Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Chostakovitch : Symphonies n° 1 et n° 3


Prix : EUR 7,05 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
18 neufs à partir de EUR 4,55 1 d'occasion à partir de EUR 12,15

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Vasily Petrenko

Discographie

Image de l'album de Vasily Petrenko

Photos

Image de Vasily Petrenko
Visitez la Page Artiste Vasily Petrenko
25 albums, 6 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Chostakovitch : Symphonies n° 1 et n° 3 + Chostakovitch : Symphonies n° 6 et n° 12 + Chostakovitch : Symphonie n° 10
Prix pour les trois: EUR 24,05

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Orchestre: Royal Liverpool Philharmonic O
  • Chef d'orchestre: Vasily Petrenko
  • Compositeur: Dimitri Chostakovitch
  • CD (31 mars 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Naxos
  • ASIN : B004KDO2GG
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 40.333 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. I. allegretto - allegro non troppo
2. II. allegro
3. III. lento
4. IV. allegro molto
5. I. allegretto - Semyon Kirsanov
6. II. piu mosso - Semyon Kirsanov
7. III. andante - Semyon Kirsanov
8. IV. allegro
9. V. andante
10. VI. moderato

Descriptions du produit

Après avoir obtenu un Diapason d'Or pour le précédent volume, le charismatique chef d'orchestre Vassily Petrenko poursuit son intégrale de la musique symphonique de Chostakovitch, avec les Symphonies n° 1 et 3. La première a été écrite à 19 ans pour son diplôme au Conservatoire de Leningrad ; la troisième, en un mouvement, célèbre la victoire des soviétiques sur le régime tsariste. Le cycle s'impose d'ores et déjà comme un des sommets de la discographie.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 13 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
Le Diapason d'or décerné dans le magazine de juin 2011 vient d'attirer mon attention sur cette cinquième étape de ce qu'on espère devenir une intégrale, avec son Liverpool Philharmonic qu'il devrait diriger en tant que « chief conductor » de 2009 à 2015, et qui atteste ici non de sa docilité mais de sa virtuosité.
Aux commandes de ce doyen des orchestres britanniques, l'impétrant obtient une précision prosodique, un contrôle omnipotent qui annoncent probablement une des futures grandes baguettes du XXI° Siècle, et en tout cas un exceptionnel rythmicien.

Une Symphonie n°1 écrite en 1925 pour épater les professeurs du Conservatoire de Saint Petersbourg (fût-ce par un pied-de-nez), une Symphonie n°3 comme devoir de propagande : on se sentirait autorisé à briquer le brio ostentatoire, grossir le trait, gonfler les effets racoleurs.
C'est tout le contraire ici.

Petrenko passe l'opus 10 au crible d'une absolue netteté, millimètre les phrasés, contrôle impérieusement la dynamique.
A la fin du premier mouvement (mesure 279, 7'17), écoutez ainsi comment il dompte la marche des trombones et tuba scandée par timbales et altos.
« Plus c'est rapide, mieux c'est, tant qu'il n'y a pas de confusion. Mais pas plus lent que noire à 176 » conseillait Chostakovitch en 1927 comme consigne métronomique pour le foudroyant début de l'Allegro.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS sur 21 novembre 2011
Format: CD
Coupler la première et la troisième symphonies constitue déjà en soi une gageure tant leur style et leur intérêt varient.

Avec la première symphonie, écrite alors que Shostakovich n'était encore qu'un étudiant - génial certes - du conservatoire de Moscou et qu'il n'avait que dix huit ans, le compositeur chercha l'épate. Un style contrasté, des altérations rythmiques constantes, le surgissement du piano, l'utilisation - déjà - massive des cuivres et des vents font de cette symphonie peu jouée une pièce au charme indéniable.

La troisième symphonie, composée cinq ans plus tard, le fut alors que l'auteur effectuait une croisière de six semaines sur la Mer Noire et que d'étudiant, il était passé à une vitesse fulgurante au statut de star ayant entretemps et entre autres composé son opéra Le Nez, une de ses oeuvres les plus fondamentalement personnelles. Cette fois, il s'agissait d'ouvrir la voie à un cycle de symphonies sur des dates et des thèmes révolutionnaires (on était en 1929), d'où le titre du "Premier Mai". Un cycle que les tourments de l'Histoire se hâtèrent de faire avorter et c'est tant mieux tant la musique manque ici de cohérence. Sans doute, la symphonie la plus faible du compositeur.

Il faut un toupet incroyable pour qu'un jeune chef ose braver les sommets discographiques bien en place. Il faut un talent certain, aussi, pour réussir son pari ce qui est indéniablement le cas ici. A cela deux raisons fondamentales. Tout d'abord, Petrenko joue sur les contrastes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par V. Guardiola sur 13 novembre 2011
Format: CD
Valily Petrenko, jeune chef (35 ans) et Liverpool faisant un carton dans Shosta?
Impossible!
Mais vrai!
Certes, ce jeune Vasily est russe, surdoué et il dirige le Royal Philarmonique de Liverpool depuis 2004, ce qui lui a permis de mettre au point son projet. Mais l'écoute de ce disque, comme d'ailleurs celle de tous les disques de son intégrale de Shostakovitch en cours, est un enchantement!

Cette intégrale soutient la comparaison avec les versions historiques de Mravinsky et Kondrashin Chostakovich : Intégrale des symphonies(que les puristes en recherche d'authenticité continueront probablement de préférer), mais j'ai été saisi par "l'évidence" de l'interprétation de Petrenko. Même l'excellent Barshai (Brillant Classics)Intégrale Des Symphonies, égalé en petit prix par Naxos/Petrenko, est battu!

Dans la symphonie N°1, il faut bien sûr avoir vu et entendu Bernstein (Bernstein in Rehearsal & Performance: Shostakovich Symphony No. 1 [DVD Video] Schleswig-Holstein Musik Festival Orchester in 1988) taquiner la jeune clarinettiste pour "forte! forte!) et nous faire apprécier cette oeuvre de jeunesse écrite pour provoquer les maîtres et l'autorité en général.

Ici, la qualité de l'enregistrement superlatif par rapport aux grands anciens et l'enthousiasme de l'orchestre et du chef font de ces disques une expérience ... fulgurante?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?