Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Très bon Voir les détails
Prix : EUR 7,00

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,26
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Chroniques de Gaza (2001-2011) [Broché]

Christophe Oberlin
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 17,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 18 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,26
Vendez Chroniques de Gaza (2001-2011) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,26, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

7 avril 2011 RESISTANCES
Gaza, terre de massacres, de terreur et de martyrs. Gaza, épicentre du « choc des civilisations », théâtre inquiétant où se joue paraît-il la paix du monde Mais au fond, à quoi ressemblent-ils les habitants de Gaza ? Qui sont-ils ? Que pensent-ils ? Comment vivent-ils ? Christophe Oberlin n'a pas la prétention de répondre à ces questions d'une manière académique. Il n'est ni journaliste ni « expert en relations internationales ». Mais depuis dix ans, il se rend dans la bande de Gaza plusieurs fois chaque année, pour y soigner les blessés de l'Intifada et enseigner la chirurgie à ses confrères palestiniens soumis au blocus de l'État d'Israël. Au-delà de son simple bistouri, il a su observer, écouter et questionner. Ce n'est donc pas un rapport technique qu'il nous livre ici, mais tout simplement sa propre expérience de médecin voyageur, à travers une série de regards, d'anecdotes et de récits qui nous font vivre ce qui n'est pas rapporté par les agences de presse. En tableaux insolites, drôles ou émouvants, il nous brosse l'envers du décor.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Le pont levant

Décembre 2001

Classé monument historique, le pont levant du canal de l'Ourcq à Paris ne manque pas de caractère.

Construit à la fin du XIXe siècle, il fait partie de ces témoins d'une époque où la révolution technologique de la fonte et du fer, alliée à l'intelligence des ingénieurs et aussi à un indiscutable sens artistique repoussait sans cesse les limites du possible. Le canal de l'Ourcq était alors sillonné par des péniches de plus en plus longues et hautes, et pourtant il fallait bien passer à pied et en voiture d'un côté à l'autre du 19e arrondissement. Lever à six mètres de hauteur un pont de plusieurs dizaines de tonnes n'apparut alors pas un problème. Question d'hydraulique. Cent ans plus tard, le pont monte et descend toujours, ne livrant plus passage qu'aux bateaux des touristes et à de rares péniches.

À une encablure du pont, deux «magasins généraux» jumeaux bordent le canal, beaux hangars vestiges eux aussi de cette architecture industrielle de qualité. Au début des années 1990, l'un d'eux fut ravagé par le feu. Paris s'en émut, et son maire jura sur le champ que le bâtiment «serait reconstruit à l'identique». En attendant, c'est un terrain vague, qui rend service aux marginaux et aux parias. Le chapiteau d'un cirque y est planté depuis quelques semaines. Ce soir, c'est relâche, et la salle a été sous-louée à de plus parias encore. Une réunion publique consacrée à la Palestine oubliée, par une froide soirée de novembre 2001.

J'ai au moins deux bonnes raisons d'être là ce soir. En tant qu'ancien élu municipal, de rang modeste, cette réunion a lieu sur «mon» territoire d'une certaine façon. De plus, c'est Marcel-Francis Kahn qui l'anime. Sur le plan professionnel, Francis est mon voisin : son service de rhumatologie est situé à l'étage en dessous du service d'orthopédie qui m'emploie à l'hôpital Bichat de Paris. Je suis séduit et un peu curieux de voir ce célèbre médecin descendre dans l'arène du social, du politique, du scandale que constitue la situation faite aux Palestiniens.

Nous sommes 150 environ. Francis, toujours optimiste, s'en félicite : «L'an dernier, nous aurions été beaucoup moins nombreux». Il y voit le signe d'un frémissement de l'opinion. La réunion débute. J'apprends. Un ami marocain qui m'accompagne fait part de sa satisfaction d'assister en France à une rencontre consacrée aux oubliés de Palestine. Fernand Thuil, qui s'acharne à jumeler villes et villages de France avec des camps palestiniens, 75 déjà, nous conte son dernier voyage. Il nous parle des roses de Gaza, «si belles qu'elles sont destinées à l'exportation».

Biographie de l'auteur

Christophe OBERLIN est né en 1952. Chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris, il enseigne l'anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l'étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d'enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des missions chirurgicales en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza où il a effectué près d'une trentaine de séjours. Il est également le coauteur avec Jacques-Marie BOURGET de Survivre à Gaza, la biographie de Mohamed al-RANTISSI, le frère du dirigeant historique du HAMAS assassiné par l'État d'Israël. - Postface de Mahmoud ZAHAR.

Détails sur le produit

  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Demi-Lune (7 avril 2011)
  • Collection : RESISTANCES
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2917112174
  • ISBN-13: 978-2917112175
  • Dimensions du produit: 23 x 14,8 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 75.227 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
3.0 étoiles sur 5
3.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Manque les images pour être un veritable documentaire 16 octobre 2012
Par yarmoc
Format:Broché|Achat vérifié
Ce livre restera dans l'histoire, il nous rapproche humainement de la population de Gaz la plus grand concentration humaine au mètre carré dont nous sommes supposés être éloignes et nous éloigne des Israéliens dont nous sommes supposés être proche.
Je recommande a ceux qui s'efforcent de comprendre le destin des Gazaouites, la lecture attentive de ce livre parfaitement objectif de mon point de vue.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
Par lajoie
Format:Broché
A lire ce livre, on apprend comment prendre un regard sur un sujet sans rien voir d'autre. Oberlin aurait écrit semblable livre en observant des amateurs de football en prenant le regard du passionné de foot ou au contraire de l'anti-foot, l'un OU l'autre. Ici, Oberlin a pris le regard anti-israélien, même pas le regard pro-palestinien, non. Anti-israélien. Les anecdotes sont nombreuses, détaillées, avec ce regard déterminé, anti-israélien. On peut donc les multiplier à l'infini. Je reproche à Christophe Oberlin d'être "anti", pas "pro" et sur le coup, la lecture du livre m'a gêné : il est anti-israélien, certes, pourquoi n'est-il pas pro-palestinien ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?