Le chien qui louche et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Chien qui louche Album – 24 octobre 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 11,74

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Chien qui louche + Chute de vélo
Prix pour les deux : EUR 36,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Fabien est agent de surveillance au Louvre. Il aime son métier. Depuis quelques semaines, il aime aussi Mathilde. Celle-ci décide d'aller présenter son ami à sa famille, le clan Benion, comme elle l'appelle. Puisqu'ils ont désormais sous la main un «expert», les Benion tiennent absolument à soumettre à Fabien un tableau qui moisit dans le grenier depuis des décennies, et qui a été peint par l'aïeul Gustave. Une pauvre toile représentant un chien qui louche. La question des Benion est claire : Le Chien qui louche a-t-il droit au Louvre ? Dans un premier temps, n'osant pas décevoir sa (presque) belle-famille, Fabien ne fournit pas de réponse catégorique... Il aurait dû.


Détails sur le produit

  • Album: 144 pages
  • Editeur : Futuropolis (24 octobre 2013)
  • Collection : Musée du Louvre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754808531
  • ISBN-13: 978-2754808538
  • Dimensions du produit: 26,8 x 19,8 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.745 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par hpf97 TOP 1000 COMMENTATEURS sur 2 mars 2014
Format: Album
Tout comme pour son homologue littéraire le roman, la critique d’une BD porte sur l’histoire, mais en plus nous pouvons porter un regard sur le dessin, la coloration, bref sur le visuel.

Sur le scenario, il y a du pour et du contre.

Le pour est sur la présentation du Louvre, de la vie plutôt mystérieuse de ses gardiens, de son fonctionnement. Mais c’est surtout le regard sarcastique des touristes qui a sans doute le plus plu à l’auteur de mettre en valeur et nous de l’apprécier. Quel humour des gardiens organisant des paris sur la première demande de la localisation de la Joconde dans le musée, ou de leur aveuglement sur l’indication de celle-ci.

Le contre est sur la raison de ce livre. C’est une histoire un peu farfelue, totalement impossible, voir un peu lourde avec l’intervention de la famille provinciale.

Et en critique de bon normand que je ne suis pas, je vous dirai qu’il en est de même sur le travail du dessinateur.

Autant le recours à l’encre de chine, tout en nuance de gris est une pure merveille pour les paysages ou les chefs-d’œuvre, évitant un mauvais plagiat, autant cette technique ne permet une définition de l’action, des expressions faciales ni une précision dans le dessin.

Alors oui, cette BD est intéressante pour l’envers du décors du plus grand musée du monde qu’elle nous dévoile, et parfois aussi pour la beauté des dessins.
(quoilire.wordpress.com/2014/03/02/etienne-davodeau-le-chien-qui-louche/)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par marcel bigron TOP 500 COMMENTATEURS sur 25 octobre 2013
Format: Album
Ce nouveau Davodeau est très réussi, dans son monde bien à lui et jamais à cours d'idée, il nous emmène cette fois ci au cœur du Louvre. Fabien travaille dans le musée comme agent d'accueil et de surveillance et sa copine Mathilde en l'emmenant dans sa famille va lui faire rencontrer son père, ses frères et son grand-père, toute la famille travaille dans un magasin de meubles en Anjou. Chez le grand père, un tableau peint par un aïeul représentant "le chien qui louche" est montré à Fabien et celui ci est chargé par les frères de Mathilde de le faire rentrer au Louvre ! Des aventures abracadabrantesques vont découler de cette décision... Je ne me suis à aucun moment ennuyé à la lecture de cette BD vraiment originale, seul bémol, le prix 19 € c'est pas donné.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dona-Benvenuta29 TOP 1000 COMMENTATEURS sur 13 janvier 2014
Format: Album
Etienne Davodeau aime mettre en planches des univers que tout oppose a priori. Ici il s'agit de la rencontre entre Fabien, agent de surveillance au Louvre, passionné par son métier. Il fait la connaissance de la famille de sa petite-amie, Mathilde, le clan Bénion : une brochette d'hommes gouailleurs, un peu rustres, qui souhaiteraient savoir si la croûte d'un lointain ancêtre est digne de figurer au Louvre. S'ensuit une enquête qui nous fait découvrir les arcanes secrètes du musée. Les personnages sont complètement picaresques, pittoresques, attachants. Et surtout Davodeau a complètement sublimé les oeuvres du Louvre. Un gros et beau travail de reconstitution des salles du Musée, un oeil sensible sur les oeuvres mais également sur les gens qui arpentent quotidiennement les couloirs du Louvre : professionnels et touristes, amoureux ou non des arts.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Matvano sur 22 février 2014
Format: Album Achat vérifié
Tous les tableaux ont-ils leur place au Louvre? C’est la question philosophique posée par "Le chien qui louche", le nouveau roman graphique d’Etienne Davodeau. Après avoir croisé les mondes de la bande dessinée et de la vigne dans la BD-documentaire "Les ignorants", Davodeau revient à la fiction et signe une histoire très drôle sur un gardien du Louvre qui subit la pression de sa future belle-famille pour faire en sorte qu’une horrible croûte représentant un chien qui louche se retrouve accrochée à l’un des murs du célèbre musée parisien. Ce gardien, c’est Fabien. Il est fier de son métier, qu’il exerce avec plaisir, même s’il en a marre de devoir indiquer plusieurs dizaines de fois par jour où se trouve la Joconde. Il se demande aussi pourquoi la Victoire de Samothrace est photographiée chaque jour des milliers de fois, alors qu’elle est déjà représentée "des millions de fois dans des milliers de livres dans le monde entier". Malgré cela, il tient à son métier (et à son Louvre) plus que tout, et ne supporte pas quand sa copine Mathilde ose se moquer de son rôle de gardien de musée. Il faut dire que Mathilde vient d’une famille où le seul métier qui compte vraiment, c’est celui de fabricant de meubles. C’est ce que découvre Fabien lorsque Mathilde l’amène près d’Angers pour le présenter à sa famille, le clan Benion, composé du père Louis, des deux frères Maxime et Joseph, à l’humour assez peu subtil, et enfin du grand-père un peu gâteux mais très sentimental.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?