EUR 10,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Amazon rachète votre
article EUR 2,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable Broché – 9 juin 2008


Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,20
EUR 8,90 EUR 12,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable + L'abîme se repeuple
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • L'abîme se repeuple EUR 8,00


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,50
Vendez Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Weil-barais on 14 janvier 2010
Format: Broché Achat vérifié
Dans une période où il est de bon ton de se mettre au diapason d'un écologisme médiatique, ce livre nous propose une analyse politique intéressante du Catastrophisme d'état et des grandes entreprises d'arnaque intellectuelle (par ex. le développement durable). Des jugements souvent à l'emporte-pièce. Mais c'est d'une écriture vivifiante. Après avoir fermé le livre, on se sent moins idiot et mieux armé pour affronter les catastrophes annoncées... Rien que pour le titre, je recommande l'achat de ce livre. Le papier, la typo et la reliure sont de belle qualité. C'est donc de l'écrit fait pour durer et réfléchir... Il réjouira les "mauvais esprits".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par pap46 on 4 février 2009
Format: Broché
De façon un peu laborieuse et redondante, l'auteur se livre à une démonstration convaincante de la perversité du discours devenu brusquement dominant au sujet des risques encourus par notre modèle économique du fait de ses propres égarements. Ce discours évoque des dangers plus ou moins proches alors qu'ils sont actuels. Loin de chercher à susciter une rébellion contre ce qui est, ce discours tend à nous faire plier le dos et à jouir de ce qui est encore accessible en espérant que la tempête nous secouera moins fort que le voisin.
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cavalcanti on 24 janvier 2014
Format: Broché Achat vérifié
Paru alors que les "acteurs" homologués du mouvement et autres spécialistes patentés des "questions de société" commémoraient à leur façon le 40ème anniversaire de Mai 68, ce texte n'en adoptait pas pour autant les formes convenues de quelque "devoir de mémoire". Ses auteurs jugeaient en effet plus fidèle à l'esprit d'insubordination du Mai français de prolonger la critique de toute spécialisation et de toute hiérarchie qui fit sur le moment l'essentiel de sa force.

C'est pourquoi Semprun et Riesel ont choisi de s'en prendre à l'écrasant conformisme qui s'impose aujourd'hui au prétexte de "sauver la planète", et aux nouvelles formes d'embrigadement qui accompagnent la mise en place de la gestion "raisonnée" du désastre, désormais officiel, de la société industrielle.

Extrait :

"Dans les discours du catastrophisme scientifique, on perçoit distinctement une même délectation à nous détailler les contraintes implacables qui pèsent désormais sur notre survie. Les techniciens de l'administration des choses se bousculent pour annoncer triomphalement la mauvaise nouvelle, celle qui rend enfin oiseuse toute dispute sur le gouvernement des hommes.

Le catastrophisme d'État n'est très ouvertement qu'une inlassable propagande pour la survie planifiée - c'est-à-dire pour une version plus autoritairement administrée de ce qui existe. Ses experts n'ont au fond, après tant de bilans chiffrés et de calculs d'échéance, qu'une seule chose à dire : c'est que l'immensité des enjeux (des "défis") et l'urgence des mesures à prendre frappent d'inanité l'idée qu'on pourrait ne serait-ce qu'alléger le poids des contraintes sociales, devenues si naturelles."
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?