ARRAY(0xa8980ee8)
 

Christina Pluhar

 

Top albums (Voir les 15)


Voir les 15 albums de Christina Pluhar

Christina Pluhar : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 55 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. Oedipus, King of Thebes, Z. 583/2: "Music for a while"Music for a While - Improvisations on Purcell 5:54EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter2. Come, ye sons of art away (Birthday Ode for Queen Mary), ...Music for a While - Improvisations on Purcell 3:57EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter3. "O solitude, my sweetest choice", Z. 406Music for a While - Improvisations on Purcell 5:23EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter4. Secresy's Song, from The Fairy Queen, Z. 629/13: "One cha...Music for a While - Improvisations on Purcell 4:40EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter5. The Fairy Queen, Z. 629/40: "O let me weep" (The Plaint)Music for a While - Improvisations on Purcell 7:18EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter6. Timon of Athens, Z. 632/2: "Hark! how the songsters of th...Music for a While - Improvisations on Purcell 2:48EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter7. "Now that the sun hath veiled his light" (An Evening Hymn...Music for a While - Improvisations on Purcell 6:06EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter8. Dido and Aeneas, Z. 626/3: "Ah! Belinda"Music for a While - Improvisations on Purcell 4:10EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter9. The Mock Marriage, Z. 605/2: "Twas within a furlong"Music for a While - Improvisations on Purcell 2:54EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. The Mock Marriage, Z. 605/3: "Man is for the woman made"Music for a While - Improvisations on Purcell 1:17EUR 0,99  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 55 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Image de Christina Pluhar
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Née en 1965 à Graz en Autriche, Christina Pluhar découvre la musique ancienne et baroque dans ses années d'études à l'université.

Elle apprend à jouer de plusieurs instruments anciens comme le luth, la théorbe, la guitare baroque ou la basse continue dans les conservatoires de La Haie (Pays-Bas) et Bâle (Suisse) dans la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis, avec Hopkinson Smith. Elle étudie ensuite la harpe à la Scuola Civica de Milan et suit plusieurs masterclasses.

En 1992, diplômée avec l'ensemble La Fenice au Concours international de musique ancienne de Malmö (Suède), Christina ... Lire la suite

Née en 1965 à Graz en Autriche, Christina Pluhar découvre la musique ancienne et baroque dans ses années d'études à l'université.

Elle apprend à jouer de plusieurs instruments anciens comme le luth, la théorbe, la guitare baroque ou la basse continue dans les conservatoires de La Haie (Pays-Bas) et Bâle (Suisse) dans la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis, avec Hopkinson Smith. Elle étudie ensuite la harpe à la Scuola Civica de Milan et suit plusieurs masterclasses.

En 1992, diplômée avec l'ensemble La Fenice au Concours international de musique ancienne de Malmö (Suède), Christina Pluhar décide de s'installer à Paris et de mener une carrière de soliste et continuiste. La musicienne autrichienne joue dans les ensembles Hespérion XXI de Jordi Savall, Il Giardino Armonico, Les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, le Ricercar Consort de Philippe Pierlot ou La Grande Ecurie et la Chambre du Roy de Jean-Claude Malgoire. En 1999, la soliste et directrice d'orchestre est nommée professeur de harpe baroque au Conservatoire Royal de La Haye.

En 2000, la harpiste et continuiste réputée fonde L'Arpeggiata, un collectif de musiciens de divers horizons visant à faire connaître la musique ancienne et baroque auprès du grand public, en adaptant des oeuvres méconnues de compositeurs à d'autres styles traditionnels. L'exercice délicat est couronné de succès dès les premières publications, encensées par la presse. À l'automne 2001 sort le premier volume La Villanella, consacré à Johannes Hieronymus Kapsberger, suivi du remarquable Homo Fugit Velut Umbra dédié à Stefano Landi en 2002, félicité de toutes parts.

