EUR 18,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 5,58 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Chant du vent dans l'arbre sec (Le) : Sansho Doei et Komyozo Zanmai Broché – 24 août 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 18,00

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Chant du vent dans l'arbre sec (Le) : Sansho Doei et Komyozo Zanmai + Corps et esprit: La voie du zen
Prix pour les deux : EUR 20,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Introduction

Le recueil du Sansho Doei de Dogen est une longue série de poèmes (une soixantaine de strophes en tout), presque entièrement composés à Eiheiji, qui à l'époque n'était qu'un petit ermitage isolé dans la montagne. Maître Dogen commença à écrire ce recueil en septembre 1245, un an après son installation avec ses disciples à Eiheiji. Le dernier des poèmes sera composé en août 1253, quelques semaines avant sa mort. Le Sansho Doei ne fut publié qu'en 1747 par maître Menzan Zuiho.

Sansho signifie : pin parasol. C'est aussi l'ancien nom de la montagne Eihei où Dogen possédait ce petit ermitage sous les pins parasols. Et Doei signifie : le chant de la Voie. Alors Sansho Doei : «Les chants de la Voie du pin parasol.»

La plupart des poèmes du Sansho Doei sont dédiés au Shogun de l'époque, Hojo Tokiyori. Il s'agissait originellement d'un samouraï qui, dans les années douze cents, a finalement pris la tête de l'empire. Il était aussi disciple de Dogen, qui lui avait donné l'ordination de bodhisattva. A l'époque, la voie du samouraï et la voie du zen s'influençaient mutuellement. Pourquoi une telle influence ? Tout simplement parce que les samouraïs pratiquaient zazen aux côtés des moines, ce qui créait des liens et des relations très fortes. C'est une interdépendance bien connue. Beaucoup de maîtres ont composé des poèmes et autres textes dédiés aux samouraïs, par exemple Daichi Sokei, ou Dogen pour Tokiyori, mais bien d'autres parlent aussi directement des samouraïs. En tout cas il est intéressant de noter la délicatesse de ces poèmes, leur sensibilité alors qu'ils sont dédiés à des guerriers...

Les poèmes du Sansho Doei sont très clairs et faciles à comprendre ; il s'agit pour la plupart d'observations évidentes.

Même s'ils traitent de la nature, de paysages, de bords de mer, du printemps qui passe... c'est toujours de la conscience qu'il est question. De la conscience libre, naturelle, ordinaire, celle qui n'est ni pour ni contre.

Biographie de l'auteur

Maître Dogen : fondateur du bouddhisme zen. Considéré comme l'un des plus grands penseurs de l'histoire du Japon, Eihei Dôgen, au 13e siècle, a introduit la méditation zazen dans son pays et fondé le zen Sôtô. Philosophe, poète, son oeuvre considérable continue d'imprégner la spiritualité, mais aussi l'art culinaire japonais. Maître Ejo : successeur de Maître Dogen. Il devint moine à dix-huit ans. Il alla trouver Maître Dogen... pratiquer le zazen avec lui, et après sa mort, répandit son enseignement. Philippe Coupey : maître zen dans la lignée de Taisen Deshimaru, fut le disciple et le traducteur de Maître Deshimaru jusqu'à sa mort. Il enseigne la pratique de Zazen, la méditation assise, dans son dojo de Paris. Taisen Deshimaru a planté les graines du zen en Europe avec son arrivée en France en 1967. Son disciple, Reiryu Philippe Coupey, est un des premiers rejetons de la génération suivante à s'implanter dans le sol occidental. Il commença la pratique du zen en 1972 au dojo de Pernety avec Maître Deshimaru. En 1977, Coupey a commencé à diriger des zazen au dojo de Paris, où il enseigne et pratique toujours aujourd'hui. L'enseignement de Coupey dans le dojo est franc, terre à terre et souvent humoristique. Il a commenté quelques poèmes parmi les plus connus du canon zen.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,58
Vendez Chant du vent dans l'arbre sec (Le) : Sansho Doei et Komyozo Zanmai contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,58, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?