Christophe Willem

Top albums



Christophe Willem : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 164
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Christophe Willem

Biographie

Christophe « Willem » Durier est natif d'Enghien-les-Bains, en région parisienne, où il a vu le jour le 3 août 1983. Dès l'âge de sept ans, le petit Willem montre des prédispositions pour la musique, en particulier le blues et le jazz qu'il tapote au piano en chantant. Adolescent, il intègre une chorale de gospel ; c'est dans ce cadre qu'il se fait remarquer pour un petit rôle dans le film Alive (2004) dont la vedette principale est Maxim Nucci (le mari de la chanteuse Jenifer). Cet épisode sans conséquence immédiate le reconduit à ses chères études (en licence de communication).

La Tortue

... Lire la suite

Christophe « Willem » Durier est natif d'Enghien-les-Bains, en région parisienne, où il a vu le jour le 3 août 1983. Dès l'âge de sept ans, le petit Willem montre des prédispositions pour la musique, en particulier le blues et le jazz qu'il tapote au piano en chantant. Adolescent, il intègre une chorale de gospel ; c'est dans ce cadre qu'il se fait remarquer pour un petit rôle dans le film Alive (2004) dont la vedette principale est Maxim Nucci (le mari de la chanteuse Jenifer). Cet épisode sans conséquence immédiate le reconduit à ses chères études (en licence de communication).

La Tortue

Le déclic qui le fera gravir les échelons de la célébrité est dû à sa soeur jumelle Isabelle qui l'inscrit à l'audition toulousaine de l'émission La Nouvelle Star, édition 2006, lors de laquelle il interprète le tube de Des'Ree, « Strong Enough », avec son look et sa nonchalance coutumière. Le grand chanteur à lunettes détonne particulièrement auprès des milliers de candidats branchés faisant leur numéro. De ce jour de novembre 2005, il a conservé le surnom de « La Tortue » attribué par la chanteuse et comédienne Marianne James. Et gardé le nom de « Willem » qu'il avait dans Alive.

Peu à peu, les téléspectateurs découvrent ce phénomène hybride qui peut tout aussi bien se caler dans du Plastic Bertrand (« Ça plane pour moi »), de la country, du R&B (Whitney Houston), ou du Polnareff (« Goodbye Marilou »). Chacune de ses prestations impressionne le jury qui en fait son favori, et le public qui le supporte via un intense « buzz » internet. Logiquement, il ressort victorieux face à la chanteuse soul & gospel Miss Dominique, avec une proposition de Sony Music à la clé.

L'inventaire

Sans tarder sort le premier single, sa version du classique américain « Sunny » (Bobby Hebb, 1966). Le premier album Inventaire est disponible le 16 avril 2007, avec au sommaire des collaborations de Katerine, Zazie, Bertrand Burgalat et Valérie Lemercier. Après le premier single « Elu produit de l'année », le suivant aux accents disco, « Double je », se hisse en première position des ventes en France et en Belgique ; l'album se transforme en Double Platine, et la tournée qui suit s'effectue à guichets fermés, de la Belgique à la Suisse et dans toute la France, incluant des dates au Bataclan, à La Cigale, à l'Olympia, et au Zénith de Paris. Le chanteur est ensuite récompensé à la cérémonie des NRJ Music Awards par les trophées de « Révélation française de l'année » et « Meilleur album francophone ».

Ses projets suivants incluent deux titres pour la bande originale du film Disco (avril 2008) dans laquelle il reprend « September » d'Earth Wind & Fire, et « Heartbreaker », de Dionne Warwick .

« Rien ne sert de courir il faut partir à point » disait La Fontaine, et en cela Christophe Willem porte à merveille son surnom. En mettant près de deux ans à réaliser et à peaufiner son premier album, le chanteur a préféré miser sur la qualité plutôt que sur la rapidité et surfer sur la vague Nouvelle Star. L'année 2007 est celle de la consécration tant au niveau artistique que pécuniaire : selon Le Figaro, Christophe Willem fait partie des dix chanteurs les mieux payés de l'année en France avec un gain d'environ 1,22 million d'euros.

Le deuxième album de Christophe Willem, Caféine, poursuit la démarche du chanteur à mi-chemin entre chanson et rythmes dance. L'opus assorti des titres « L'Homme en noir » (adaptation de Kylie Minogue) et « Trash » (en duo avec la chanteuse Skye) se classe aux meilleures places des relevés de ventes.

Le chanteur à la voix haut-perchée revient avec une régularité de métronome en novembre 2011 avec l'album Prismophonic, nouvel ouvrage electro disco lancé par le simple « Cool » et assorti d'une édition avec DVD comprenant le "making of" de l'album, une interview avec Zaho (en duo sur « Indélébile ») et le clip du nouveau titre phare. L'album est produit par Steve Anderson et en partie composé par Olivier Schultheis. Début 2013, Christophe Willem propose une édition entièrement anglophone et uniquement numérique de l'album rebaptisé Love Shot Me Down (traduction de « L'Amour me gagne »). Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Christophe « Willem » Durier est natif d'Enghien-les-Bains, en région parisienne, où il a vu le jour le 3 août 1983. Dès l'âge de sept ans, le petit Willem montre des prédispositions pour la musique, en particulier le blues et le jazz qu'il tapote au piano en chantant. Adolescent, il intègre une chorale de gospel ; c'est dans ce cadre qu'il se fait remarquer pour un petit rôle dans le film Alive (2004) dont la vedette principale est Maxim Nucci (le mari de la chanteuse Jenifer). Cet épisode sans conséquence immédiate le reconduit à ses chères études (en licence de communication).

La Tortue

Le déclic qui le fera gravir les échelons de la célébrité est dû à sa soeur jumelle Isabelle qui l'inscrit à l'audition toulousaine de l'émission La Nouvelle Star, édition 2006, lors de laquelle il interprète le tube de Des'Ree, « Strong Enough », avec son look et sa nonchalance coutumière. Le grand chanteur à lunettes détonne particulièrement auprès des milliers de candidats branchés faisant leur numéro. De ce jour de novembre 2005, il a conservé le surnom de « La Tortue » attribué par la chanteuse et comédienne Marianne James. Et gardé le nom de « Willem » qu'il avait dans Alive.

Peu à peu, les téléspectateurs découvrent ce phénomène hybride qui peut tout aussi bien se caler dans du Plastic Bertrand (« Ça plane pour moi »), de la country, du R&B (Whitney Houston), ou du Polnareff (« Goodbye Marilou »). Chacune de ses prestations impressionne le jury qui en fait son favori, et le public qui le supporte via un intense « buzz » internet. Logiquement, il ressort victorieux face à la chanteuse soul & gospel Miss Dominique, avec une proposition de Sony Music à la clé.

L'inventaire

Sans tarder sort le premier single, sa version du classique américain « Sunny » (Bobby Hebb, 1966). Le premier album Inventaire est disponible le 16 avril 2007, avec au sommaire des collaborations de Katerine, Zazie, Bertrand Burgalat et Valérie Lemercier. Après le premier single « Elu produit de l'année », le suivant aux accents disco, « Double je », se hisse en première position des ventes en France et en Belgique ; l'album se transforme en Double Platine, et la tournée qui suit s'effectue à guichets fermés, de la Belgique à la Suisse et dans toute la France, incluant des dates au Bataclan, à La Cigale, à l'Olympia, et au Zénith de Paris. Le chanteur est ensuite récompensé à la cérémonie des NRJ Music Awards par les trophées de « Révélation française de l'année » et « Meilleur album francophone ».

Ses projets suivants incluent deux titres pour la bande originale du film Disco (avril 2008) dans laquelle il reprend « September » d'Earth Wind & Fire, et « Heartbreaker », de Dionne Warwick .

« Rien ne sert de courir il faut partir à point » disait La Fontaine, et en cela Christophe Willem porte à merveille son surnom. En mettant près de deux ans à réaliser et à peaufiner son premier album, le chanteur a préféré miser sur la qualité plutôt que sur la rapidité et surfer sur la vague Nouvelle Star. L'année 2007 est celle de la consécration tant au niveau artistique que pécuniaire : selon Le Figaro, Christophe Willem fait partie des dix chanteurs les mieux payés de l'année en France avec un gain d'environ 1,22 million d'euros.

Le deuxième album de Christophe Willem, Caféine, poursuit la démarche du chanteur à mi-chemin entre chanson et rythmes dance. L'opus assorti des titres « L'Homme en noir » (adaptation de Kylie Minogue) et « Trash » (en duo avec la chanteuse Skye) se classe aux meilleures places des relevés de ventes.

Le chanteur à la voix haut-perchée revient avec une régularité de métronome en novembre 2011 avec l'album Prismophonic, nouvel ouvrage electro disco lancé par le simple « Cool » et assorti d'une édition avec DVD comprenant le "making of" de l'album, une interview avec Zaho (en duo sur « Indélébile ») et le clip du nouveau titre phare. L'album est produit par Steve Anderson et en partie composé par Olivier Schultheis. Début 2013, Christophe Willem propose une édition entièrement anglophone et uniquement numérique de l'album rebaptisé Love Shot Me Down (traduction de « L'Amour me gagne »). Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Christophe « Willem » Durier est natif d'Enghien-les-Bains, en région parisienne, où il a vu le jour le 3 août 1983. Dès l'âge de sept ans, le petit Willem montre des prédispositions pour la musique, en particulier le blues et le jazz qu'il tapote au piano en chantant. Adolescent, il intègre une chorale de gospel ; c'est dans ce cadre qu'il se fait remarquer pour un petit rôle dans le film Alive (2004) dont la vedette principale est Maxim Nucci (le mari de la chanteuse Jenifer). Cet épisode sans conséquence immédiate le reconduit à ses chères études (en licence de communication).

La Tortue

Le déclic qui le fera gravir les échelons de la célébrité est dû à sa soeur jumelle Isabelle qui l'inscrit à l'audition toulousaine de l'émission La Nouvelle Star, édition 2006, lors de laquelle il interprète le tube de Des'Ree, « Strong Enough », avec son look et sa nonchalance coutumière. Le grand chanteur à lunettes détonne particulièrement auprès des milliers de candidats branchés faisant leur numéro. De ce jour de novembre 2005, il a conservé le surnom de « La Tortue » attribué par la chanteuse et comédienne Marianne James. Et gardé le nom de « Willem » qu'il avait dans Alive.

Peu à peu, les téléspectateurs découvrent ce phénomène hybride qui peut tout aussi bien se caler dans du Plastic Bertrand (« Ça plane pour moi »), de la country, du R&B (Whitney Houston), ou du Polnareff (« Goodbye Marilou »). Chacune de ses prestations impressionne le jury qui en fait son favori, et le public qui le supporte via un intense « buzz » internet. Logiquement, il ressort victorieux face à la chanteuse soul & gospel Miss Dominique, avec une proposition de Sony Music à la clé.

L'inventaire

Sans tarder sort le premier single, sa version du classique américain « Sunny » (Bobby Hebb, 1966). Le premier album Inventaire est disponible le 16 avril 2007, avec au sommaire des collaborations de Katerine, Zazie, Bertrand Burgalat et Valérie Lemercier. Après le premier single « Elu produit de l'année », le suivant aux accents disco, « Double je », se hisse en première position des ventes en France et en Belgique ; l'album se transforme en Double Platine, et la tournée qui suit s'effectue à guichets fermés, de la Belgique à la Suisse et dans toute la France, incluant des dates au Bataclan, à La Cigale, à l'Olympia, et au Zénith de Paris. Le chanteur est ensuite récompensé à la cérémonie des NRJ Music Awards par les trophées de « Révélation française de l'année » et « Meilleur album francophone ».

Ses projets suivants incluent deux titres pour la bande originale du film Disco (avril 2008) dans laquelle il reprend « September » d'Earth Wind & Fire, et « Heartbreaker », de Dionne Warwick .

« Rien ne sert de courir il faut partir à point » disait La Fontaine, et en cela Christophe Willem porte à merveille son surnom. En mettant près de deux ans à réaliser et à peaufiner son premier album, le chanteur a préféré miser sur la qualité plutôt que sur la rapidité et surfer sur la vague Nouvelle Star. L'année 2007 est celle de la consécration tant au niveau artistique que pécuniaire : selon Le Figaro, Christophe Willem fait partie des dix chanteurs les mieux payés de l'année en France avec un gain d'environ 1,22 million d'euros.

Le deuxième album de Christophe Willem, Caféine, poursuit la démarche du chanteur à mi-chemin entre chanson et rythmes dance. L'opus assorti des titres « L'Homme en noir » (adaptation de Kylie Minogue) et « Trash » (en duo avec la chanteuse Skye) se classe aux meilleures places des relevés de ventes.

Le chanteur à la voix haut-perchée revient avec une régularité de métronome en novembre 2011 avec l'album Prismophonic, nouvel ouvrage electro disco lancé par le simple « Cool » et assorti d'une édition avec DVD comprenant le "making of" de l'album, une interview avec Zaho (en duo sur « Indélébile ») et le clip du nouveau titre phare. L'album est produit par Steve Anderson et en partie composé par Olivier Schultheis. Début 2013, Christophe Willem propose une édition entièrement anglophone et uniquement numérique de l'album rebaptisé Love Shot Me Down (traduction de « L'Amour me gagne »). Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page