Celtic Frost



Celtic Frost : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 69
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Celtic Frost

Biographie

Entre 1982 et 1984, les Zurichois Tomas Gabriel Fischer (chant et guitare), plus connu sous le nom de Tom Warrior, et Martin Eric Ain (basse) font d'abord partie de Hellhammer, groupe fondateur du death metal. C'est en juin 1984, qu'ils inaugurent leur nouveau projet, Celtic Frost, avec la parution de Morbid Tales.

Accompagnés sur scène par le batteur américain Reed St Mark, leur réputation ne cesse de grandir en Europe. Leur second album, aux compositions plus sombres et aux atmosphères plus lourdes encore, To Mega Therion, paru en 1985, est considéré comme la pierre angulaire du dark metal ... Lire la suite

Entre 1982 et 1984, les Zurichois Tomas Gabriel Fischer (chant et guitare), plus connu sous le nom de Tom Warrior, et Martin Eric Ain (basse) font d'abord partie de Hellhammer, groupe fondateur du death metal. C'est en juin 1984, qu'ils inaugurent leur nouveau projet, Celtic Frost, avec la parution de Morbid Tales.

Accompagnés sur scène par le batteur américain Reed St Mark, leur réputation ne cesse de grandir en Europe. Leur second album, aux compositions plus sombres et aux atmosphères plus lourdes encore, To Mega Therion, paru en 1985, est considéré comme la pierre angulaire du dark metal expérimental.

Pandemonium

L'image de Celtic Frost joue également un rôle important. Les musiciens souvent grimés accordent une attention particulière au graphisme et aux pochettes de disques (celles de To Mega Therion est réalisée par l'illustrateur et plasticien H.R Giger, concepteur de la créature d'Alien). En 1987, avec l'album Into the Pandemonium, la musique de Celtic Frost se réinvente en intégrant des éléments plus variés, du thrash metal (pour la rapidité), du death métal mélodique et du doom metal (pour les passages lents).

Séparations multiples

Après l'arrivée d'un second guitariste, Ron Marks, Celtic Frost s'embarque dans un conflit avec sa maison de disque. Il a pour conséquence de briser le groupe, qui préfère se saborder en 1988. Six mois plus tard, pourtant, l'avant-garde du doom et death metal publie un album hautement controversé, Cold Lake. Qualifié de hard rock, il surprend et rebute même les fans les plus fidèles. Dans les années 1990, le batteur Stephen Priestly et le retour de Martin Eric Ain parviennent à racheter la réputation du groupe qui s'essaye à quelques reprises osées de David Bowie et Bryan Ferry. Alors que le public attend la sorti du successeur de Into the Pandemonium, Celtic Frost publie une rétrospective Parched With Thirst Am I And Dying en 1992 et se sépare à nouveau.

Gloire posthume

En 1999, la réédition des premiers albums du groupe donne lieu à une salve d'hommages d'une nouvelle génération d'artistes plus aguerris au jeu des médias. Marilyn Manson en tête, cite Celtic Frost comme une référence majeur. Après la publication d'une biographie du groupe par son leader Tom Warrior en 2000, les suisses reviennent de l'enfer. Le groupe se reforme avec Martin Ain, Reed St. Mark et Erol Unala (guitariste et proche ami du chanteur) En 2006, l'annonce surprise du choix d'un nouveau et ultime batteur, Franco Sesa, précède l'album que les aficionados attendaient depuis dix ans, Monotheist. Le 9 septembre 2008 sonne le glas définitif de ces pionniers de l'extrême metal.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Entre 1982 et 1984, les Zurichois Tomas Gabriel Fischer (chant et guitare), plus connu sous le nom de Tom Warrior, et Martin Eric Ain (basse) font d'abord partie de Hellhammer, groupe fondateur du death metal. C'est en juin 1984, qu'ils inaugurent leur nouveau projet, Celtic Frost, avec la parution de Morbid Tales.

Accompagnés sur scène par le batteur américain Reed St Mark, leur réputation ne cesse de grandir en Europe. Leur second album, aux compositions plus sombres et aux atmosphères plus lourdes encore, To Mega Therion, paru en 1985, est considéré comme la pierre angulaire du dark metal expérimental.

Pandemonium

L'image de Celtic Frost joue également un rôle important. Les musiciens souvent grimés accordent une attention particulière au graphisme et aux pochettes de disques (celles de To Mega Therion est réalisée par l'illustrateur et plasticien H.R Giger, concepteur de la créature d'Alien). En 1987, avec l'album Into the Pandemonium, la musique de Celtic Frost se réinvente en intégrant des éléments plus variés, du thrash metal (pour la rapidité), du death métal mélodique et du doom metal (pour les passages lents).

