Christine et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Christine a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Amazon rachète votre
article EUR 0,78 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Christine Poche – 13 juin 2001


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 63,86 EUR 14,49
Poche, 13 juin 2001
EUR 7,10
EUR 5,69 EUR 1,89

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 7,10 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Christine + Charlie + Cujo
Prix pour les trois: EUR 22,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Christine est belle, racée, séduisante.
Elle aime les sensations fortes, les virées nocturnes et le rock n'roll des années héroïques. Depuis qu'elle connaît Arnie, elle est amoureuse. Signe particulier : Christine est une Plymouth « Fury », sortie en 1958 des ateliers automobiles de Detroit.
Une seule rivale en travers de sa route : Leigh, la petite amie d'Arnie…
Ce roman légendaire de Stephen King, rythmé par la musique de Chuck Berry et de Janis Joplin, a déjà pris place parmi les classiques de l'épouvante.

Quatrième de couverture

Christine est belle, racée, séduisante. Elle aime les sensations fortes, les virées nocturnes et le rock n'roll des années héroïques. Depuis qu'elle connaît Arnie, elle est amoureuse. Signe particulier : Christine est une Plymouth « Fury », sortie en 1958 des ateliers automobiles de Detroit. Une seule rivale en travers de sa route : Leigh, la petite amie d'Arnie... Ce roman légendaire de Stephen King, rythmé par la musique de Chuck Berry et de Janis Joplin, a déjà pris place dans les classiques de l'épouvante.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,78
Vendez Christine contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,78, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 411 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (13 juin 2001)
  • Collection : Fantastique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253147699
  • ISBN-13: 978-2253147695
  • Dimensions du produit: 11,1 x 1,9 x 17,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 60.000 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Stephen King est l'auteur de plus de cinquante livres, tous best-sellers d'entre eux à travers le monde. Parmi ses plus récentes sont les romans La Tour Sombre, Cell, Du Hearts Buick 8, Everything's Eventual, en Atlantide, La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, et Sac d'os. Son livre documentaire acclamé, sur l'écriture, a également été un best-seller. Il est le récipiendaire de la Médaille nationale de 2003 Réservez Fondation pour contribution exceptionnelle aux lettres américaines. Il vit à Bangor, Maine, avec son épouse, la romancière Tabitha King.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Otis Domino le 2 novembre 2003
Format: Poche
Je ne suis pas d'accord avec ceux qui affirment que ce livre est "bof" ( Dans la catégorie "bof" de Stephen King, qui reste rare pourtant, ce serait plutôt "Peur Bleue"). Alors non, désolé, c'est un livre attachant qui prend racine sur Carrie, et des adolescents rejetés qui essaient de se trouver une existence ailleurs. C'est également l'occasion pour SK de critiquer le système éducatif américain et tout ce qui s'enchaîne. La psychologie des personnages n'est pas épargnée, et c'est habilement écrit. L'humour garde une place importante dans ce roman. Encore là, on découvre l'ambiance des années 80 américaines, une ambiance passionnante avec les filles pompom girls, le football américain, les belles bagnoles, le franc parler américain , la bonne musique, l'alcool, la drogue et l'insouciance adolescente. Et là apparaît Christine, comme étrangère, mais qui fait flamber la route jusqu'à la fin déroutante.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Djo_F le 3 décembre 2012
Format: Poche
Habituellement je préfère les romans de Stephen King qui font intervenir beaucoup de personnages (du genre "Ca", "Bazaar", ...) et qui regorgent de détails apparamment sans aucun rapport sur la vie des uns et des autres, avant que tout cela ne se rejoigne dans des finals haletants. Pour ses romans centrés sur un ou deux personnages (type "Firestarter" ou autre), j'ai normalement plus de mal car si on accroche pas avec le caractère du personnage principal, la lecture est longue (même si le suspense est là).

Mais je dois dire que pour "Christine", tout ça a volé en éclat.

On y suit les quelques mois de tranche de vie d'Arnie, jeune ado boutonneux et isolé, qui n'a qu'un seul ami du nom de Denis, et qui du jour où il va croiser une Plymouth 1958 dans une rue en rentrant chez lui va changer radicalement de comportement. Plus rien ne comptera à partir de ce moment-là, si ce n'est d'acheter cette voiture et de la retaper. Tout cela va le conduire à s'isoler encore plus, au point où même ses parents et Denis ne vont peu à peu plus le reconnaitre... Même la rencontre d'une fille dont il tombe amoureux ne lui permet pas de revenir dans le droit chemin et de se libérer de l'emprise de cette voiture prénommée Christine par son ancien propriétaire.

On apprend peu à peu le passé lié à cette voiture et on se rend compte qu'Arnie ne pourra pas revenir en arrière.
Christine y veillera...

Alors on peut penser que le sujet choisi par Stephen King est vraiment tiré par les cheveux (parce qu'il faut reconnaitre que donner vie à une voiture, ce n'est pas courant!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par chiara le 15 janvier 2011
Format: Poche
J'ai découvert ce livre il y a presque 15 ans et je l'avais adoré! En effet, étant très sensible et fuyant les thrillers psychologiques (les perversions humaines possibles me font peur : psychopathologie, etc..), j'avais jusque-là fait l'impasse sur les Stephen King. Dans le cas de "Christine", c'était différent car la situation était improbable : une voiture méchante qui tyrannise son propriétaire... Je me suis donc lancé et je n'ai pas regretté! Un suspens à vous couper le souffle jusqu'à la dernière page, un scénario extra servi par une écriture de qualité. Je l'ai même prêté à ma mère qui ne lisait jamais ce genre de livre et elle non plus ne pouvait plus s'en détacher! Voilà pourquoi je cherchais à le relire depuis et que j'ai eu la joie de le retrouver sur Amazon (je ne l'ai pas encore relu mais savoure à l'avance le moment de le faire :-)).
Alors n'hésitez plus!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jack Felson le 28 mai 2002
Format: Poche
Ce n'est peut-être pas le meilleur Stephen King, mais c'est quand même un roman solide, malgré quelques invraisemblances - on a, par exemple, du mal à comprendre comment un joueur de foot (américain) peut se casser les deux jambes pendant un plaquage, et on saisit mal quel est le rapport avec la voiture dans cet accident.
Plus qu'une histoire d'amour tordue entre un jeune étudiant chétif et maladroit, souffre-douleur en puissance (comme c'est souvent le cas chez King), et une voiture d'époque, c'est d'abord une histoire de possession dans la grande tradition des films de maison hantée, le garçon étant progressivement envahi par l'ancien propriétaire de la voiture. John Carpenter, le grand maître de l'épouvante à l'écran, en a tiré un film qui, miracle, paraît encore plus réussi.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
Quand la superficialité des rapports entres ados et parents entrent directement en conflits avec les portes qui s'ouvrent à celui qui tombe raide dingue de Christine, tout s'arrête et le drame commence. Oui, comme beaucoup de Stephen King, c'est le bien qui triomphe à la fin et non le méchant rebel, à la base ado boutonneux gaga et rejeté de tous et qui prend exemple sur l'ancien militaire qui lui vend cette épave considérant la société peuplée de gens inutiles et nuisibles. Pour les plus opiniâtres, peut être aussi parce que le vendeur de Christine est à la base un homme égoïste et qui a tout sacrifié pour cette bagnole, même la vie de ses plus proches. Arrêtez les comparaisons et laissez le fantastique épouvante du livre opéré sur vous ! Oui, le héros devient aussi ingrat et complètement fou de sa bagnole mais quand tous se rendent compte que cette voiture lui rend étrangement tout l'amour qu'il porte pour elle, alors là, le ton change et c'est repartis pour un tour... Ce qui me plaît souvent dans ses romans, c'est justement le profil du méchant car il représente tout un tas de truc et puis quel est le mec qui n'a jamais pu compter plus sur sa voiture que sur sa copine ??? C'est pas pour rien que les voitures sont très souvent comparées à des femmes, posez la question à votre psy ! Je pose la question sans féminisme et très sérieusement, peut être aussi une leçon sur la société de consommation et les rêves qui vous bouffent la vie ?Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?