Les chroniques de Mackayla Lane - Tome 5: Fièvre d'Ombres et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres Broché – 15 février 2012


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00
EUR 12,00 EUR 5,83

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres + Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre Fatale + Les chroniques de MacKayla Lane, Tome 3 : Fièvre fae
Prix pour les trois: EUR 37,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Karen Marie Moning est l'auteur de best-sellers
internationaux.


Détails sur le produit

  • Broché: 889 pages
  • Editeur : Editions 84 (15 février 2012)
  • Collection : SEMI-POCHE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290036889
  • ISBN-13: 978-2290036884
  • Dimensions du produit: 19 x 4,6 x 13 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (46 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 67.801 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Karen Marie Moning est une écrivaine américaine née en 1964. Elle est l'auteur de best-sellers internationaux qui figurent dans les listes des meilleures ventes du New York Times, du USA Today et du Publisher Weekly. Ses romans ont remporté de nombreux prix, dont le prestigieux RITA Award. Ses séries les plus célèbres, comme Les chroniques de MacKaya Lane et Les Highlanders sont parus aux éditions J'ai lu.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

29 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Julie - Forum Boulevard des Passions TOP 500 COMMENTATEURS sur 22 février 2012
Format: Broché
Karen Marie Moning, ou la reine du cliffhanger. À la fin de Fièvre Fatale, l'auteur nous laissait véritablement sur notre faim. Mac, Mac, Mac... mais qui avais-tu donc tué ?

Fièvre d'ombres s'ouvre exactement là où l'histoire s'était arrêtée. Mac va découvrir l'identité de la bête. D'abord anéantie, rongée par le remords de l'avoir assassinée, son chagrin va finalement la forcer à avancer. Elle va ainsi aller trouver Darroc dans le but de mettre la main le Sinsar Dubh et de l'utiliser pour rebâtir son monde, en ramenant tous ceux qu'elle a perdus à la vie. Ah là là... quand on repense à Mademoiselle Arc-en-Ciel de la première heure, la version Mac.5 a définitivement évoluée. Et c'est un réel plaisir de voir la jeune femme lutter, se battre, souffrir pour survivre, envers et contre tout.

La grande question de ce roman est l'identité de Mac. Qui est-elle ? Pourquoi le Sinsar Dubh a-t-il un tel effet sur elle ? Quelles sont ces prophéties faites des années avant sa naissance ? Qui est vraiment sa mère ? Pourquoi rêve-t-elle d'une femme dont elle possède les souvenirs ?

L'auteur nous entraîne aux côtés de son héroïne pour un dernier voyage haut en couleurs et riche en rencontres. Le Roi Unseelie, la concubine, sa troupe de Highlanders au grand complet, les hommes de Barrons... Et c'est avec plaisir que nous retrouvons la petite Dani, bien que ses relations avec Mac s'approfondissent et se complexifient.

Malgré les plus de 800 pages de ce roman, les révélations s'enchaînent, tout comme les surprises et rebondissements.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hope sur 11 mars 2012
Format: Broché
POUR VOTRE SANTE, N'OUVREZ SURTOUT PAS CE LIVRE !!!
Ce livre a une telle emprise que l'on pourrait penser qu'il s'agirait du véritable Sinsar Dubh.
Une fois ouvert, préparez du temps devant vous, car difficile de le lâcher.
Décidément la saga a été tellement captivante qu'elle a sû me tenir en haleine du début jusqu'à la fin. KMM réussit à brouiller les pistes avec une telle facilité que c'en est déconcertant! Mes théories ont volés en éclats à chaque révélations...
Certes, il y'a des longueurs mais quels romans de 800 pages n'en a pas? Il se passe tellement de choses, il y'a de telles révélations et de telles enchaînements de situations qu'on oublie facilement ce défaut mineur. Cet univers est décrit avec finesse, le lecteur est facilement plongé dans de somptueux décors et s'attache bien vite à Mac et Jéricho. On se sent si proche de Mac, que l'on comprends facilement ce qu'elle ressent: on se sent emportés dans de telles incertitudes avec elle qu'au final on ne sait plus quoi penser et que, comme elle, on fasse d'interminables suppositions. Quant à Barrons, on découvre une autre facette de lui qui fait que l'on ne peut que l'apprécier davantage, comment pourrait-on détester un tel personnage? Quand on referme ce livre, difficile de quitter cet univers dont l'on s'est tant attaché.

Une pointe de déception malgré tout... qui a gâchée le livre à mon goût: quelqu'un pourrait-il m'expliquer l'utilité des articles de Dani dans le livre? Nous montrer sa "grandeur"?
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pascale sur 24 février 2012
Format: Broché
Que rajouter de plus que l'avis des autres, sans que cela devienne un spoiler... ?
C'est un bon final, qui laisse une porte ouverte sur d'autres aventures, mais pas forcément celle de Mac.

Tout le positif a été dit.
Moi, je vais m'attaquer un un côté moins positif : les longueurs du livre.
Beaucoup de passages auraient pu être abrégés, mais KMM adore broder, c'est le seul reproche que je retrouve dans la plupart des Fièvres et de sa série des premiers Highlanders.
Et l'idée du K'wurk au final, m'a semblé être placé là pour réparer un oubli, pourtant important.
C'est juste dommage.

Sinon, je suis toujours fan et j'ai dévoré ce roman de 890 pages en une journée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thychat sur 14 septembre 2014
Format: Broché
Après une petite déception avec le tome 4, j’ai voulu enchainer directement avec le tome suivant, espérant qu’il remonterait un peu mon impression.
Dès le début, mes doutes concernant la créature ont été confirmés, mais hélas, je n’ai pas été affectée par ce qui lui arrivait, puisque je n’y croyais tout simplement pas. Ce n’était pas possible que l’histoire tourne de cette façon, j’ai donc sauté directement au milieu du livre, feuilleté quelques pages et trouvé la réponse que j’attendais.
Bien que ce tome soit de la même épaisseur que le précédent, il fait presque 300 pages de plus. S’il se laisse lire, j’ai relevé les mêmes faiblesses que dans le tome précédent, à savoir les interminables réflexions de Mac. Pourquoi nous rabâcher sans cesse les mêmes questions et ce qui s’est passé dans les tomes précédents ? Certes après plusieurs mois de lectures, certaines choses nous échappent, mais j’ai trouvé que ça faisait trop. Trop de blabla au détriment de l’action. Et quand il y a enfin une scène d’action qui se profile à l’horizon, elle est coupée, puis résumée quelques pages plus loin, ce qui est hyper frustrant. Ce que j’apprécie dans la lecture, c’est de vivre l’histoire et là, j’ai eu l’impression de lire un résumé entrecoupé de questions incessantes et redondantes. C’est dommage.
En ce qui concerne le « couple » Barrons/ Mac, j’ai trouvé qu’une fois de plus cela mettait trop de temps à tourner comme je l’espérais.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?