ARRAY(0xa7fb75dc)

Coldplay

 

Les clients ont également acheté des articles de

Muse
Radiohead
U2
Keane
Oasis
Red Hot Chili Peppers
Maroon 5
R.E.M.

Top albums (Voir les 53)


Voir les 53 albums de Coldplay

Coldplay : top des titres MP3
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 265
  Titre Album
Durée
 
Magic Magic
4:45
Magic Ghost Stories
4:45
Paradise Paradise
4:38
Viva La Vida Viva La Vida Or Death And All His Friends
4:01
Trouble Parachutes
4:33
The Scientist The Scientist
5:11
Atlas (From "The Hunger Games: Catching Fire"/Soundtrack) Atlas
3:55
In My Place In My Place
3:48
Paradise Mylo Xyloto
4:38
Clocks A Rush Of Blood To The Head
5:07

Image de Coldplay
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

coldplay

Click for a list of the countries where the Midnight 7" will be available in stores for @recordstoreday - http://t.co/qbYLlPG5gF A


Biographie

Formé à Londres en 1997 par le guitariste Jon Buckland et le multi-instrumentiste et chanteur Chris Martin, le duo fait la manche dans le métro en jouant des morceaux des Beatles et de Paul Simon. Il recrute le bassiste Guy Berryman et le multi-instrumentiste improvisé batteur Will Champion, tous quatre ex-étudiants à l'University College of London et forment Pectoralz, qu'ils débaptisent pour Starfish. Puis de nouveau en Coldp en février 1998 à l'occasion d'un engagement dans un club de Camden au nord de Londres.

Parachutes

Après un premier EP 4 titres (Safety EP) destiné aux copains et à ... Lire la suite

Formé à Londres en 1997 par le guitariste Jon Buckland et le multi-instrumentiste et chanteur Chris Martin, le duo fait la manche dans le métro en jouant des morceaux des Beatles et de Paul Simon. Il recrute le bassiste Guy Berryman et le multi-instrumentiste improvisé batteur Will Champion, tous quatre ex-étudiants à l'University College of London et forment Pectoralz, qu'ils débaptisent pour Starfish. Puis de nouveau en Coldp en février 1998 à l'occasion d'un engagement dans un club de Camden au nord de Londres.

Parachutes

Après un premier EP 4 titres (Safety EP) destiné aux copains et à leurs familles (sur les mille copies, seules une cinquantaine trouvent acheteur), le quatuor signe avec le minuscule label indépendant Fierce Panda pour un deuxième single (Brothers and Sisters) de trois titres enregistrés à la va vite en février 1999. Deux mois plus tard le groupe obtient un contrat pour cinq albums avec le légendaire sous-label de EMI, Parlophone, et un titre instrumental inclus dans le single 4 titres The Blue Room, « Bigger Stronger », est abondamment diffusé par les stations de radio. Une brève dissension interne s'avère alors bénéfique : les quatre musiciens décident de signer toutes les chansons à quatre, quel qu'en soit le premier initiateur, à l'instar des Doors, de R.E.M., ou de U2 auquel la musique de Coldplay sera souvent comparée. Et de donner chacun 10% de leurs gains à des oeuvres caritatives.

Produit par Ken Nelson, qui vient de se faire une place parmi les producteurs à succès grâce à son travail avec le groupe indépendant Gomez, il leur faut sept mois pour enregistrer et peaufiner le premier album, Parachutes, au fameux studio Rockfield au Pays de Galles, sous influence certaine d'Echo & The Bunnymen. Entre-temps, Coldplay participe à une tournée anglaise organisée par l'hebdomadaire New Musical Express, publie « Shiver » qui se place 35ème au hit parade en mars 2000 sans ameuter les foules. Mais au mois de juin suivant, leur composition « Yellow » sortie en single, une ballade au tempo moyen lancinante remarquablement chantée par Chris Martin qui impose ainsi sa voix de falsetto et son timbre de voix unique sur les ondes, est un énorme succès européen et n°4 en Grande-Bretagne. Rien de tel pour participer dans la foulée au festival de Glastonbury (où la chanson, en acoustique, fait un triomphe), à celui organisé par Virgin (V2000, sponsorisé par MTV), et sortir Parachutes au milieu de l'été, parachuté aussitôt à la première place des charts.

Le groupe se place en concurrent direct de Radiohead auquel la critique le compare désavantageusement. Qu'importe, les stations de radio le public sont conquis et plébiscitent aussi le single suivant, « Trouble ». A la fin de l'année, deux millions de copies se seront vendues, rien qu'en Europe. La conquête du marché américain s'avère plus lente, mais l'album recevant le prix du meilleur disque d' « alternative music » aux Grammy Awards de 2002, il y est devenu  Disque de platine avec deux millions de copies vendues.

Commerce équitable

Capitalisant sur ce premier succès, Parlophone renvoie le groupe en studio de nouveau avec Ken Nelson en septembre 2001, après une deuxième apparition au festival Virgin. Neuf mois de gestation sont nécessaires cette fois pour accoucher de A Rush of Blood to the Head, mais Coldplay confirme avec le toujours difficile deuxième album qu'il joue désormais dans la cour des grands. Album de l'année pour le NME, il est en effet un monument du rock anglais des années 2000, recelant d'un bout à l'autre des pièces obsédantes aux sonorités variées, tels que le morceau d'ouverture qui met la barre très haut, « Politik », suivi par quatre autres titres tous aussi passionnants dont l'incontournable « Clocks » et son piano entêtant. La voix, les mélodies, l'instrumentation, les choeurs et la production sont d'une majesté rarement atteinte depuis les meilleurs moments de... Pink Floyd.

La très longue tournée mondiale de 2002/2003 parcourant cinq continents est un immense succès, Coldplay apparaissant cette fois en vedette lors de trois festivals, l'édition 2002 du festival de Glastonbury (sur la fameuse scène Pyramid), la 2003 du festival Virgin, et, pour la troisième année consécutive, à l'édition 2003 du légendaire et trentenaire festival Werchter en Belgique. Et le groupe en profite pour affirmer son activisme amorcé avec l'album, en faveur de l'écologie, de Greenpeace, contre les armes à feu, et insistant sur la nécessité du commerce équitable ; en public ou sur scène, Chris Martin porte d'ailleurs un brassard Make Trade Fair.

Pour faire patienter un public empressé et fidèle avant la sortie du troisième album pas prévu avant fin 2004, Coldplay enregistre et filme les deux concerts donnés en juillet au Hordern Pavilion dans Moore Park à Sydney en Australie, pour un double CD/DVD dont le concept fait vite école dans l'industrie. La version de la « chanson de Noël » des Pretenders de 1983 « 2000 Miles » est uniquement disponible fin 2003 en téléchargement sur leur site Web. Le magazine Rolling Stone le consacre meilleur groupe de l'année, l'album remporte le Grammy Award du meilleur album d'Alternative Music en 2003, et « Clocks » l'année suivante celui de disque de l'année.

A part cet honneur, le groupe prend une année sabbatique, en écoutant leurs contemporains afin de trouver d'autres idées pour l'album suivant, et que met à profit Chris Martin pour épouser l'actrice Gwyneth Paltrow rencontrée lors d'un concert du groupe. Très attendu à son tour, le nouvel album se fait désirer. Les musiciens insatisfaits des premiers résultats obligent EMI à en repousser la publication en juin 2005, causant en partie une chute dramatique des profits de la compagnie de 16%. Ken Nelson n'est cette fois retenu que pour un titre, le reste étant co-produit par le groupe et Danton Supple (Patti Smith, Morrissey, The Silencers). Brian Eno y pointe le bout de son synthétiseur et une section de cordes étoffe le son.

En avril 2005 un premier extrait est dévoilé en téléchargement et domine non seulement les ondes, mais le palmarès des téléchargements ; « Speed of Sound » entre même directement dans le Top 10 du Billboard, ce qui n'était pas arrivé à un groupe britannique depuis les Beatles avec « Hey Jude » en 1968. Dès sa sortie en juin, l'album X&Y collectionne les records : album de l'année pour le magazine Q (puis groupe de l'année fin 2005), n°1 simultanément dans 28 pays, entré directement à la 1ère place aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où près de 500 000 copies y sont vendues durant la seule première semaine d'exploitation, troisième plus rapide vente de l'histoire de l'industrie musicale de ce pays. Et dix millions de ventes totales dans le monde, grâce aussi aux succès des deux simples suivants, « Fix You » et « Talk », assez inspirés de U2 et de Kraftwerk (« Talk » incorporant un emprunt à la mélodie de « Computer Love » de ce dernier). Une fois encore critiques négatives et positives se combattent. Il est vrai que cet album touffu peut engendrer quelque neurasthénie tant l'ambiance est pesante, voire sombre, mais la plupart des titres perdurent à s'insinuer dans la mémoire jusqu'à en paraître fades les productions pop concurrentes.

