Quantité :1
Chants de l'église... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Chants de l'église milanaise
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Chants de l'église milanaise


Prix : EUR 9,22 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
19 neufs à partir de EUR 5,18 4 d'occasion à partir de EUR 6,00

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Chants de l'église milanaise + Chants de l'Eglise de Rome. Période Byzantine ( coll. Musique d'abord ) + Chant Corse/Manuscrits Franciscains
Prix pour les trois: EUR 26,43

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Marcel Pérès, Ensemble Organum
  • CD (8 janvier 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Harmonia Musique d'Abord
  • ASIN : B00007EEKE
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.851 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Disque 1 piste 1 - Lycourgos Angelopoulos
2. Disque 1 piste 2 - Josep Benet
3. Disque 1 piste 3 - Malcolm Bothwell
4. Disque 1 piste 4 - Josep Cabré
5. Disque 1 piste 5 - Laurence Brisset, Marie Keyrouz
6. Disque 1 piste 6
7. Disque 1 piste 7
8. Disque 1 piste 8
9. Disque 1 piste 9
10. Disque 1 piste 10

Descriptions du produit

Musique au temps de saint Augustin. La grande figure de saint Ambroise domine ce chant ''ambrosien'' dont la tradition s'est perpétuée depuis le début du ve siècle, tout spécialement à Milan. Marcel Pérès et son ensemble ont appliqué les habitudes de chant et les modes des églises d'Athènes et d'Antioche à un chant que l'usage avait abusivement romanisé, rendant ainsi ses couleurs d'origine à l'une des toutes premières manifestations liturgiques d'Occident. Ce titre est paru pour la première fois en 1989.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 5 juillet 2010
Achat vérifié
...de la liturgie chrétienne, quand les fidèles milanais de l'évêque Ambroise mâtinèrent le chant « vieux-romain » aux modes de cantillation proche-orientaux pour veiller en leurs églises menacées par la crise arianiste.

Révélée par sa contribution à ce disque de 1988, Soeur Marie Keyrouz y apportait ses science et pratique du répertoire byzantin. Tandis que l'intervention de Lycourgos Angelopoulos, chantre des rites grecs, prolonge la mémoire de l'antique influence athénienne.
Comme toujours très éloquent à ranimer l'ornementation orientaliste (composante endogène ou exotique se demanderont les polémistes...) qui fertilisa le chant ecclésial du Saint Empire romain, replacé dans la géographie spirituelle et esthétique du pourtour méditerranéen : l'ensemble Organum et ses voix de soleil festonnent l'originelle profusion de ce mélisme ambrosien qui a su résister à l'uniformisation grégorienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par ALIBERT Michel VOIX VINE le 5 mars 2003
Le chant ambrosien sonnait-il vraiment comme nous l'entendons dans cet enregistrement? Certes, je ne méconnais pas les racines orientales du christianisme et que ses premiers hymnes et psaumes aient été fort proches des mélodies hébraïques peut être considéré comme certain. Que trois siècles plus tard avec saint Ambroise et au-delà (les pièces ne sont pas datées, ni leurs sources fournies) la musique chrétienne ait conservé à Milan un tel caractère oriental surprend. D'autant qu'Orient et Occident s'étaient déjà passablement démarqués l'un de l'autre, tant par le partage de l'Empire à la mort de Constantin, que par les positions affichées face à la crise arienne. L'administrateur romain Ambroise devenu évêque aurait-il marqué les chants de son église de pareil exotisme? Son exégèse est certes tributaire d'un Juif, Philon, mais il s'agit du plus profondément hellénisé de tous. Concédons cependant que la musique grecque sonnerait aussi à nos oreilles passablement exotique et reconnaissons l'exceptionnelle qualité de l'interprétation. Même si nous ne sommes pas vraiment convaincus de l'option adoptée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?