undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mars 2005
Martin Fröst et ses complices triomphent là où tant d'autres ont échoué : exalter la grâce de ces deux chefs-d'oeuvre sans recourir à la mièvrerie ni au maniérisme. La gravité mystérieuse du Concerto (avec la tierce grave veloutée de la clarinette de basset utilisée ici) comme le fragile tissage poétique du Quintette déploient un chant énivrant dans des phrasés confondants de naturel. Pour une fois, vraiment, le silence qui suit cette musique semble lui aussi avoir été écrit par Mozart...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2008
Un grand maître du violon disait un jour à propos du jeune Maxim Vengerov: "des violonistes ayant une telle maîtrise de leur instrument, il en nait un par siècle". Pour la clarinette, Martin Frost pourrait peut être recevoir pareille éloge. J'ai entendu des dizaines de versions de ce concerto,en concert ou sur enregistrements. Elles sont toutes surpassées par celle de Martin Frost. Maîtrise des doigtés, de l'embouchure, de la justesse et musicalité sans faille. L'enregistrement en codage DSD c'est à dire sur SACD est remarquable de naturel. On ne le dira jamais assez, le SACD stereo est bien plus fidèle aux timbres que le CD stereo!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)