Séparations multiples

Après l'arrivée d'un second guitariste, Ron Marks, Celtic Frost s'embarque dans un conflit avec sa maison de disque. Il a pour conséquence de briser le groupe, qui préfère se saborder en 1988. Six mois plus tard, pourtant, l'avant-garde du doom et death metal publie un album hautement controversé, Cold Lake. Qualifié de hard rock, il surprend et rebute même les fans les plus fidèles. Dans les années 1990, le batteur Stephen Priestly et le retour de Martin Eric Ain parviennent à racheter la réputation du groupe qui s'essaye à quelques reprises osées de David Bowie et Bryan Ferry. Alors que le public attend la sorti du successeur de Into the Pandemonium, Celtic Frost publie une rétrospective Parched With Thirst Am I And Dying en 1992 et se sépare à nouveau.

Gloire posthume

En 1999, la réédition des premiers albums du groupe donne lieu à une salve d'hommages d'une nouvelle génération d'artistes plus aguerris au jeu des médias. Marilyn Manson en tête, cite Celtic Frost comme une référence majeur. Après la publication d'une biographie du groupe par son leader Tom Warrior en 2000, les suisses reviennent de l'enfer. Le groupe se reforme avec Martin Ain, Reed St. Mark et Erol Unala (guitariste et proche ami du chanteur) En 2006, l'annonce surprise du choix d'un nouveau et ultime batteur, Franco Sesa, précède l'album que les aficionados attendaient depuis dix ans, Monotheist. Le 9 septembre 2008 sonne le glas définitif de ces pionniers de l'extrême metal.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Entre 1982 et 1984, les Zurichois Tomas Gabriel Fischer (chant et guitare), plus connu sous le nom de Tom Warrior, et Martin Eric Ain (basse) font d'abord partie de Hellhammer, groupe fondateur du death metal. C'est en juin 1984, qu'ils inaugurent leur nouveau projet, Celtic Frost, avec la parution de Morbid Tales.

Accompagnés sur scène par le batteur américain Reed St Mark, leur réputation ne cesse de grandir en Europe. Leur second album, aux compositions plus sombres et aux atmosphères plus lourdes encore, To Mega Therion, paru en 1985, est considéré comme la pierre angulaire du dark metal expérimental.

Pandemonium

L'image de Celtic Frost joue également un rôle important. Les musiciens souvent grimés accordent une attention particulière au graphisme et aux pochettes de disques (celles de To Mega Therion est réalisée par l'illustrateur et plasticien H.R Giger, concepteur de la créature d'Alien). En 1987, avec l'album Into the Pandemonium, la musique de Celtic Frost se réinvente en intégrant des éléments plus variés, du thrash metal (pour la rapidité), du death métal mélodique et du doom metal (pour les passages lents).

Séparations multiples

Après l'arrivée d'un second guitariste, Ron Marks, Celtic Frost s'embarque dans un conflit avec sa maison de disque. Il a pour conséquence de briser le groupe, qui préfère se saborder en 1988. Six mois plus tard, pourtant, l'avant-garde du doom et death metal publie un album hautement controversé, Cold Lake. Qualifié de hard rock, il surprend et rebute même les fans les plus fidèles. Dans les années 1990, le batteur Stephen Priestly et le retour de Martin Eric Ain parviennent à racheter la réputation du groupe qui s'essaye à quelques reprises osées de David Bowie et Bryan Ferry. Alors que le public attend la sorti du successeur de Into the Pandemonium, Celtic Frost publie une rétrospective Parched With Thirst Am I And Dying en 1992 et se sépare à nouveau.

Gloire posthume

En 1999, la réédition des premiers albums du groupe donne lieu à une salve d'hommages d'une nouvelle génération d'artistes plus aguerris au jeu des médias. Marilyn Manson en tête, cite Celtic Frost comme une référence majeur. Après la publication d'une biographie du groupe par son leader Tom Warrior en 2000, les suisses reviennent de l'enfer. Le groupe se reforme avec Martin Ain, Reed St. Mark et Erol Unala (guitariste et proche ami du chanteur) En 2006, l'annonce surprise du choix d'un nouveau et ultime batteur, Franco Sesa, précède l'album que les aficionados attendaient depuis dix ans, Monotheist. Le 9 septembre 2008 sonne le glas définitif de ces pionniers de l'extrême metal.

Copyright 2014 Music Story Anne Yven


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.