Au cours de la décennie suivent All' Improvviso (2004) mariant musique baroque et jazz et Rappresentatione di Anima e di Corpo la même année puis Los Impossibles avec The King's Singers (2005) pour le label Naïve. En 2008 est enregistré Teatro d'Amore (EMI Classics), autour de Monteverdi et avec Philippe Jaroussky qui l'année suivante accompagne à nouveau L'Arpeggiata dans le succès Via Crucis (mars 2010) inspiré de Franz Liszt (anniversaire oblige).

En 2012, l'album Los Pajaros Perdidos auquel collabore à nouveau Philippe Jaroussky mêle les instruments anciens et le chant baroque aux rythmes des traditionnels sud-américains. Le tour des musiques du monde de Christina Pluhar et L'Arpeggiata se poursuit sur les rives de la Méditérranée. Le bien nommé Mediterraneo qui sort en mars 2013 accueille des personnalités aussi diverses que la chanteuse de fado Misia, la soprano Nuria Rial, le contre-ténor Vincenzo Capezzuto et les chanteuses Raquel Andueza et Katerina Papadopoulou pour un tour d'horizon des musiques espagnoles, italiennes, grecques, turques ou portugaises. Dix ans après All' Improvviso, la joueuse de théorbe et directrice de L'Arpeggiata renouvelle l'expérience autour de l'oeuvre de Purcell avec Gianluigi Trovesi (clarinette) et les chanteurs Philippe Jaroussky, Dominique Visse, Vincenzo Cappelluto et Raquel Andueza. Le résultat surprenant de Music for a While - Improvisations on Purcell paraît en mars 2014.

  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Née en 1965 à Graz en Autriche, Christina Pluhar découvre la musique ancienne et baroque dans ses années d'études à l'université.

Elle apprend à jouer de plusieurs instruments anciens comme le luth, la théorbe, la guitare baroque ou la basse continue dans les conservatoires de La Haie (Pays-Bas) et Bâle (Suisse) dans la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis, avec Hopkinson Smith. Elle étudie ensuite la harpe à la Scuola Civica de Milan et suit plusieurs masterclasses.

En 1992, diplômée avec l'ensemble La Fenice au Concours international de musique ancienne de Malmö (Suède), Christina Pluhar décide de s'installer à Paris et de mener une carrière de soliste et continuiste. La musicienne autrichienne joue dans les ensembles Hespérion XXI de Jordi Savall, Il Giardino Armonico, Les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, le Ricercar Consort de Philippe Pierlot ou La Grande Ecurie et la Chambre du Roy de Jean-Claude Malgoire. En 1999, la soliste et directrice d'orchestre est nommée professeur de harpe baroque au Conservatoire Royal de La Haye.

En 2000, la harpiste et continuiste réputée fonde L'Arpeggiata, un collectif de musiciens de divers horizons visant à faire connaître la musique ancienne et baroque auprès du grand public, en adaptant des oeuvres méconnues de compositeurs à d'autres styles traditionnels. L'exercice délicat est couronné de succès dès les premières publications, encensées par la presse. À l'automne 2001 sort le premier volume La Villanella, consacré à Johannes Hieronymus Kapsberger, suivi du remarquable Homo Fugit Velut Umbra dédié à Stefano Landi en 2002, félicité de toutes parts.

Au cours de la décennie suivent All' Improvviso (2004) mariant musique baroque et jazz et Rappresentatione di Anima e di Corpo la même année puis Los Impossibles avec The King's Singers (2005) pour le label Naïve. En 2008 est enregistré Teatro d'Amore (EMI Classics), autour de Monteverdi et avec Philippe Jaroussky qui l'année suivante accompagne à nouveau L'Arpeggiata dans le succès Via Crucis (mars 2010) inspiré de Franz Liszt (anniversaire oblige).

