EUR 19,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Certificat d'aptitude aux... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,82 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale - CAFERUIS - Tout-en-un Broché – 28 février 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,50
EUR 19,50 EUR 29,22

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale - CAFERUIS - Tout-en-un + Je prépare le CAFERUIS - 2e éd. - Edition 2013-2104: Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale + Maxi-fiches. Institutions et organisation de l'action sociale et médico-sociale - 3e édition
Prix pour les trois: EUR 55,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Dix ans après la création du diplôme de cadre intermédiaire, le CAFERUIS, les détenteurs de ce diplôme glissent progressivement vers des fonctions d'adjoint de direction, de directeur-adjoint, voire de directeur. Ce mouvement rappelle que la position de «cadre intermédiaire» dans les organisations constitue une variable d'ajustement de l'évolution ou du changement dans ces organisations ; mais elle rappelle également la tentation que suscite ce titre d'accéder à des positions toujours supérieures dans une perspective de carrière.
Lors de la première édition de cet ouvrage, j'avais demandé à Claude Rouyer, qui avait en charge les formations supérieures au sein de l'ETSUP, de rédiger un préambule. À sa relecture, je ne résiste pas au plaisir de le maintenir, en grande partie, dans cette nouvelle édition tant il m'apparaît pertinent et éclairant sur les enjeux au sein des organisations, comme texte d'introduction à une réflexion sur la fonction de cadre intermédiaire aujourd'hui en 2014... avec l'humour en cadeau.
Claude Rouyer écrivait : «L'encadrement intermédiaire, qu'il soit fonctionnel ou hiérarchique, existe depuis des décennies, des siècles, des millénaires... En inventant la fonction de chef, l'homme a, ipso facto, créé celle de sous-chef et son cortège de "chefaillons" de tous poils... Au point de nous faire croire qu'il n'y a de société que dans l'empilement verticalisé des fonctions sociales. Notons au passage que toutes les tentatives de remise en cause de ce système ont été vouées à l'échec, mises à mal par quelques voisins compatissants ou par des êtres sans nul doute supérieurs à leurs prochains... Et pourtant, cette organisation hiérarchique fonctionne, permettant ainsi aux individus de se situer, aux divers âges de la vie sociale, professionnelle, familiale, physique, sexuelle... sur l'échelle fluctuante de leur désir.
Nombreux sont donc ceux qui rêvent de gravir les échelons, espérant un jour accéder au pouvoir suprême du chef tout-puissant. Mais ce chemin n'est pas de tout repos, les échelons intermédiaires étant les plus difficiles à franchir, pris entre les feux croisés et parfois nourris des voisins du dessous et ceux du dessus...
Avec Napoléon, qui ne fut qu'un petit caporal avant de se lancer, général des armées et drapeau en main, sur le pont d'Arcole, l'histoire se plaît à nous faire croire que l'ouvrier le plus performant devient chef d'équipe, puis chef de chantier avant de prendre des fonctions à la direction de l'entreprise. Si je ne suis pas convaincu par cette image d'Épinal, j'en retiens toutefois qu'il est prépondérant pour le cadre d'être tout autant accepté par ses anciens collègues que par ses nouveaux supérieurs. Mais chacun sait qu'il est beaucoup plus difficile de se faire reconnaître par les premiers, fins connaisseurs et mieux à même de juger de la qualité du travail produit, que les seconds. Le secteur social a-t-il échappé à cette euphorie promotionnelle ? Tout pouvait porter à le croire tant les qualités espérées des professionnels laissaient présager de larges zones d'autonomie. Il n'en fut rien... Peut-être inspirés du monde de l'entreprise ou du mouvement scout, peut-être déçus par les capacités autogestionnaires des travailleurs sociaux, les caciques du secteur ont rapidement balisé l'organisation des établissements et services par un maillage hiérarchique impressionnant : directeur général, directeur général adjoint, conseiller technique, directeur, directeur adjoint, chef de service, cadre technique, responsable territorial, chargé de mission...
Du cadre dirigeant des centaines de salariés à celui gérant trois ou quatre éducateurs dans un club de prévention de Basse Corrèze, la palette des cadres est large ! Mais le chihuahua n'est-il pas, tout comme le dogue allemand, un ressortissant de la race canine ? Cette hétérogénéité des profils a vécu de nombreuses années dans une harmonie et un développement relatifs. L'humanisme, l'ancienneté et l'opportunisme (rayer les mentions inutiles) étant la base de toute promotion professionnelle... Mais les temps ont changé. Le chef, et plus particulièrement le cadre intermédiaire, se doit aujourd'hui d'être compétent ! Et en matière de compétence managériale, le débat entre l'inné et l'acquis a fait long feu, l'incurie chronique de certains rendant caduque toute suspicion d'une influence chromosomique !

Biographie de l'auteur

Patrick Dubéchot a exercé plusieurs années comme chargé d'études et de recherches au Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie). Il enseigne la sociologie et a en charge les formations supérieures dont le CAFERUIS dans un centre de formation en travail social (Etsup, Paris), tout en ayant une activité de consultant/chercheur indépendant. Patrice Leguy est responsable de formation au département Formations supérieures, Ingénierie et Recherche, chef de projet CAFERUIS à l'ITS de Tours.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,82
Vendez Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale - CAFERUIS - Tout-en-un contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,82, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?