Ce grand cadavre à la renverse et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ce grand cadavre à la renverse Poche – 30 avril 2008


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,95 EUR 0,01

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Poche: 341 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (30 avril 2008)
  • Collection : Biblio Essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253084506
  • ISBN-13: 978-2253084501
  • Dimensions du produit: 17,8 x 11 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 537.697 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne 

2.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par P-henri Thoreux on 11 octobre 2007
Format: Broché
BHL signe avec pompe et circonstance, le constat de décès de la Gauche. Ce n'est pas vraiment un scoop (il recourt à une citation de Sartre datant des années 60...). Depuis le temps qu'elle se ratatine, on pouvait surtout se demander pourquoi elle n'était pas encore inhumée !
Qu'on ne s'y trompe pas pourtant, selon lui ce « grand cadavre » bouge encore. Et, Pater familias aidant, il y reste envers et contre tout accroché par toutes ses fibres. Ne serait-ce que par fidélité à son père, le digne fils a décidé qu'il serait toujours de ce bord de la rive. De son propre aveu elle est putride, elle est déviante, elle ne mène à rien de concret ou bien à des horreurs, mais tant pis il continuera de suivre cette voie.
Se lavant les mains des innombrables dérives totalitaires, chauvinistes, anti-sémites, anti-américaines, anti-libérales, ou bourgeoises, ils se raccroche à quelques vieilles lunes qui seraient paraît-il consubstantielles à la gauche : anti-colonialisme, anti-fascisme, dreyfusardisme, cosmopolitisme... Et pour finir, Mai 68 au travers duquel il continue de voir avec émerveillement « libertés nouvelles, modernité, allégresse; poésie ... »
Tout ça relève du badinage de collégien premier de la classe. C'est appliqué, bien intentionné, mais un tantinet niaiseux.
Même si l'homme est parfois émouvant et même si tout n'est pas faux loin de là dans son bagout hétéroclite, il faudrait une bonne fois qu'il accepte de voir derrière ses idéaux décatis, les vrais et terrifiants cadavres.
Lire la suite ›
3 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stephen (Auvergne) TOP 1000 COMMENTATEURS on 18 juillet 2009
Format: Poche
Comme d'habitude, ce pseudo-philosophe pond un ouvrage mal écrit, partial et bourré de contre-vérités. Si BHL est un philosophe, je dois être un évêque...

C'est tellement caricatural qu'on ne peut à aucun moment le prendre au sérieux, les ficelles sont si grosses que seuls de petits esprits pourront se laisser avoir par ce charlatan.

Le problème de BHL est visiblement que c'est un homme de droite honteux. Au lieu d'assumer ses idées comme le font désormais ses collègues Finkielkraut, Bruckner et Glucksman et de prendre les engagements qui en découlent, il continue à se présenter comme un homme de gauche alors même qu'il reconnaît n'avoir aucune "fibre sociale". Quand on n'a pas de fibre sociale, on ne peut être un homme de gauche. Malgré cela, il s'incruste dans la gauche où il n'a plus rien à faire depuis longtemps, tout en ménageant son compagnon de ski Sarkozy qu'il critique du bout des lèvres, les erreurs qu'il pointe chez ce dernier étant systématiquement mises sur le compte de sa bête noire, en l'occurrence Henri Guaino.

Il ferait mieux d'assumer son penchant en se ralliant à la candidature du président sortant en 2012, les choses seraient plus nettes ainsi.
4 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ben on 20 octobre 2007
Format: Broché
Décevant ce livre, très décevant. Présenté comme une analyse de la défaite de la gauche aux dernières élections, c'est plus une étude sur ce qui différencie la gauche actuelle de ce qu'elle devrait être, selon l'auteur bien sûr...
Ségolène Royal n'y occupe qu'un chapitre et encore s'agit il avant tout de la disculper en nous présentant le manipulateur de l'ombre, j'ai nommé Chevènement. Franchement BHL nous prend il pour des imbeciles ?
Je passe aussi sur la partie consacrée à l'Europe qui, entièrement focalisée sur son aspect politique, en oublie totalement les critiques faites à l'égard de son fonctionnement.
Vient ensuite une longue analyse de l'antisémitisme qui sonne un peu hors sujet par rapport au livre.
Bref, au final, un beau coup de marketing...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par boudeuse on 31 octobre 2007
Format: Broché
Ecrit avec habileté - et quelques bonheurs de plume - ce livre est insupportable à cause de son côté prédicateur, "donneur de leçon", mais - surtout - à cause de ses invectives insensées contre une gauche que l'auteur fait mine de défendre par ailleurs.C'est une supercherie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Valnoise TOP 500 COMMENTATEURS on 15 avril 2012
Format: Broché
Ni culturaliste ni différentialiste, il soutient un universalisme raisonnable, sans nulle arrogance ethnocentrique (« Il n'y a que les crétins et les racistes pour croire au mythe de la supériorité de telle ou telle culture », à bon entendeur salut !). Se voulant d'un athéisme méthodique, son savoir est vaste, sa casuistique affutée, et son histoire de l'antisémitisme n'est pas sans pertinence. Pourtant on a du mal à suivre Bernard-Henri Lévy dans Ce grand cadavre à la renverse, essai paru en 2007.

Sous sa plume s'enchaînent résumés hâtifs, simplifications hasardeuses (« Pardon pour la simplicité du raisonnement », « Je simplifie, naturellement », ou encore « Je résume, naturellement »), dans un style parlé, délibérément non universitaire (« Mais bon. »). Ses stances sont littéralement interminables, comme est longue la liste de ses têtes de Turc, chez les vivants ou parmi les morts. Soit, par ordre alphabétique, Badiou, Baudrillard, Bourdieu, Bové, Brauman, Chavez, Chevènement, Chomsky, Dieudonné, Mélanchon, H. Pinter, T. Ramadan, Vergès, etc.

Tirant passablement à la ligne (« Nous y voilà. Les choses étant ce qu'elles sont, l'époque étant ce qu'elle est »), l'auteur nous entraîne dans une sorte de tourbillon, d'où il appert que la gauche se fourvoie dans d'innombrables dérives et qu'elle perd le nord (égarements, désorientation de la gauche).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?