Appli Amazon


Plus d'options
Chicago X
 
Agrandissez cette image
 

Chicago X

25 février 2003 | Format : MP3

EUR 11,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:03
30
2
3:12
30
3
3:19
30
4
3:55
30
5
3:53
30
6
3:01
30
7
3:30
30
8
3:30
30
9
3:33
30
10
3:33
30
11
3:03
30
12
2:35
30
13
5:59
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 10 mars 2003
  • Date de sortie: 25 février 2003
  • Label: Rhino
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 46:06
  • Genres:
  • ASIN: B0023SBS7G
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 33.734 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien le 3 juin 2010
Format: CD
Sorti en 1976, Chicago X est le huitième album de Chicago (et leur dixième album en tout, car le groupe a sorti aussi un live et un best-of, ce dernier étant d'ailleurs Chicago IX, le précédent, que je n'aborde pas). Toujours produit par James William Guercio et toujours constitué du même line-up (Robert Lamm, Terry Kath, Peter Cetera, James Pankow, Danny Seraphine, Lee Loughane et Walter Parazaider) avec rajout du percussionniste Laudir De Oliveira, Chicago offre ici un disque nettement plus abouti que le précédent (le très médiocre Chicago VIII, premier album décevant de leur discographie), et se paie même le luxe d'offrir au monde entier leur plus gros tube, l'inoubliable If You Leave Me Now, composé et interprété par le bassiste Peter Cetera. L'album récoltera trois Grammy Awards en 1977 : notamment un pour la pochette et un pour la chanson If You Leave Me Now. L'album est encore une fois simple (les albums de Chicago, désormais, le seront, à l'exception des albums non-studio, comme les compilations, et encore...) et dure 38 minutes pour 11 titres.

X se paie le luxe, comme toujours avec Chicago, d'avoir chaque membre du groupe interprétant au moins une chanson, à chaque fois composée par le chanteur (ou presque : le batteur Danny Seraphine et le saxophoniste Walter Parazaider ne chantent ni ne composent, ici). Si Cetera offre If You Leave Me Now (et Mama Mama, et Another Rainy Day In New York City), Terry Kath (guitare) offre Hope For Love et Once Or Twice, tandis que Robert Lamm (claviers) offre Scrapbook, Gently I'll Wake You Up et You Get It Up.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 le 19 mars 2013
Format: CD
CHRONIQUE DE FRANCOIS DUCRAY MAGAZINE ROCK&FOLK AOUT 1976 N°115 Page 87/88
10° Album 1976 33T Réf : CBS 86010
Chocolat, cette année. Tout ce qu’on peut désirer : du muscle, de la tendresse, de la ruse, du rock épais, des cuivres jazzy, des mélopées croonées, des larmes, du rire, de la danse et du spleen, et même un refrain exotique. Chicago. Le dixième album, paraît-il. Mais le neuvième n’était qu’une collection sans queue ni tête, et le huitième un peu épars. Beaucoup de gens prétendent que la saga durera tant que les graphistes de Columbia sauront décorer le célèbre logo. Ce sont de mauvaises langues, ne vous fiez pas à elles.
Parce que dans la pochette, vous trouverez un disque, rien qu’un disque bourré de musique jusqu’à la gueule. Du Chicago de luxe. Parfaitement. Si vous aimez qu’un combo de choc vous emmène en ballade longue distance, comme à l’arrière d’une station wagon puissante, fonçant toujours vers l’ouest, le jour et la nuit, c’est Chicago le bolide qu’il vous faut. Du costaud qui ne risque pas de vous fondre entre les doigts. Et «X », croyez-moi, est un des tout meilleurs modèles de la marque. Robustesse, intelligence et swing, telle demeure la devise.
Détaillons. L’armature n’a pas changé d’un poil, six chansons sur la face un, cinq sur la deux, et un savant dosage entre rock, ballade et funk. Robert Lamm a signé quatre titres mais n’en chante que deux, « Scrapbook », un excellent rocker où l’orgue ronfle avec entrain, chose rare et délectable, et « Gently I’ll Wake You », une histoire de c.. pleine d’humour savoureux dans les vocaux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 mai 2014
Format: CD
Ce que je préfère dans ce dixième album de Chicago, c'est sa pochette graphiquement très réussie (c'est marrant, je n'avais jamais remarqué que le logo du groupe était inspiré de celui d'une célèbre marque de cola). L'année précédente, en 1975, le groupe de rock-progressif italien PFM avait déjà utilisé l'idée pour son quatrième album (Chocolate Kings [Papersleeve]).

Vu le contenu de cet album de Chicago millésime 1976, une boîte de Campbell Soup chère à Andy Warhol aurait mieux convenu (Andy Warhol Campbell's Soup).

J'avais racheté ce CD surtout pour "If You Leave Me Now", le tube-scie de l'été de mes dix-sept ans, histoire d'en rajouter une couche au niveau nostalgie (ah, le french horn!). Justement, Pete Cetera en remet lui aussi une couche niveau mélasse avec "Mama Mama", encore plus sirupeux que le précédent.

N'étant pas un grand connaisseur du groupe de "rock à cornes" (rock with horns), j'ai été très surpris de l' abyssale différence de qualité avec leur premier et double album "Chicago Transit Authority" que j'aime beaucoup.

Peut-être sont-ils victimes de la gestion démocratique des compositions (beaucoup de compositeurs et par la même de chanteurs différents), histoire de répartir les droits d'auteur, mais je trouve cet album assez insipide et variétoche.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique