Christophe Maé

Les clients ont également acheté des articles de

Zaz
Tal

Christophe Maé : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 333
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Christophe Maé

Biographie

Christophe Maé (né Christophe Martichon le 16 octobre 1975 à Carpentras) baigne dès sa plus tendre enfance dans un univers musical teinté de jazz et de soul, initié par un père musicien amateur. Il effectue alors successivement l'apprentissage du violon à six ans, de la batterie à douze et de la guitare à seize, sans trop savoir quel instrument privilégier. De nature sportive, passionné de tennis et de ski, l'adolescent de seize ans découvre qu'il est atteint d'une polyarthrite chronique qui sitôt l'oblige à rester alité. Il se tourne vers le chant et l'harmonica, vouant une passion pour les ... Lire la suite

Christophe Maé (né Christophe Martichon le 16 octobre 1975 à Carpentras) baigne dès sa plus tendre enfance dans un univers musical teinté de jazz et de soul, initié par un père musicien amateur. Il effectue alors successivement l'apprentissage du violon à six ans, de la batterie à douze et de la guitare à seize, sans trop savoir quel instrument privilégier. De nature sportive, passionné de tennis et de ski, l'adolescent de seize ans découvre qu'il est atteint d'une polyarthrite chronique qui sitôt l'oblige à rester alité. Il se tourne vers le chant et l'harmonica, vouant une passion pour les répertoires de Stevie Wonder, Marvin Gaye, Bob Marley et Tracy Chapman, dont il apprend les disques par coeur, et participe à un stage de l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau. Dès lors, Christophe Maé est bien décidé à devenir musicien, et commence par se produire dans les piano-bars et fêtes de la région.

De fil en aiguille, et avec l'aide d'un réseau d'amitiés, le jeune chanteur parvient à convaincre les organisateurs locaux de le laisser assurer les premières parties de stars en tournée (Cher, Seal). C'est lors d'un gala de la Nouvelle Star Jonatan Cerrada qu'il se fait remarquer par le producteur Dove Attia, qui le pousse à s'inscrire aux auditions pour le casting de la comédie musicale Le Roi Soleil à Paris. Obtenant le rôle de Monsieur, frère du roi Louis XIV, Christophe Maé interprète ce personnage méconnu qui affichait son homosexualité à la cour du Château de Versailles.

Séduite par sa voix et le potentiel du chanteur, Zazie entreprend lui écrire tout un album, initialement intitulé Sa Danse Donne. L'initiative ne voit malheureusement pas le jour en raison du planning imposé par la comédie musicale qui, forte d'un large succès, emmène la troupe du Roi Soleil en tournée à travers la France jusqu'à la fin 2006. Une fois l'aventure parvenue à son terme, il décide de se consacrer à sa propre carrière, à commencer par la composition d'un album solo. Mon Paradis sort le 19 mars 2007 avec un premier single « On s'attache », véritable tube qui dévoile le timbre légèrement éraillé du chanteur, suivi de « Parce qu'on sait jamais » et « Ça fait mal ».

Entre Soul, R'n'B et reggae, l'album acoustique et intimiste aux couleurs chaudes se transforme en disque de l'année 2007 pendant que son auteur, lancé dans une tournée des petites salles, doit ajouter sans cesse de nouvelle dates dans des salles de plus en plus importantes (plusieurs concerts au Zénith de Paris en mars-avril). Mon Paradis, totalisant un million d'exemplaires vendus (Disque de Diamant), reçoit des récompenses de toutes parts, des NRJ Music Awards (« Révélation francophone » et « Chanson de l'année ») à la consécration d'une Victoire de la musique (« Révélation du public ») en mars 2008, avant le premier Bercy le 17 avril 2008. En septembre 2008 sort le CD live et DVD Comme à La Maison.

Le deuxième album studio de Christophe Maé, On Trace La Route, arrive en mars 2010, précédé du single « Dingue dingue dingue ». Ce nouveau best-seller, n°1 à sa sortie, comprend des textes signés Boris Bergman ainsi que les participations de Diam's et de Manu Katché. Les 15 et 16 juin 2010, Christophe Maé remplit le Zénith de Paris lors de sa grande tournée d'été. On Trace la route - Le Live en septembre 2011 est le deuxième enregistrement en public de l'artiste. Il s'accompagne de la sortie du nouveau « Un peu de blues ».

Après une tournée harassante mais triomphale, Christophe Maé part se ressourcer à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, où lui vient l'inspiration de son troisième album, Je Veux du Bonheur. Accompagné d'une solide équipe de musiciens, auteurs et arrangeurs dont font partie Mike Ibrahim (textes), Serge Lama (« Je veux du bonheur »), Yodelice, Régis Ceccarelli et Julien Chirol, le chanteur frappe à la quatorzième place du classement avec le simple « Tombé sous le charme ». L'album qui suit en juin 2013 s'impose une nouvelle fois sur le podium des meilleures ventes. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Christophe Maé (né Christophe Martichon le 16 octobre 1975 à Carpentras) baigne dès sa plus tendre enfance dans un univers musical teinté de jazz et de soul, initié par un père musicien amateur. Il effectue alors successivement l'apprentissage du violon à six ans, de la batterie à douze et de la guitare à seize, sans trop savoir quel instrument privilégier. De nature sportive, passionné de tennis et de ski, l'adolescent de seize ans découvre qu'il est atteint d'une polyarthrite chronique qui sitôt l'oblige à rester alité. Il se tourne vers le chant et l'harmonica, vouant une passion pour les répertoires de Stevie Wonder, Marvin Gaye, Bob Marley et Tracy Chapman, dont il apprend les disques par coeur, et participe à un stage de l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau. Dès lors, Christophe Maé est bien décidé à devenir musicien, et commence par se produire dans les piano-bars et fêtes de la région.

De fil en aiguille, et avec l'aide d'un réseau d'amitiés, le jeune chanteur parvient à convaincre les organisateurs locaux de le laisser assurer les premières parties de stars en tournée (Cher, Seal). C'est lors d'un gala de la Nouvelle Star Jonatan Cerrada qu'il se fait remarquer par le producteur Dove Attia, qui le pousse à s'inscrire aux auditions pour le casting de la comédie musicale Le Roi Soleil à Paris. Obtenant le rôle de Monsieur, frère du roi Louis XIV, Christophe Maé interprète ce personnage méconnu qui affichait son homosexualité à la cour du Château de Versailles.

Séduite par sa voix et le potentiel du chanteur, Zazie entreprend lui écrire tout un album, initialement intitulé Sa Danse Donne. L'initiative ne voit malheureusement pas le jour en raison du planning imposé par la comédie musicale qui, forte d'un large succès, emmène la troupe du Roi Soleil en tournée à travers la France jusqu'à la fin 2006. Une fois l'aventure parvenue à son terme, il décide de se consacrer à sa propre carrière, à commencer par la composition d'un album solo. Mon Paradis sort le 19 mars 2007 avec un premier single « On s'attache », véritable tube qui dévoile le timbre légèrement éraillé du chanteur, suivi de « Parce qu'on sait jamais » et « Ça fait mal ».

Entre Soul, R'n'B et reggae, l'album acoustique et intimiste aux couleurs chaudes se transforme en disque de l'année 2007 pendant que son auteur, lancé dans une tournée des petites salles, doit ajouter sans cesse de nouvelle dates dans des salles de plus en plus importantes (plusieurs concerts au Zénith de Paris en mars-avril). Mon Paradis, totalisant un million d'exemplaires vendus (Disque de Diamant), reçoit des récompenses de toutes parts, des NRJ Music Awards (« Révélation francophone » et « Chanson de l'année ») à la consécration d'une Victoire de la musique (« Révélation du public ») en mars 2008, avant le premier Bercy le 17 avril 2008. En septembre 2008 sort le CD live et DVD Comme à La Maison.

Le deuxième album studio de Christophe Maé, On Trace La Route, arrive en mars 2010, précédé du single « Dingue dingue dingue ». Ce nouveau best-seller, n°1 à sa sortie, comprend des textes signés Boris Bergman ainsi que les participations de Diam's et de Manu Katché. Les 15 et 16 juin 2010, Christophe Maé remplit le Zénith de Paris lors de sa grande tournée d'été. On Trace la route - Le Live en septembre 2011 est le deuxième enregistrement en public de l'artiste. Il s'accompagne de la sortie du nouveau « Un peu de blues ».

Après une tournée harassante mais triomphale, Christophe Maé part se ressourcer à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, où lui vient l'inspiration de son troisième album, Je Veux du Bonheur. Accompagné d'une solide équipe de musiciens, auteurs et arrangeurs dont font partie Mike Ibrahim (textes), Serge Lama (« Je veux du bonheur »), Yodelice, Régis Ceccarelli et Julien Chirol, le chanteur frappe à la quatorzième place du classement avec le simple « Tombé sous le charme ». L'album qui suit en juin 2013 s'impose une nouvelle fois sur le podium des meilleures ventes. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Christophe Maé (né Christophe Martichon le 16 octobre 1975 à Carpentras) baigne dès sa plus tendre enfance dans un univers musical teinté de jazz et de soul, initié par un père musicien amateur. Il effectue alors successivement l'apprentissage du violon à six ans, de la batterie à douze et de la guitare à seize, sans trop savoir quel instrument privilégier. De nature sportive, passionné de tennis et de ski, l'adolescent de seize ans découvre qu'il est atteint d'une polyarthrite chronique qui sitôt l'oblige à rester alité. Il se tourne vers le chant et l'harmonica, vouant une passion pour les répertoires de Stevie Wonder, Marvin Gaye, Bob Marley et Tracy Chapman, dont il apprend les disques par coeur, et participe à un stage de l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau. Dès lors, Christophe Maé est bien décidé à devenir musicien, et commence par se produire dans les piano-bars et fêtes de la région.

De fil en aiguille, et avec l'aide d'un réseau d'amitiés, le jeune chanteur parvient à convaincre les organisateurs locaux de le laisser assurer les premières parties de stars en tournée (Cher, Seal). C'est lors d'un gala de la Nouvelle Star Jonatan Cerrada qu'il se fait remarquer par le producteur Dove Attia, qui le pousse à s'inscrire aux auditions pour le casting de la comédie musicale Le Roi Soleil à Paris. Obtenant le rôle de Monsieur, frère du roi Louis XIV, Christophe Maé interprète ce personnage méconnu qui affichait son homosexualité à la cour du Château de Versailles.

Séduite par sa voix et le potentiel du chanteur, Zazie entreprend lui écrire tout un album, initialement intitulé Sa Danse Donne. L'initiative ne voit malheureusement pas le jour en raison du planning imposé par la comédie musicale qui, forte d'un large succès, emmène la troupe du Roi Soleil en tournée à travers la France jusqu'à la fin 2006. Une fois l'aventure parvenue à son terme, il décide de se consacrer à sa propre carrière, à commencer par la composition d'un album solo. Mon Paradis sort le 19 mars 2007 avec un premier single « On s'attache », véritable tube qui dévoile le timbre légèrement éraillé du chanteur, suivi de « Parce qu'on sait jamais » et « Ça fait mal ».

Entre Soul, R'n'B et reggae, l'album acoustique et intimiste aux couleurs chaudes se transforme en disque de l'année 2007 pendant que son auteur, lancé dans une tournée des petites salles, doit ajouter sans cesse de nouvelle dates dans des salles de plus en plus importantes (plusieurs concerts au Zénith de Paris en mars-avril). Mon Paradis, totalisant un million d'exemplaires vendus (Disque de Diamant), reçoit des récompenses de toutes parts, des NRJ Music Awards (« Révélation francophone » et « Chanson de l'année ») à la consécration d'une Victoire de la musique (« Révélation du public ») en mars 2008, avant le premier Bercy le 17 avril 2008. En septembre 2008 sort le CD live et DVD Comme à La Maison.

Le deuxième album studio de Christophe Maé, On Trace La Route, arrive en mars 2010, précédé du single « Dingue dingue dingue ». Ce nouveau best-seller, n°1 à sa sortie, comprend des textes signés Boris Bergman ainsi que les participations de Diam's et de Manu Katché. Les 15 et 16 juin 2010, Christophe Maé remplit le Zénith de Paris lors de sa grande tournée d'été. On Trace la route - Le Live en septembre 2011 est le deuxième enregistrement en public de l'artiste. Il s'accompagne de la sortie du nouveau « Un peu de blues ».

Après une tournée harassante mais triomphale, Christophe Maé part se ressourcer à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, où lui vient l'inspiration de son troisième album, Je Veux du Bonheur. Accompagné d'une solide équipe de musiciens, auteurs et arrangeurs dont font partie Mike Ibrahim (textes), Serge Lama (« Je veux du bonheur »), Yodelice, Régis Ceccarelli et Julien Chirol, le chanteur frappe à la quatorzième place du classement avec le simple « Tombé sous le charme ». L'album qui suit en juin 2013 s'impose une nouvelle fois sur le podium des meilleures ventes. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page