Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Coda
 
Agrandissez cette image
 

Coda

12 novembre 2007 | Format : MP3

EUR 8,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,98 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:37
30
2
3:02
30
3
4:18
30
4
4:30
30
5
3:35
30
6
5:07
30
7
4:18
30
8
5:29

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 2 décembre 1994
  • Date de sortie: 19 novembre 1982
  • Label: Atlantic Records
  • Copyright: 1982 Swan Song Inc.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 32:56
  • Genres:
  • ASIN: B0023TXPQC
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.279 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par gloubax sur 23 août 2003
Format: CD
sorti deux ans après la mort de John Bonham, Coda est un court album d'inédits et de versions live rares. Page, qui a produit l'album, voulait rendre hommage à son batteur en mixant l'instrument très en avant. Mais au-delà du phénoménal tour de force qu'est "bonzo's montreux", un solo construit, musical et arrangé, d'autres compos sont superbes. "Darlene" est une sorte de single en puissance, avec un piano sautillant ; "wearing and tearing" est le morceau le plus heavy jamais sorti de led zep ; "poor tom" rappelle la finesse de led zep III...
Bref, ça valait le coup de sortir ces bandes des archives, ce que Jimmy Page sait très bien faire (cf "how the west was won")!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bontemps sur 15 janvier 2012
Format: CD
Du point de vue musical,par rapport "aux petites merveilles des autres albums",ne presente d'interet que pour les amateurs "d'excellente batterie"............................donc musicalement aucune nouveaute ,tres peu d'interet...............de toute evidence"UN FOND DE TIROIR!!!!"
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS sur 5 octobre 2011
Format: CD
Deux ans après la mort de John Henry Bonham, décès qui mis fin à la carrière extraordinaire de Led Zeppelin, James Patrick Page se décida à fouiller dans ses tiroirs remplis de bandes pour en extirper les quelques pépites qui figurent sur ce disque.
Ces chutes vont du III à Presence, des titres qui auraient mérité de figurer sur nimporte lequels de ces albums, de "We're Gonna Groove" à "Ozone Baby" du trépidant "Darlene" à l'invincible "Wearing And Tearing", tous ces titres emmené tambour battant par la frappe lourde mais toujours sur le qui vive de Bonzo, des titres qui nous feront regretter une fois de plus la fin du grand dirigeable.
Avec une perle, "I can't Quite you Babe", enregistré lors d'un "sound check", une version d'apocalypse, brute et sans floriture, un peu bancale mais tellement spontanée, une version terrible digne d'un des trois meilleurs groupes de scène de tous les temps, et cette version elle valait à l'époque plus que tout "The Songs Remains The Same".
Heureusement que "How the West has Won" et the "BBC Sessions" sont sortis depuis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par GD sur 9 mars 2014
Format: CD
Le premier album était le Led Zeppelin I, le dernier sera ''Coda'', c'est l'alpha et l'oméga pour l'un des plus grands groupes de l'histoire du rock qui devient un mythe. Faire un album complet avec des chutes de studio, qui pourrait très bien être un album à part entière, en dit long sur la qualité et l'inspiration de ce qui unissait Page, Plant, Jones et Bonham. Le premier titre, ''Were gonna groove'' est une reprise géniale, un titre puissant qui ouvre l'album comme ''immigrant song'' ouvrait Led Zeppelin III. Puis une version livre de ''I can quite you babe'', peut-être meilleure que la version studio du premier album... Puis un titre folk remarquable, ''Poor Tom'', dont on a peine à croire qu'il ait été exclu des albums précédents. De nouveau un titre rock puissant, ''Walter's Walk'', de l'époque de Houses of the holy... Et la suite repose essentiellement sur les titres abandonnés de In through the outdoor: certains fans, demeurés attachés à leur vision originelle du groupe vont jusqu'à estimer ces titres bien meilleurs que ceux retenus pour le dernier album ! Ils sont certes très ''zeppeliniens'' (Wearing & Tearing'', ''Darlene'', ''Ozone Baby''). On peut même entendre un fabuleux instrumental de batterie : ''Bonzo's Montreux''.
Un album qu'on écoute avec un sentiment ambiguë : la joie amère de découvrir des titres inédits merveilleux... qui seraient restés méconnus si le groupe n'avait pas disparu...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Dr. Rock sur 2 mars 2014
Format: CD
Led Zeppelin sortira un album franchement en-dessous de tout en 1979 (IN THROUGH THE OUT DOOR), puis John Bonham (devenu alcoolique lourd et cocaïnomane compulsif) décédera de ses excès, mettant un terme à l’aventure Led Zeppelin. Ses anciens comparses, qui savaient quel batteur irremplaçable il était, ne se reformeront jamais (seuls trois concerts verront Page/Plant/Jones reprendre les armes ensembles).
Paru dans le but de rassasier les fans et de contrer les bootleggers à l’affût, CODA est une compilation de chutes de studio. Ironiquement, et cas très rare, celle-ci est largement supérieure à leur dernier album. Et encore plus drôle : les trois chansons datant de l’enregistrement du susnommé dernier disque sont bien meilleures que toutes celles qui figurent dessus ! Ainsi, WEARING AND TEARING est un vrai canon qui retrouve et compulse les riffs et l’énergie de PRESENCE, OZONE BABY aurait pu devenir le hit qui manquait à l’album, et DARLENE est un brûlot rock n’roll qui aurait bien booster l’affaire… De plus, CODA offre le plaisir de retrouver Led Zep à la grande époque 69-72 (WE'RE GONNA GROOVE, POOR TOM, WALTER'S WALK) et trouve même moyen de rendre les honneurs à Bonham, le temps d’un BONZO'S MONTREUX tout en solos. A avoir absolument.
Tops : WEARING AND TEARING, OZONE BABY, DARLENE, WE'RE GONNA GROOVE, WALTER'S WALK
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique