Quantité :1
Clutching At Straws a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Clutching At Straws
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Clutching At Straws Edition spéciale, Compilation, Double CD, Enregistrement original remasterisé


Prix conseillé : EUR 7,32
Prix : EUR 7,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 0,32 (4%)
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
29 neufs à partir de EUR 5,89 9 d'occasion à partir de EUR 3,10

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Marillion

Discographie

Image de l'album de Marillion

Photos

Image de Marillion

Biographie

Aylesbury, capitale du Buckinghamshire anglais, est une ville moyenne où l'on s'ennuie. Parfois, c'est dans la lecture qu'on cherche un dérivatif, et, à la toute fin des années soixante-dix, plus particulièrement dans les écrits de ce Tolkien désormais proclamé (avec Bilbo Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux) parrain de ... Plus de détails sur la Page Artiste Marillion

Visitez la Page Artiste Marillion
103 albums, 14 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Clutching At Straws + Misplaced Childhood + Script For A Jester'S Tear
Prix pour les trois: EUR 27,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (22 mars 1999)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Edition spéciale, Compilation, Double CD, Enregistrement original remasterisé
  • Label: EMI
  • ASIN : B00000IGO5
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.843 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Sugar mice in the rain - Marillion
2. White russians - Marillion
3. Voice in the crowd - Marillion
4. Tic-tac-toe - Marillion
5. Sunset hill - Marillion
6. Exile on princes street - Marillion
7. Shadows on the barley - Marillion
8. Story from a thin wall - Marillion
9. Beaujolais day - Marillion
10. Going under - Marillion
Voir les 23 titres de ce disque
Disque : 2
1. Incommunicado (alternative version) (1999 digital remaster) - Marillion Music
2. Tux on (1999 digital remaster) - Marillion Music
3. Going under (extended version) (1999 digital remaster) - Marillion Music
4. Beaujolais day - Marillion Music
5. Story from a thin wall - Marillion Music
6. Shadows on the barley - Marillion Music
7. Sunset hill - Marillion Music
8. Tic-tac-toe - Marillion Music
9. Voice in the crowd - Marillion Music
10. Exile on princes street - Marillion Music
Voir les 12 titres de ce disque

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CLUTCHING AT STRAWS

Critique

Quatrième album studio, et nouveau programme conceptuel (en fait l’histoire d’un chanteur alcoolique, égaré dans un groupe sans succès, et fourvoyé dans un mariage désormais sans amour, tout parallèle étant évidemment fortuit), Clutching At Straws est un disque qui se regarde, avant de s’écouter.

Figurent en effet sur les différentes illustrations de la pochette rien moins, et entre autres, que John Lennon, l’écrivain Jack Kerouac, ou l’acteur James Dean. Ce qui, cela reste utile à signaler, n’offre strictement aucune information sur le contenu mélodique et harmonique des compositions. On sera gré à cette œuvre particulièrement autobiographique (et qui ne précède que de quelques mois le départ de Fish pour une erratique carrière en solitaire), de ménager quelques chansons en conscience directe avec l’époque.

Ainsi de « Torch Song », en alerte explicite face à la recrudescence de l’idéologie nazie dans l’Europe des années quatre-vingt. Toujours produit par Chris Kimsey, Clutching At Straws reste l’un des sommets commerciaux de la carrière de Marillion, et, assurément, un pic en matière de réalisation artistique. Mais sous l’absence de recul du chanteur (critiquant de façon acerbe le show business, et le statut de stars des musiciens, sans s’apercevoir qu’il a rallié le cheptel), pointe une névrose qui ne fera que croître et embellir, et débouchera sur la séparation sus-dite.

Certifié disque d’or, Clutching At Straws parviendra en deuxième position des charts britanniques (et à la cent-troisième des classements américains). Une édition augmentée et remastérisée offrira en 1998 l’habituelle cohorte (douze, au total) de versions alternatives, ou demos, de l’époque.

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par ZazPanzer le 27 octobre 2011
Format: CD
17 août 1985. 70 000 mélomanes célèbrent la fin de l'été sur la pelouse de Castle Donington à l'occasion de la sixième édition des Monsters of Rock. L'affiche : Magnum, Ratt, Metallica, Bon Jovi, Marillion et ZZ Top.

Six semaines plus tôt, le groupe de Steve Rothery est entré directement en tête des charts anglais avec l'ambitieux album "Childhood's End", incitant les organisateurs à programmer pour la première fois dans l'histoire du festival un groupe de Rock progressif au milieu des combos Hard Rock.

Un choix qui n'est pas du goût de la frange du public vêtue de jeans destroy ornés de cartouchières et chaussée de baskets montantes délacées. Venus exclusivement pour se fracasser les cervicales sur le rythme effréné déjà typique de la baie de San Francisco, les jeunes thrashers, une fois le set de Metallica terminé, s'emploient à digérer la puissance alors sans égale dégagée par le gang californien : il faudra à chacun d'entre eux plusieurs litres de bière bon marché pour raconter à sa bande de potes telle anecdote sur les soli de Kirk, les baskets de Jamz ou le furieux headbanging de Cliff.

