Clarika

Top albums



Clarika : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 76
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Clarika

Biographie

Née le 3 février 1967 à Boulogne-Billancourt, Claire Feszei grandit en Haute-Savoie, entre une mère professeur de lettres et un père poète hongrois en exil politique. De cette enfance remontent les souvenirs de concerts de Joan Baez et des cahiers de poèmes.

L'adolescence achevée, elle monte à Paris où elle rencontre son futur mentor et mari qui lui donnera deux enfants, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen. Charmé par la personnalité et la voix de la jeune femme, il la transforme en une nouvelle artiste baptisée Clarika. Ils élaborent ensemble les chansons d'un premier album ... Lire la suite

Née le 3 février 1967 à Boulogne-Billancourt, Claire Feszei grandit en Haute-Savoie, entre une mère professeur de lettres et un père poète hongrois en exil politique. De cette enfance remontent les souvenirs de concerts de Joan Baez et des cahiers de poèmes.

L'adolescence achevée, elle monte à Paris où elle rencontre son futur mentor et mari qui lui donnera deux enfants, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen. Charmé par la personnalité et la voix de la jeune femme, il la transforme en une nouvelle artiste baptisée Clarika. Ils élaborent ensemble les chansons d'un premier album J'Attendrai Pas Cent Ans ! (1993), produit par François Hadji-Lazaro pour le label Chantons Sous La Truie (la division chanson de Boucherie Productions). Le titre « Tu dors tout l'temps » séduit déjà les radios et la chanteuse est l'une des révélations du festival des Francofolies de La Rochelle cet été là.

En 1996, Clarika est signée sur Sony et sort son deuxième opus Ca S'Peut Pas, avec une nouvelle gerbe de chansons soignées (dont « Beau comme garçon »), produites par Dominique Blanc-Francard. Deux ans plus tard, elle est honorée par le Prix Félix-Leclerc de la Meilleure jeune auteur lors des Francofolies de Montréal.

Un succès plus large pointe son nez avec le troisième album La Fille, Tu Sais en 2001, notamment grâce au hit moite et electro « Les Garçons dans les vestiaires ». Clarika apparaît comme une aînée de la nouvelle vague des chanteuses apparues ces dernières années, dont les sujets s'apparentent à son univers. Seulement, sa notoriété reste limitée : ellle se produit en première partie des concerts de Zazie en 2005.

En septembre 2005 sort Joker aux multiples tonalités (electro rock, world), avec deux titres de son répertoire repris en duo : « L'Océan des possibles » avec Michel Jonasz et « Non ça s'peut pas » avec Bernard Lavilliers, duquel elle ouvre les spectacles. Clarika se produit également à La Cigale (janvier) et à l'Olympia (octobre) et participe à l'album de duos de Michel Delpech (« L'Amour en wagon-lit ») et à celui de Sheila en 2006, pour deux titres co-écrits avec Marie Nimier (« Donne-moi ta main » et « Sous le regard des filles »).

Le cinquième album Moi en Mieux paraît en mars 2009. Clarika apporte avec justesse son observation du quotidien à travers des titres comme « Bien mérité » (sur les sans-papiers) et « Lâche-moi » sans rien perdre de son humour dans « Rien de tel (qu'une bonne chanson) ». Presque quatre ans plus tard, en janvier 2013, sort La Tournure des Choses au tempo plus rock avec des titres comme « La Tournure des choses » et « Oualou ». Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Née le 3 février 1967 à Boulogne-Billancourt, Claire Feszei grandit en Haute-Savoie, entre une mère professeur de lettres et un père poète hongrois en exil politique. De cette enfance remontent les souvenirs de concerts de Joan Baez et des cahiers de poèmes.

L'adolescence achevée, elle monte à Paris où elle rencontre son futur mentor et mari qui lui donnera deux enfants, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen. Charmé par la personnalité et la voix de la jeune femme, il la transforme en une nouvelle artiste baptisée Clarika. Ils élaborent ensemble les chansons d'un premier album J'Attendrai Pas Cent Ans ! (1993), produit par François Hadji-Lazaro pour le label Chantons Sous La Truie (la division chanson de Boucherie Productions). Le titre « Tu dors tout l'temps » séduit déjà les radios et la chanteuse est l'une des révélations du festival des Francofolies de La Rochelle cet été là.

En 1996, Clarika est signée sur Sony et sort son deuxième opus Ca S'Peut Pas, avec une nouvelle gerbe de chansons soignées (dont « Beau comme garçon »), produites par Dominique Blanc-Francard. Deux ans plus tard, elle est honorée par le Prix Félix-Leclerc de la Meilleure jeune auteur lors des Francofolies de Montréal.

Un succès plus large pointe son nez avec le troisième album La Fille, Tu Sais en 2001, notamment grâce au hit moite et electro « Les Garçons dans les vestiaires ». Clarika apparaît comme une aînée de la nouvelle vague des chanteuses apparues ces dernières années, dont les sujets s'apparentent à son univers. Seulement, sa notoriété reste limitée : ellle se produit en première partie des concerts de Zazie en 2005.

En septembre 2005 sort Joker aux multiples tonalités (electro rock, world), avec deux titres de son répertoire repris en duo : « L'Océan des possibles » avec Michel Jonasz et « Non ça s'peut pas » avec Bernard Lavilliers, duquel elle ouvre les spectacles. Clarika se produit également à La Cigale (janvier) et à l'Olympia (octobre) et participe à l'album de duos de Michel Delpech (« L'Amour en wagon-lit ») et à celui de Sheila en 2006, pour deux titres co-écrits avec Marie Nimier (« Donne-moi ta main » et « Sous le regard des filles »).

Le cinquième album Moi en Mieux paraît en mars 2009. Clarika apporte avec justesse son observation du quotidien à travers des titres comme « Bien mérité » (sur les sans-papiers) et « Lâche-moi » sans rien perdre de son humour dans « Rien de tel (qu'une bonne chanson) ». Presque quatre ans plus tard, en janvier 2013, sort La Tournure des Choses au tempo plus rock avec des titres comme « La Tournure des choses » et « Oualou ». Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Née le 3 février 1967 à Boulogne-Billancourt, Claire Feszei grandit en Haute-Savoie, entre une mère professeur de lettres et un père poète hongrois en exil politique. De cette enfance remontent les souvenirs de concerts de Joan Baez et des cahiers de poèmes.

L'adolescence achevée, elle monte à Paris où elle rencontre son futur mentor et mari qui lui donnera deux enfants, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen. Charmé par la personnalité et la voix de la jeune femme, il la transforme en une nouvelle artiste baptisée Clarika. Ils élaborent ensemble les chansons d'un premier album J'Attendrai Pas Cent Ans ! (1993), produit par François Hadji-Lazaro pour le label Chantons Sous La Truie (la division chanson de Boucherie Productions). Le titre « Tu dors tout l'temps » séduit déjà les radios et la chanteuse est l'une des révélations du festival des Francofolies de La Rochelle cet été là.

En 1996, Clarika est signée sur Sony et sort son deuxième opus Ca S'Peut Pas, avec une nouvelle gerbe de chansons soignées (dont « Beau comme garçon »), produites par Dominique Blanc-Francard. Deux ans plus tard, elle est honorée par le Prix Félix-Leclerc de la Meilleure jeune auteur lors des Francofolies de Montréal.

Un succès plus large pointe son nez avec le troisième album La Fille, Tu Sais en 2001, notamment grâce au hit moite et electro « Les Garçons dans les vestiaires ». Clarika apparaît comme une aînée de la nouvelle vague des chanteuses apparues ces dernières années, dont les sujets s'apparentent à son univers. Seulement, sa notoriété reste limitée : ellle se produit en première partie des concerts de Zazie en 2005.

En septembre 2005 sort Joker aux multiples tonalités (electro rock, world), avec deux titres de son répertoire repris en duo : « L'Océan des possibles » avec Michel Jonasz et « Non ça s'peut pas » avec Bernard Lavilliers, duquel elle ouvre les spectacles. Clarika se produit également à La Cigale (janvier) et à l'Olympia (octobre) et participe à l'album de duos de Michel Delpech (« L'Amour en wagon-lit ») et à celui de Sheila en 2006, pour deux titres co-écrits avec Marie Nimier (« Donne-moi ta main » et « Sous le regard des filles »).

Le cinquième album Moi en Mieux paraît en mars 2009. Clarika apporte avec justesse son observation du quotidien à travers des titres comme « Bien mérité » (sur les sans-papiers) et « Lâche-moi » sans rien perdre de son humour dans « Rien de tel (qu'une bonne chanson) ». Presque quatre ans plus tard, en janvier 2013, sort La Tournure des Choses au tempo plus rock avec des titres comme « La Tournure des choses » et « Oualou ». Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page