• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Cinna a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Cinna Poche – 6 octobre 2010


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 12,99
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 36,96 EUR 16,31
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,50
EUR 3,50 EUR 0,01
CD audio
"Veuillez réessayer"

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Cinna + Bérénice + Britannicus
Prix pour les trois: EUR 9,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

1606 - 1684. Avocat, il débute au théâtre par des comédies (Mélite, 1629 ; la Galerie du Palais, 1632 - 1633 ; la Place Royale, 1633 - 1634 ; l'Illusion comique, 1635 - 1636) et devient célèbre avec une tragi-comédie, le Cid (1637), qui provoque une querelle littéraire. Sensible aux critiques, il se consacre alors à la tragédie « régulière » (Horace, 1640 ; Cinna, 1642 ; Polyeucte, 1643), sans abandonner la comédie à la mode espagnole (le Menteur, 1643 ; Don Sanche d'Aragon, 1650) et les divertissements de cour (Andromède, 1650). Évoluant vers une utilisation systématique du pathétique et des intrigues plus complexes (la Mort de Pompée, 1643 ; Rodogune, 1644 - 1645 ; Nicomède, 1651), il connaît avec Pertharite (1651) un échec qui l'éloigne du théâtre pendant sept ans. Il traduit en vers l'Imitation de Jésus-Christ (1651 - 1656) et s'occupe de l'édition de son théâtre, dont il définit les principes dans les Examens de ses pièces et trois Discours (1660). Revenu à la scène (Oedipe, 1659 ; Sertorius, 1662 ; Sophonisbe, 1663 ; Attila, 1667), il voit le public lui préférer Racine (Tite et Bérénice, 1670). Corneille peint des héros « généreux » pour qui l'honneur et la gloire méritent tous les sacrifices. Le drame cornélien atteint le « sublime », mais refuse le « tragique », puisqu'il est le fait d'êtres libres qui décident toujours de leur destin. (Académie française.)



Détails sur le produit

  • Poche: 224 pages
  • Editeur : Larousse (6 octobre 2010)
  • Collection : Petits Classiques Larousse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2035850835
  • ISBN-13: 978-2035850836
  • Dimensions du produit: 18 x 1,1 x 12,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.989 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etatcritique TOP 500 COMMENTATEURS le 31 décembre 2014
Format: Poche
Je ne l’avais jamais lue mais la connaissais pour la célèbre « clémence d’Auguste » dépassant la raison d’État, et la position « politique » de Corneille vis-à-vis du pouvoir autoritaire de la France de l’époque…
C’est mieux que cela.
Les quatre personnages principaux : Auguste, Cinna, Maxime son « complice » et Émilie son amante sont tous les quatre complexes, ont tous un passé qui n’est pas irréprochable (sauf Émilie qui, elle, a un présent de fanatisme), ont tous un intérêt, sont tous au fond partagés entre un devoir supérieur et l’inclinaison du cœur. Tous sont donc à la fois forts, mais tous sont également faibles. L’intrigue a alors ses rebondissements contraignant les quatre à exposer les deux facettes de leur être intérieur.
La sagesse supérieure (Livie, l’impératrice) conduira au fur et à mesure les uns (et d’abord Maxime et non Auguste), puis les autres, à délaisser les blocages et les impasses de leur mental pour prendre la voie du cœur. C’est là que Corneille est grand lorsqu’il montre, pour ne pas dire démontre, que les voies du cœur ne sont pas sans moins de grandeur que les voies du devoir, ou de ce que les conceptions du mental désignent tel.
Et quelle langue ! En la forme, bien sûr. Mais aussi dans la constitution de la parole des protagonistes. Quelle richesse de sentiments, de ressentis, de déchirements intérieurs ! Tous sont habités, tous sont déchirés et tous ne sont pas sans grandeur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Bibou2711 le 8 juillet 2013
Format: Poche Achat vérifié
Achat fait pour la scolarité et très satisfaite du produit, du prix de la rapidité de livraison. Cet un achat très satisfaisant. C'est superbe ! Je le rachèterais volontiers.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?