Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Chostakovitch : Symphonie n° 5 [Import]

Ny Stadium So/Stokowsk CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (20 février 1996)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Everest Records
  • ASIN : B0000023H1
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 540.268 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Sym No. 5, Op.47: Moderato
2. Sym No. 5, Op.47: Allegretto
3. Sym No. 5, Op.47: Largo
4. Sym No. 5, Op.47: Allegro non troppo

Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De l'autre côté du miroir 9 décembre 2006
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:CD
Ce disque fut originellement publié en 1959, et l'orchestre n'est autre que la Philharmonie de New-York, ici baptisée de son pseudonyme estival.

Léopold Stokowski dirigea souvent et enregistra plusieurs fois la Cinquième symphonie, qu'il revêtait à chaque fois d'un onirisme troublant, y décelant une profondeur voire un mysticisme qu'on ne soupçonne guère dans cette oeuvre, qui devient sous sa baguette un ultime avatar du romantisme, dans la lignée des légendes wagnériennes.

Le vibrato des cordes, la douceur des bois, l'estompe des cuivres, tout ici nous raconte quelque histoire merveilleuse, qui culmine dans un largo inhabituellement narratif, comme dans un songe éveillé.

Même dans le tumultueux finale, le maestro ressent intensément chaque note et nous transporte dans son rêve.

Ecrit par un compositeur qui souhaitait donner le change suite à une diatribe parue dans la Pravda, l'on sait bien que cet opus en trompe-l'oeil est un miroir aux alouettes. Stokowski nous fait passer de l'autre côté.

Devra-t-on regretter que les 44'25 de ce disque soient un peu trop brèves ?
Non : ici le temps s'est arrêté. Comme dans le sommeil de la "Belle-au-bois-dormant", que la fabuleuse prise de son abrite dans le plus cossu des châteaux.
Que le Prince charmant patiente encore un peu...

A classer à part dans la discographie.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?