Commencez à lire Chez les fous: en 1925, Albert Londres force les portes d... sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Chez les fous: en 1925, Albert Londres force les portes de l'institution asilaire française : "notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie" :
 
Agrandissez cette image
 

Chez les fous: en 1925, Albert Londres force les portes de l'institution asilaire française : "notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie" : [Format Kindle]

Albert Londres
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)

Prix Kindle : EUR 0,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 0,99  
Broché --  

Auteurs, publiez directement sur Kindle !

KDP
Via notre service de Publication Directe sur Kindle, publiez vous-même vos livres dans la boutique Kindle d'Amazon. C'est rapide, simple et totalement gratuit.
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

 Albert Londres (1884-1932) a laissé son nom a un des grands prix internationaux de journalisme.


On connaît ses reportages sur les bagnes : journalisme d’investigation, mais qui passe d’abord par la capacité de l’écriture à proposer après coup le chemin même de l’enquête et son enjeu humain. Grandeur de ceux-là à ce qu’ils ne jugent pas, mais construisent l’humain au point exact où la révolte même, ou la peine, ou le partage, deviennent incontestables.


En 1925, pas question de forcer officiellement la porte des asiles. Il y entrera quand même (et s'en fera 9 fois expulser), parfois se faisant passer pour l’assistant du dentiste. C’est plus facile en province.


Et c’est hallucinant. La folie est une punition, qu’on redouble dans le traitement asilaire. Misère de ces mouroirs sans hygiène, et 80 000 enfermés... Hauteur d’Albert Londres : ne pas contourner les internements forcés, familiaux ou administratifs, suivre un patient guéri, quand son village d’origine se referme devant lui comme devant une bête malfaisante. Et entrer dans les cachots – sculpter visages, mots et voix avec la même attention et la même ouverture.


Une psychiatrie tâtonnante, qui garde les cerveaux dans des pots de chambre (hallucinant chapitre), qui peut laisser tremper les gens 36 heures dans l’eau tiède, la tête seule dépassant, ou nourrir de force les patients par intubation nasale, mais qui ne dispose d’aucun médicament contre l’angoisse.


On ne vient pas ici lire et publier Chez les fous par besoin d’exotisme, ou se rassurer sur la psychiatrie d’aujourd’hui. On est dans le même choc et la même densité humaine que Raymond Depardon a rapporté de San Clemente. On croise aussi, en ouverture et clôture du livre, un précurseur : le Dr Toulouse, la même année qu’il accueille le jeune Antonin Artaud à Paris. La dénonciation politique d’Albert Londres quant aux lois de 1838 qui organisent le système asilaire est violente.


Mais, parmi les patients, il aurait pu croiser Camille Claudel. Et tous ces visages qu’on vient accueillir dans ce livre, on sait le traitement que leur réserve, en masse, le régime de Pétain en 1940.


Ce livre est aussi une part de notre inconscient.

FB

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 293 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 105 pages
  • Editeur : publie.net; Édition : 1 (2 janvier 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B006SW49OW
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°34.768 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
3.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un professionnel hors pair 19 janvier 2013
Format:Format Kindle|Achat vérifié
beaucoup d'humour, très grand journaliste, grand conteur et prises de position toujours très humaines. Albert Londres est un reporter à la déontologie sans failles. Beaucoup de jeunes journalistes devraient s'en inspirer. Tout est bon chez lui.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Iintéressante incursion au pays des fous 24 avril 2013
Par Lilou
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Il est intéressant de découvrir le fonctionnement et la vie quotidienne des asiles psychiatriques de l'époque.
Les pensionnaires y sont décrits avec precision et une pointe d'humour.
Un bon travail de journaliste qui présenta de nombreuses difficultés.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 pas si fous 5 avril 2013
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Quand on a lu "au bagne" et "adieu Cayenne", on ne peut qu'être déçu par les autres reportages d'Albert Londres, même s'ils sont tous intéressants quand-même.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4.0 étoiles sur 5 Les fous ne sont pas toujours ceux que l'on croit 17 février 2014
Format:Format Kindle
Ce récit effarant, bien qu'écrit il y a presque un siècle, nous met face à l'incompétence de la société dans laquelle nous vivons, face à nos propres défaillances et nos préjugés. Il malmène son lecteur et l'expose à une vérité difficile mais bien réelle.

Ainsi, les "fous" sont attachés, battus, humiliés et privés de ce que qui fait d'eux des êtres humains. Comment s'attendre alors à ce qu'ils guérissent (terme qui me semble déjà peu approprié à la maladie mentale) ? Traités comme des parias, mis dans des cases, leur réinsertion dans la "vie normale" semble alors impossible. Et comment un psychiatre peut-il croire un fou lorsque celui-ci lui dit qu'il va mieux ? Un cercle vicieux qui reste d'actualité, tous comme les mauvais traitements.

Comme souligné dans un autre commentaire, les sévices sont de nos jours bien plus "soft"... du moins en apparence ! L'entrave des membres est toujours présente mais désormais les malades sont brisés psychiquement, emprisonnés dans une camisole chimique, médicamenteuse qui les rend souvent apathiques et incohérents. Une véritable lobotomie qui ne semble servir à personne sauf peut-être au personnel soignant.

Un constat terrifiant qui devrait servir d'électrochoc (sans mauvais jeu de mots) au monde de la psychiatrie. Cela est apparemment resté lettre morte puisque les "fous" sont toujours aussi nombreux, si non plus, mais le nombre de structures pour les accueillir est en chute libre...
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique