lecteur à l'aise. Tant mieux : le but recherché est exactement l'inverse! Céline nous transcrit ici son expérience de soldat. Et la vie de caserne n'était vraisemblablement pas rose en ce prélude à la guerre de 14.

Les amateurs aimeront bien sûr avoir un autre Céline dans leur bibliothèque. Les autres trouveront nouveau prétexte à le détester. Si vous vous situez entre les deux, l'expérience vous marquera cependant, pour brève qu'elle soit. Les fans du genre grotesque adoreront, et trouveront matière à réflexion.

Au final, un livre révélateur de l'homme Destouches peut-être avant d'être révélateur de l'écrivain Céline. Sans doute trop révélateur, faisant de ces fragments un moment malheureusement trop difficilement profitable à tous.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par "renn1257" le 13 août 2004
Format: Poche
Certe Céline est l'écrivain du désespoir, le témoin des malheurs de ce siècle, l'inventeur de la tragédie-bouffe. Mais quand son style, haut en couleur, nous dépeint la vie de caserne, c'est carrement désopilant. Et son génie est omniprésent, quand derrière la comédie, par quelques touches, il laisse poindre le tragique...le grand conflit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mixed up as a milkshake le 4 août 2012
Format: Poche
Un tout petit roman, qui me fait d'avantage penser à une nouvelle, ou un petit récit autobiographique. Une compagnie doit assurer la relève à la poudrière et vérifier que tout se passe bien aux écuries. Ils partent de nuit sous un déluge, dans le froid et l'humidité, quand l'un des hommes se rend compte qu'il a oublié le mot de passe qui doit annoncer l'arrivée de la relève. Enfin bref je ne m'étendrais pas, j'ai bien aimé, la forme n'a bien évidemment rien à voir avec celle des pavés que sont le Voyage et autre "Mort à crédit", mais on est toujours dans le ressenti du moment présent, derrière les yeux de Ferdinand, avec des descriptions palpables et des dialogues au vocabulaire pittoresque, pas de grands aphorismes ici ni autres réflexions profondes sur l'existence. L'histoire est drôle - ou disons plutôt que ses ressorts sont comiques - les conditions décrites, épouvantables. A un moment ils sont dans un trou, et le type (l'Arcille) responsable des écuries doit enlever tout le fumier fumant qui se trouve partout sur les litières, et jette tout en tas à côté des hommes dans le trou en question.

Extraits 1 : "Le crottin autour de nous de plus en plus culminait. Ça se collait bien avec l'urine, ça faisait des remblais solides, des épaisses croûtes bien compacts. Ça déboulinait seulement quand l'Arcille en rapportait. Ça croulait alors sur nous, dans l'intérieur, dans les fissures, ça comblait tout peu à peu. L'Arcille à chaque navette de crottes il venait nous remonter le moral.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?