Fausse fin

Chris Martin déclare lors d'une interview que l'enregistrement de X&Y a été l'une des pires expériences de sa vie, et suggère même qu'il reste le dernier album du groupe. Le Twisted Logic Tour s'ensuit de juin 2005 à juillet 2006, épuisant les musiciens dont les concerts parfois très longs font le plein, notamment lors de festivals tels que ceux de l'Île de Wight, Glastonbury encore, Live8, le Coachella Valley Music and Arts à Indio en plein désert en Californie, ou celui d'Austin, Texas. A la cérémonie des Brit Awards en février 2006, Coldplay empoche ceux de « Meilleur album » et de « Meilleur single » de l'année, mais à la stupéfaction générale, Chris Martin y annonce : « Vous n'êtes pas près de nous revoir ici avant plusieurs années. Ce soir est votre dernière chance. Nous ne nous verrons plus avant longtemps. Bonsoir ». Les actionnaires d'EMI auquel le groupe doit encore deux albums sont effondrés, et le public consterné.

Heureusement, les vacances ne durent que cinq mois, et le travail sur le quatrième album débute en décembre 2006, avec Brian Eno et Markus Dravs (Arcade Fire) derrière la console du studio. Viva la Vida Or Death and All His Friends mettra 18 mois à sortir, entrecoupés d'une tournée début 2007 en Amérique du Sud qui influence les thèmes des nouvelles chansons et dont certaines sections sont enregistrées dans des églises sud américaines et espagnoles. Enfin, en décembre 2007, ces perfectionnistes annoncent sur leur site Web que l'album est presque terminé. L'Angleterre attendra sa sortie jusqu'au 12 juin 2008 (le reste du monde attend quatre jours supplémentaires) où, après trois jours seulement, il s'installe à la première place des charts grâce à une vente record de plus de 300 000 exemplaires.

Le jour de la sortie européenne de l'album, Coldplay reprend la route en donnant un premier concert (gratuit) à la Brixton Academy à Londres... Cette fois la presse est quasi-unanime et tous saluent le changement de cap musical opéré par le groupe par rapport à ses trois premiers albums que Chris Martin qualifie lui-même de « trilogie ». Devenu un véritable poids-lourd et le symbole même d'un son pop et rock, Coldplay voit désormais chacun de ses albums attendu par les fans du monde entier. C'est sous l'étrange titre de Mylo Xyloto - le concept parle d'histoire d'amour entre deux personnages Mylo et Xyloto - que sort le cinquième album du groupe en octobre 2011. Précédé par les tubes « Every Teardrop Is a Waterfall » et « Paradise », Mylo Xyloto s'annonce comme l'un des succès majeurs de l'année commercialement parlant. Le duo avec Rihanna sur « Princess of China » amène un nouveau public à Coldplay qui entame une tournée mondiale des stades résumée en un volume diffusé en salles et sorti en CD, vinyle, DVD et Blu-Ray. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz

Formé à Londres en 1997 par le guitariste Jon Buckland et le multi-instrumentiste et chanteur Chris Martin, le duo fait la manche dans le métro en jouant des morceaux des Beatles et de Paul Simon. Il recrute le bassiste Guy Berryman et le multi-instrumentiste improvisé batteur Will Champion, tous quatre ex-étudiants à l'University College of London et forment Pectoralz, qu'ils débaptisent pour Starfish. Puis de nouveau en Coldp en février 1998 à l'occasion d'un engagement dans un club de Camden au nord de Londres.

Parachutes

Après un premier EP 4 titres (Safety EP) destiné aux copains et à leurs familles (sur les mille copies, seules une cinquantaine trouvent acheteur), le quatuor signe avec le minuscule label indépendant Fierce Panda pour un deuxième single (Brothers and Sisters) de trois titres enregistrés à la va vite en février 1999. Deux mois plus tard le groupe obtient un contrat pour cinq albums avec le légendaire sous-label de EMI, Parlophone, et un titre instrumental inclus dans le single 4 titres The Blue Room, « Bigger Stronger », est abondamment diffusé par les stations de radio. Une brève dissension interne s'avère alors bénéfique : les quatre musiciens décident de signer toutes les chansons à quatre, quel qu'en soit le premier initiateur, à l'instar des Doors, de R.E.M., ou de U2 auquel la musique de Coldplay sera souvent comparée. Et de donner chacun 10% de leurs gains à des oeuvres caritatives.

