undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

11
4,3 sur 5 étoiles
Coeur de chien
Format: PocheModifier
Prix:5,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mars 2006
Un professeur de médecine greffe l'hypohyse du cadavre d'un jeune bolchévik sur un chien errant. A sa grande surprise, celui-ci se métamorphose en un petit ivrogne méchant héritant de tares du donneur.
Dans cette farce féroce, Boulgakov ridiculise ces savants idéologues qui prétendaient créer un homme nouveau. Il s'en donne à coeur joie pour étriller aussi la bureaucratie étatique et les absurdités de la politique du logement communautaire de l'époque. C'est du saignant!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans "Coeur de chien" (1925), Boulgakov raconte la métamorphose d'un chien, prolétaire en errance dans les rues glacées de Moscou, recueilli par un savant. Grâce à une greffe d'hypophyse et de glandes séminales humaines, ce dernier lui confère toutes les apparences et tous les privilèges de l'homme véritable : station verticale, élocution et droit d'opinion. Mais, passé l'enthousiasme de la création, les rapports entre créateur et créature, « ancienne » et « nouvelle » race se détériorent. Le chien greffé se transforme en effroyable citoyen soviétique, menaçant son maître, songeant à le spolier de tous ses privilèges au nom de l'épuration.

« Avec la verve incomparable de Boulgakov », "Coeur de chien" propose « une satire cinglante de l'incompétence, de la paresse, et de l'hypocrisie élevés au rang de vertus suprêmes par un système au fonctionnement absurde, dont Boulgakov prédit avec une lucidité désespérée la chute inéluctable».

Terminé en 1926, "Coeur de chien" ne sera pas édité en Russie avant 1986.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 octobre 2011
Pour ceux qui ont aimé le Maître et Marguerite, son chef-d'oeuvre, ce roman court (ou longue nouvelle) est à découvrir.

Boulgakov y livre une critique acerbe sur le quotidien soviétique dans un style féroce et au gré d'un humour décapant. L'histoire : un chien errant rencontre un savant qui le capture pour ses expériences, mais sa création va progressivement lui échapper.

C'est traité sous le mode de la farce, mais comme souvent dans ces cas-là, ça dit beaucoup de choses sur une époque trouble de la Russie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 novembre 2014
Excellente satire de la société bolchevique au travers d'une aventure chirurgicale frankensteinienne. Les réflexions d'un chien de rue ne manquent pas de sel.
DR ; Simon BRAMI
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 septembre 2013
C'est court mais drôle, la charge et la caricature sont bien menées et puis il fallait l'imaginer..Quand on pense à la date de publication...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 octobre 2011
Un temoignage rémarcable parlant de l'epoque des années 20 en Russie.
Un chef-d'euvre satirique de M.Boulgakov. Incontournable pour tous ce qui
s'interesse à la littérature et l'histoire russe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 octobre 2014
Un livre libre dans un pays où on a tendance à ne pas croire en la liberté...
Boulgakov, grâce à un chien, nous fait vivre un peu de ces temps troubles.
Très chouette !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 septembre 2014
Je reste ébahi devant l'imagination exceptionnelle de Boulgakov.
Il est drôle, inventif, critique, ironique. Bref, très intelligent.
Je suis sous le charme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 22 janvier 2013
Wonderfully writtenand concieved this was a comment on regime of the time - certainly a masterpiece the authorities never fully understood at the time!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans le Moscou léniniste, un savant greffe une hypophyse ainsi que des glandes sexuelles humaines à un chien. Cette créature lui vaudra bien des ennuis, notamment avec l'administration bolchevique.
Ce roman amusant, qui rappelle le Frankenstein de Mary Shelley, est une dénonciation des excès du matérialisme soviétique, les bolcheviques pensant créer un homme nouveau par la science.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
LE MAITRE ET MARGUERITE
LE MAITRE ET MARGUERITE de MIKHAIL BOULGAKOV (Poche - 25 juin 2015)
EUR 9,00

La Garde blanche
La Garde blanche de Mikhaïl Boulgakov (Poche - 1 octobre 2003)
EUR 7,30