Pendant ce temps, Bon Jovi finit son set sur le nerveux "Get Ready". Turnover sur la pelouse. C'est maintenant une déferlante de jeunes avantageusement moulés dans des spandex improbables qui prend d'assaut les buvettes ou sort des sacs US les indispensables bouteilles de Jack dont une énorme rasade est engloutie avant même que l'eye-liner dégoulinant de sueur ne soit réajusté.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tichtost le 2 juin 2002
Format: CD
Sorti en 1987, Clutching at Straws restera comme le dernier album de Marillion avec Fish....Une pèriode que l'on peut aujourd'hui regarder avec nostalgie, tant le groupe à perdu son identité progressive...Pour ce qui est de l'album en lui même, Fish, pour son " a dieu " à Marillion, nous a concocté un album presque parfait réunissant les meilleurs ingrédients de son talent. 12 titres et pas un seul à écarter, ce sont véritablement 12 boules de cristal....Avec un Fish qui se montre plutôt sombre, aussi bien dans la musique en elle même, que dans les textes, qui nous font dire que, décidemment, le chanteur était un parolier de très très grand talent, en plus de ses autres qualités vocales....Impossible, donc, d'extraire un morceau plus qu'un autre de cet album, qui frise la perfection.....On reécoutera donc Clutching at Straws, la larme à l'oeil....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Frederic Paresy le 10 mai 2001
Format: CD
Je dis souvent que le meilleur album de Marillion est le dernier que j'ai écouté, et il faut avouer que Clutching at straws est souvent le dernier... Après la crise adolescente de Misplaced Childhood, voici une autre crise existentielle, la dérive alccolique... Pour les anciens fans, je le conseille de l'acheter car les morceaux sur le disque 2 valent le détour, on y retrouve les derniers démos de feu marillion avec Fish. Les amateurs reconnaitront donc les paroles de Vigil (Fish) et les premières mélodies de Season' Ends (Marillion), ainsi que les commentaires de chaque membre indiquant que finalement, ces morceaux n'étaient pas si mauvais!!!! (l'une des origines du split, à l'époque). Bonne écoute...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Franco le 5 mai 2002
Format: CD
Clutching At Straws est à Marillion ce que The Lamb Lies Down On Broadway est à Génesis. Non pas par le style musical mais parce que c'est le dernier album avec le chanteur charismatique Fish. Cet album peut sembler loin des précédents mais il est nettement plus fin et les compositions sont bien plus riches. On sent d'ailleurs que le départ est proche et que les orientations musicales de Fish et de ses acolytes sont en train de changer. Un album a posséder obligatoirement (comme tous ceux de la période Fish), en plus sur le CD bonus il y a beaucoup de morceaux intéressant et que l'on retrouvera sur le prochain album Seasons end mais cet fois ci avec Steve Hogard.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par "sioman" le 9 décembre 2003
Format: CD
Le dernier album studio de Marillion avec Fish. C'est encore un vrai album de prog avant la rupture. Cet album est d'une qualité remarquable. Le groupe est à son apogée. On sent une influence particuliaire de Fish qui termine son cycle avec Marillion tout comme Pete Gab l'avait fait au-paravant avec Genesis. On retrouve dans cet album Des morceaux excellents comme White russians ou torch song ou bien encore sugar mice... On peut voir une nette évolution du groupe qui apès 3 albums studio, a mûri dans les textes et dans la musique. Chaque musicien est à sa place et la qualité des morceaux montre que cet opus est bien un album de grande qualité.
Bref un album à posseder absolument
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 le 31 janvier 2012
Format: CD
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST AOUT 1987 N°229 Page 84/85
5° Album 1987 33T Réf : EMI 240 785-1
L'émotion. L'émotion pure. Ce quatrième album studio de Marillion n'est ni plus ni moins qu'un vaste courant d'émotion absolue, qui vous emporte et vous charrie bien plus loin encore que vous ne l'imagineriez. Cette priorité à l'émotion par rapport à tout autre donnée, musicale ou autre, est la source même de l'intense magie de "Clutching At Straws" à la singulière pochette. Et comme l'émotion fait le chef-d'oeuvre, Fish et sa bande d'esthètes peuvent mettre celui-ci à leur actif.
Un de plus. Mais différent des autres, et de façon assez sensible. "Script" séduisait par la résurrection progressiste très inattendue qu'il offrait. "Fugazi" s'imposait par sa sophistication, ses effets sonores, sa complexité musicale. "Misplaced Childhood" emportait par la force de son concept et l'ambition de son projet.
Ce nouvel album, lui, a choisi pour s'exprimer un certain dénuement de la musique pour mieux révéler au travers de flatteuses mélodies dépourvues d'apparat la pure incandescence des sentiments. Comme Fish l'avait annoncé, Marillion sonne ici en toute simplicité, avec les sons de base des instruments, tels que le groupe pourrait les utiliser en live. L'artifice n'est pas de la fête. Pourtant, ceci ne dévalue en rien Marillion, bien au contraire, puisque cette facture dépouillée permet de mieux révéler un contenu émotionnel énorme. C'est bien évidemment au talent de Fish que ce disque doit alors l'essentiel de son impact.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?