Produit par Ken Nelson, qui vient de se faire une place parmi les producteurs à succès grâce à son travail avec le groupe indépendant Gomez, il leur faut sept mois pour enregistrer et peaufiner le premier album, Parachutes, au fameux studio Rockfield au Pays de Galles, sous influence certaine d'Echo & The Bunnymen. Entre-temps, Coldplay participe à une tournée anglaise organisée par l'hebdomadaire New Musical Express, publie « Shiver » qui se place 35ème au hit parade en mars 2000 sans ameuter les foules. Mais au mois de juin suivant, leur composition « Yellow » sortie en single, une ballade au tempo moyen lancinante remarquablement chantée par Chris Martin qui impose ainsi sa voix de falsetto et son timbre de voix unique sur les ondes, est un énorme succès européen et n°4 en Grande-Bretagne. Rien de tel pour participer dans la foulée au festival de Glastonbury (où la chanson, en acoustique, fait un triomphe), à celui organisé par Virgin (V2000, sponsorisé par MTV), et sortir Parachutes au milieu de l'été, parachuté aussitôt à la première place des charts.

Le groupe se place en concurrent direct de Radiohead auquel la critique le compare désavantageusement. Qu'importe, les stations de radio le public sont conquis et plébiscitent aussi le single suivant, « Trouble ». A la fin de l'année, deux millions de copies se seront vendues, rien qu'en Europe. La conquête du marché américain s'avère plus lente, mais l'album recevant le prix du meilleur disque d' « alternative music » aux Grammy Awards de 2002, il y est devenu  Disque de platine avec deux millions de copies vendues.

Commerce équitable

Capitalisant sur ce premier succès, Parlophone renvoie le groupe en studio de nouveau avec Ken Nelson en septembre 2001, après une deuxième apparition au festival Virgin. Neuf mois de gestation sont nécessaires cette fois pour accoucher de A Rush of Blood to the Head, mais Coldplay confirme avec le toujours difficile deuxième album qu'il joue désormais dans la cour des grands. Album de l'année pour le NME, il est en effet un monument du rock anglais des années 2000, recelant d'un bout à l'autre des pièces obsédantes aux sonorités variées, tels que le morceau d'ouverture qui met la barre très haut, « Politik », suivi par quatre autres titres tous aussi passionnants dont l'incontournable « Clocks » et son piano entêtant. La voix, les mélodies, l'instrumentation, les choeurs et la production sont d'une majesté rarement atteinte depuis les meilleurs moments de... Pink Floyd.

La très longue tournée mondiale de 2002/2003 parcourant cinq continents est un immense succès, Coldplay apparaissant cette fois en vedette lors de trois festivals, l'édition 2002 du festival de Glastonbury (sur la fameuse scène Pyramid), la 2003 du festival Virgin, et, pour la troisième année consécutive, à l'édition 2003 du légendaire et trentenaire festival Werchter en Belgique. Et le groupe en profite pour affirmer son activisme amorcé avec l'album, en faveur de l'écologie, de Greenpeace, contre les armes à feu, et insistant sur la nécessité du commerce équitable ; en public ou sur scène, Chris Martin porte d'ailleurs un brassard Make Trade Fair.

Pour faire patienter un public empressé et fidèle avant la sortie du troisième album pas prévu avant fin 2004, Coldplay enregistre et filme les deux concerts donnés en juillet au Hordern Pavilion dans Moore Park à Sydney en Australie, pour un double CD/DVD dont le concept fait vite école dans l'industrie. La version de la « chanson de Noël » des Pretenders de 1983 « 2000 Miles » est uniquement disponible fin 2003 en téléchargement sur leur site Web. Le magazine Rolling Stone le consacre meilleur groupe de l'année, l'album remporte le Grammy Award du meilleur album d'Alternative Music en 2003, et « Clocks » l'année suivante celui de disque de l'année.

A part cet honneur, le groupe prend une année sabbatique, en écoutant leurs contemporains afin de trouver d'autres idées pour l'album suivant, et que met à profit Chris Martin pour épouser l'actrice Gwyneth Paltrow rencontrée lors d'un concert du groupe. Très attendu à son tour, le nouvel album se fait désirer. Les musiciens insatisfaits des premiers résultats obligent EMI à en repousser la publication en juin 2005, causant en partie une chute dramatique des profits de la compagnie de 16%. Ken Nelson n'est cette fois retenu que pour un titre, le reste étant co-produit par le groupe et Danton Supple (Patti Smith, Morrissey, The Silencers). Brian Eno y pointe le bout de son synthétiseur et une section de cordes étoffe le son.

