Plus d'options
Chausson: Symphony In B Flat Major / Poeme / Viviane
 
Agrandissez cette image
 

Chausson: Symphony In B Flat Major / Poeme / Viviane

2 mars 1998 | Format : MP3

EUR 7,39 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
12:47
30
2
9:21
30
3
12:16
30
4
16:32
30
5
11:41
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Performers: Ernest Chausson, Jerome Kaltenbach, Nancy Symphony Orchestra, Laurent Korcia
  • Composers: Ernest Chausson
  • Conductors: Jerome Kaltenbach
  • Date de sortie d'origine : 1 août 2006
  • Date de sortie: 2 mars 1998
  • Label: Naxos
  • Copyright: (C) 1998 Naxos
  • Durée totale: 1:02:12
  • Genres:
  • ASIN: B0022TDDNI
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 101.300 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par DelAlba le 10 avril 2007
Format: CD
Souplesse de la forme, mélodies enchanteresses, climat sombre tantôt fiévreux, tantôt vaporeux, corrodé par un lumineux choral de cuivres de vingt mesures en ouverture du dernier mouvement, tout est là. Les nuances de cette première (et seule) symphonie de Ernest Chausson sont parfaitement rendues par l'orchestre de Nancy placé sous la direction de Christophe Kaltenbach. Interprétation exemplaire d'un joyau dont la gestation fût si pénible selon les mots mêmes de l'auteur ("J'ai pris toute la mesure de cette citation de Schumann : 'Avant de se rendre maître de la pensée, il faut se rendre maître de la forme'") que celui-ci ne s'est tout simplement plus attaqué par la suite à un genre intimidant, dépositaire d'une ascendance si noble, et qu'il tenait pour trop exigeant. Deux autres brillants témoignages symphoniques, antérieurs à la Symphonie en Si bémol, à savoir le Poème pour violon et orchestre, ainsi que Viviane, ne laissent que d'ajouter leurs qualités lyriques et oniriques à cet admirable édifice.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Maboulus le 13 novembre 2005
Format: CD
Cette symphonie est déjà un joyau mais l'orchestre de Nancy lui offre la version de référence tant par l'élégance que la justesse de tous les pupitres : la clarté de l'ecole française de la fin 19ème a rarement été aussi bien servie !!! Un grand bravo à Jerome Kaltenbach
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Gabrielle Danoux le 2 janvier 2015
Format: CD Achat vérifié
Je partage les impressions d'Anton Holban. Selon lui, Enescu lui-même l'interprétait admirablement. Inutile de demander à un tarin de piou-piouter davantage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer