• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Claude Nougaro a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Claude Nougaro Broché – 27 février 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 29,90
EUR 22,00 EUR 16,01

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Claude Nougaro + Claude Nougaro + J'entends encore l'écho de la voix de papa
Prix pour les trois: EUR 83,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Avant-propos

Le jeune homme du premier rang

C'était au siècle dernier, un concert de Claude, en Ariège, du côté de Saint-Girons.
On a dessiné des croix blanches avec du gaffeur sur les marches de l'escalier menant à la scène afin qu'il ne trébuche pas : plus miro que lui tu meurs. Dans sa loge, la balance faite, tandis que le chapiteau se remplit, il boit une gorgée de whisky, fume un joint, lit quelques pages de Cocteau. Jeannot vient lui dire que tout est OK. Je quitte aussitôt la loge : ma place m'attend au premier rang. Je ne veux pas rater l'entrée en scène, le moment où le projo l'arrache à la nuit des pendillons, le mène du berceau des coulisses au poupou du micro. Le voici, voici sa gueule, ses jambes légèrement fléchies, voici son énergie. Le micro, il le saisit, sourit, c'est parti...
Les chansons s'enchaînent, les musiciens se régalent, le chant est parfait : chaque vers existe au sein de chaque strophe, chaque mot au sein de chaque vers, chaque syllabe au sein de chaque mot. J'ai des antennes partout, capte tout : que c'est beau.
Je quitte ma place, juste avant l'entracte, rejoins la loge. On lui passera une serviette, il changera de chemise, allumera une cigarette. Il entre dans la loge, me cherche du regard. Il veut me confier quelque chose :
- Ah t'es là... tu sais... ce soir... au premier rang (il me parle en écartant au maximum les doigts, les paumes tournées vers le sol)... au premier rang, donc, il y a un jeune homme... comment dire... il y a un jeune homme qui vibre à chacun de mes mots, qui se délecte de tous les accents, de toutes les nuances de ma voix... vraiment, ce jeune homme, vraiment...
- Mais Claude (je le fixe, je souris), ce jeune homme, c'est moi...
Et Claude d'éclater de rire, de me serrer dans ses bras. Nous rions.
J'ai été pendant plus de vingt ans le jeune homme du premier rang. Pendant plus de vingt ans, j'ai applaudi, sauté de joie sur mon siège à chaque concert de Claude Nougaro, à Toulouse, à Paris, à Pau, à Manosque, à Montpellier, à Carcassonne, à Montpon-Ménestérol, à Uzeste, à Bagnères-de-Bigorre, à Lannemezan, à l'Olympia, au Palais des sports, à la Halle aux Grains, au Zénith. Oui, vingt ans à sauter de joie, à me délecter de mots et de sons qui racontent si bien la nuit, la neige, les trottoirs, le corps des femmes, «l'étoile au baiser d'azur», le vent, le rêve, les escaliers de la Butte, la boxe, l'enfance, Marilyn, la sirène des flics dans une rue de Harlem. À chaque concert, dans une salle municipale, sous un chapiteau ou lors d'une rentrée parisienne, j'ai pu constater, époustouflé, que Nougaro a fait de la légère et modeste chanson un art total, se nourrissant de tous les autres. Ses mots «Dansez sur moi», «Paris mai», sont ceux du poème, de la poésie vivante. Sa voix «Toulouse», «Victor», est nourrie au lolo du bel canto. La composition de ses chansons «Une petite fille», «Le Cinéma», appartient au cinéma. Les histoires qu'elles racontent «À bout de souffle» sont celles des polars. Ses gestes «Le Chat» sont ceux du comédien. Ses déplacements «Locomotive d'or» sont ceux du danseur. Sa parole «Plume d'ange», «Armé d'amour» est celle du conteur, du griot : plume d'ange, armé d'amour. Un art total, un artiste complet, un athlète. Sur scène, Nougaro envoie le steak, fait parler sa viande, et l'expression «bête de scène» a sans aucun doute été conçue pour lui. Des bêtes comme ça, déboulant sur scène, n'ayant recours à aucune ficelle du métier, racontant leur propre vie pour dire mieux celle des autres, j'en vois pas, j'en vois plus. Je me souviens d'un concert dans la région parisienne, les rappels du public : «Une autre, une autre !» Deux fois, trois fois, Claude remonte sur scène pour chanter de nouveau. Il a à peine quitté le rond de lumière que le public remet la gomme, pour la quatrième fois : «Une autre, une autre !» Je l'attends au pied de l'escalier. Il me dit : «Tu les entends, ils veulent me sucer le sang... Ce sont des vampires, mais j'aime les vampires.» Et il remonte sur scène, et dit «Armé d'amour», accompagné au piano par Maurice Vander. Je serai toujours le jeune homme du premier rang, charmé par une voix, par des histoires aux échos surréalisants, par des mélodies venues de New York, de Paname et du Brésil. Et je vous le dis, c'est le jeune homme du premier rang, celui auquel Claude parlait dans les coulisses, celui qu'il hébergeait chez lui à Paris, 28 avenue Junot, celui auquel il téléphonait, en pleine nuit pour lui lire ses nouvelles «pépites verbales», qui a écrit ce livre. Je vous laisse en compagnie de Claude Nougaro.

Revue de presse

Du Lapin Agile, cabaret parisien, à New York, le parcours de Nougaro est décrit par des photos de scène, de mise en scène, d'arrière scène et des témoignages d'admirateurs : Catherine Deneuve, Marcel Amont, Art Mengo, le groupe Zebda, Richard Galliano, André Minvielle, sa famille... Avec Henri Salvador, confie le pianiste Maurice Vander à Christian Laborde, «Nougaro [était] le seul à avoir le swing, le seul avec qui des musiciens peuvent improviser. Il partage ça avec les jazzmen». (Le Monde du 6 mars 2014)


Détails sur le produit

  • Broché: 188 pages
  • Editeur : Hors Collection (27 février 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258104726
  • ISBN-13: 978-2258104723
  • Dimensions du produit: 28,5 x 1,7 x 23,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 281.432 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Actu-Littéraire - Tests-Electro TOP 100 COMMENTATEURS le 7 mars 2014
Format: Broché
Scindé en 13 chapitres thématiques, l'ouvrage de Christian Laborde examine la vie du poète-chanteur toulousain. L'ouvrage est parsemé de nombreux documents (dont plusieurs photos rares) et de plusieurs témoignages d'autres artistes. Un point de vue quasi complet sur l'œuvre et la vie de Nougaro.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?