En avril 2005 un premier extrait est dévoilé en téléchargement et domine non seulement les ondes, mais le palmarès des téléchargements ; « Speed of Sound » entre même directement dans le Top 10 du Billboard, ce qui n'était pas arrivé à un groupe britannique depuis les Beatles avec « Hey Jude » en 1968. Dès sa sortie en juin, l'album X&Y collectionne les records : album de l'année pour le magazine Q (puis groupe de l'année fin 2005), n°1 simultanément dans 28 pays, entré directement à la 1ère place aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où près de 500 000 copies y sont vendues durant la seule première semaine d'exploitation, troisième plus rapide vente de l'histoire de l'industrie musicale de ce pays. Et dix millions de ventes totales dans le monde, grâce aussi aux succès des deux simples suivants, « Fix You » et « Talk », assez inspirés de U2 et de Kraftwerk (« Talk » incorporant un emprunt à la mélodie de « Computer Love » de ce dernier). Une fois encore critiques négatives et positives se combattent. Il est vrai que cet album touffu peut engendrer quelque neurasthénie tant l'ambiance est pesante, voire sombre, mais la plupart des titres perdurent à s'insinuer dans la mémoire jusqu'à en paraître fades les productions pop concurrentes.

Fausse fin

Chris Martin déclare lors d'une interview que l'enregistrement de X&Y a été l'une des pires expériences de sa vie, et suggère même qu'il reste le dernier album du groupe. Le Twisted Logic Tour s'ensuit de juin 2005 à juillet 2006, épuisant les musiciens dont les concerts parfois très longs font le plein, notamment lors de festivals tels que ceux de l'Île de Wight, Glastonbury encore, Live8, le Coachella Valley Music and Arts à Indio en plein désert en Californie, ou celui d'Austin, Texas. A la cérémonie des Brit Awards en février 2006, Coldplay empoche ceux de « Meilleur album » et de « Meilleur single » de l'année, mais à la stupéfaction générale, Chris Martin y annonce : « Vous n'êtes pas près de nous revoir ici avant plusieurs années. Ce soir est votre dernière chance. Nous ne nous verrons plus avant longtemps. Bonsoir ». Les actionnaires d'EMI auquel le groupe doit encore deux albums sont effondrés, et le public consterné.

Heureusement, les vacances ne durent que cinq mois, et le travail sur le quatrième album débute en décembre 2006, avec Brian Eno et Markus Dravs (Arcade Fire) derrière la console du studio. Viva la Vida Or Death and All His Friends mettra 18 mois à sortir, entrecoupés d'une tournée début 2007 en Amérique du Sud qui influence les thèmes des nouvelles chansons et dont certaines sections sont enregistrées dans des églises sud américaines et espagnoles. Enfin, en décembre 2007, ces perfectionnistes annoncent sur leur site Web que l'album est presque terminé. L'Angleterre attendra sa sortie jusqu'au 12 juin 2008 (le reste du monde attend quatre jours supplémentaires) où, après trois jours seulement, il s'installe à la première place des charts grâce à une vente record de plus de 300 000 exemplaires.

Le jour de la sortie européenne de l'album, Coldplay reprend la route en donnant un premier concert (gratuit) à la Brixton Academy à Londres... Cette fois la presse est quasi-unanime et tous saluent le changement de cap musical opéré par le groupe par rapport à ses trois premiers albums que Chris Martin qualifie lui-même de « trilogie ». Devenu un véritable poids-lourd et le symbole même d'un son pop et rock, Coldplay voit désormais chacun de ses albums attendu par les fans du monde entier. C'est sous l'étrange titre de Mylo Xyloto - le concept parle d'histoire d'amour entre deux personnages Mylo et Xyloto - que sort le cinquième album du groupe en octobre 2011. Précédé par les tubes « Every Teardrop Is a Waterfall » et « Paradise », Mylo Xyloto s'annonce comme l'un des succès majeurs de l'année commercialement parlant. Le duo avec Rihanna sur « Princess of China » amène un nouveau public à Coldplay qui entame une tournée mondiale des stades résumée en un volume diffusé en salles et sorti en CD, vinyle, DVD et Blu-Ray. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz

Formé à Londres en 1997 par le guitariste Jon Buckland et le multi-instrumentiste et chanteur Chris Martin, le duo fait la manche dans le métro en jouant des morceaux des Beatles et de Paul Simon. Il recrute le bassiste Guy Berryman et le multi-instrumentiste improvisé batteur Will Champion, tous quatre ex-étudiants à l'University College of London et forment Pectoralz, qu'ils débaptisent pour Starfish. Puis de nouveau en Coldp en février 1998 à l'occasion d'un engagement dans un club de Camden au nord de Londres.