En 2012, l'album Los Pajaros Perdidos auquel collabore à nouveau Philippe Jaroussky mêle les instruments anciens et le chant baroque aux rythmes des traditionnels sud-américains. Le tour des musiques du monde de Christina Pluhar et L'Arpeggiata se poursuit sur les rives de la Méditérranée. Le bien nommé Mediterraneo qui sort en mars 2013 accueille des personnalités aussi diverses que la chanteuse de fado Misia, la soprano Nuria Rial, le contre-ténor Vincenzo Capezzuto et les chanteuses Raquel Andueza et Katerina Papadopoulou pour un tour d'horizon des musiques espagnoles, italiennes, grecques, turques ou portugaises. Dix ans après All' Improvviso, la joueuse de théorbe et directrice de L'Arpeggiata renouvelle l'expérience autour de l'oeuvre de Purcell avec Gianluigi Trovesi (clarinette) et les chanteurs Philippe Jaroussky, Dominique Visse, Vincenzo Cappelluto et Raquel Andueza. Le résultat surprenant de Music for a While - Improvisations on Purcell paraît en mars 2014.

  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Née en 1965 à Graz en Autriche, Christina Pluhar découvre la musique ancienne et baroque dans ses années d'études à l'université.

Elle apprend à jouer de plusieurs instruments anciens comme le luth, la théorbe, la guitare baroque ou la basse continue dans les conservatoires de La Haie (Pays-Bas) et Bâle (Suisse) dans la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis, avec Hopkinson Smith. Elle étudie ensuite la harpe à la Scuola Civica de Milan et suit plusieurs masterclasses.

En 1992, diplômée avec l'ensemble La Fenice au Concours international de musique ancienne de Malmö (Suède), Christina Pluhar décide de s'installer à Paris et de mener une carrière de soliste et continuiste. La musicienne autrichienne joue dans les ensembles Hespérion XXI de Jordi Savall, Il Giardino Armonico, Les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, le Ricercar Consort de Philippe Pierlot ou La Grande Ecurie et la Chambre du Roy de Jean-Claude Malgoire. En 1999, la soliste et directrice d'orchestre est nommée professeur de harpe baroque au Conservatoire Royal de La Haye.

En 2000, la harpiste et continuiste réputée fonde L'Arpeggiata, un collectif de musiciens de divers horizons visant à faire connaître la musique ancienne et baroque auprès du grand public, en adaptant des oeuvres méconnues de compositeurs à d'autres styles traditionnels. L'exercice délicat est couronné de succès dès les premières publications, encensées par la presse. À l'automne 2001 sort le premier volume La Villanella, consacré à Johannes Hieronymus Kapsberger, suivi du remarquable Homo Fugit Velut Umbra dédié à Stefano Landi en 2002, félicité de toutes parts.

Au cours de la décennie suivent All' Improvviso (2004) mariant musique baroque et jazz et Rappresentatione di Anima e di Corpo la même année puis Los Impossibles avec The King's Singers (2005) pour le label Naïve. En 2008 est enregistré Teatro d'Amore (EMI Classics), autour de Monteverdi et avec Philippe Jaroussky qui l'année suivante accompagne à nouveau L'Arpeggiata dans le succès Via Crucis (mars 2010) inspiré de Franz Liszt (anniversaire oblige).

En 2012, l'album Los Pajaros Perdidos auquel collabore à nouveau Philippe Jaroussky mêle les instruments anciens et le chant baroque aux rythmes des traditionnels sud-américains. Le tour des musiques du monde de Christina Pluhar et L'Arpeggiata se poursuit sur les rives de la Méditérranée. Le bien nommé Mediterraneo qui sort en mars 2013 accueille des personnalités aussi diverses que la chanteuse de fado Misia, la soprano Nuria Rial, le contre-ténor Vincenzo Capezzuto et les chanteuses Raquel Andueza et Katerina Papadopoulou pour un tour d'horizon des musiques espagnoles, italiennes, grecques, turques ou portugaises. Dix ans après All' Improvviso, la joueuse de théorbe et directrice de L'Arpeggiata renouvelle l'expérience autour de l'oeuvre de Purcell avec Gianluigi Trovesi (clarinette) et les chanteurs Philippe Jaroussky, Dominique Visse, Vincenzo Cappelluto et Raquel Andueza. Le résultat surprenant de Music for a While - Improvisations on Purcell paraît en mars 2014.

  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page