Parachutes

Après un premier EP 4 titres (Safety EP) destiné aux copains et à leurs familles (sur les mille copies, seules une cinquantaine trouvent acheteur), le quatuor signe avec le minuscule label indépendant Fierce Panda pour un deuxième single (Brothers and Sisters) de trois titres enregistrés à la va vite en février 1999. Deux mois plus tard le groupe obtient un contrat pour cinq albums avec le légendaire sous-label de EMI, Parlophone, et un titre instrumental inclus dans le single 4 titres The Blue Room, « Bigger Stronger », est abondamment diffusé par les stations de radio. Une brève dissension interne s'avère alors bénéfique : les quatre musiciens décident de signer toutes les chansons à quatre, quel qu'en soit le premier initiateur, à l'instar des Doors, de R.E.M., ou de U2 auquel la musique de Coldplay sera souvent comparée. Et de donner chacun 10% de leurs gains à des oeuvres caritatives.

Produit par Ken Nelson, qui vient de se faire une place parmi les producteurs à succès grâce à son travail avec le groupe indépendant Gomez, il leur faut sept mois pour enregistrer et peaufiner le premier album, Parachutes, au fameux studio Rockfield au Pays de Galles, sous influence certaine d'Echo & The Bunnymen. Entre-temps, Coldplay participe à une tournée anglaise organisée par l'hebdomadaire New Musical Express, publie « Shiver » qui se place 35ème au hit parade en mars 2000 sans ameuter les foules. Mais au mois de juin suivant, leur composition « Yellow » sortie en single, une ballade au tempo moyen lancinante remarquablement chantée par Chris Martin qui impose ainsi sa voix de falsetto et son timbre de voix unique sur les ondes, est un énorme succès européen et n°4 en Grande-Bretagne. Rien de tel pour participer dans la foulée au festival de Glastonbury (où la chanson, en acoustique, fait un triomphe), à celui organisé par Virgin (V2000, sponsorisé par MTV), et sortir Parachutes au milieu de l'été, parachuté aussitôt à la première place des charts.

Le groupe se place en concurrent direct de Radiohead auquel la critique le compare désavantageusement. Qu'importe, les stations de radio le public sont conquis et plébiscitent aussi le single suivant, « Trouble ». A la fin de l'année, deux millions de copies se seront vendues, rien qu'en Europe. La conquête du marché américain s'avère plus lente, mais l'album recevant le prix du meilleur disque d' « alternative music » aux Grammy Awards de 2002, il y est devenu  Disque de platine avec deux millions de copies vendues.

Commerce équitable

Capitalisant sur ce premier succès, Parlophone renvoie le groupe en studio de nouveau avec Ken Nelson en septembre 2001, après une deuxième apparition au festival Virgin. Neuf mois de gestation sont nécessaires cette fois pour accoucher de A Rush of Blood to the Head, mais Coldplay confirme avec le toujours difficile deuxième album qu'il joue désormais dans la cour des grands. Album de l'année pour le NME, il est en effet un monument du rock anglais des années 2000, recelant d'un bout à l'autre des pièces obsédantes aux sonorités variées, tels que le morceau d'ouverture qui met la barre très haut, « Politik », suivi par quatre autres titres tous aussi passionnants dont l'incontournable « Clocks » et son piano entêtant. La voix, les mélodies, l'instrumentation, les choeurs et la production sont d'une majesté rarement atteinte depuis les meilleurs moments de... Pink Floyd.

La très longue tournée mondiale de 2002/2003 parcourant cinq continents est un immense succès, Coldplay apparaissant cette fois en vedette lors de trois festivals, l'édition 2002 du festival de Glastonbury (sur la fameuse scène Pyramid), la 2003 du festival Virgin, et, pour la troisième année consécutive, à l'édition 2003 du légendaire et trentenaire festival Werchter en Belgique. Et le groupe en profite pour affirmer son activisme amorcé avec l'album, en faveur de l'écologie, de Greenpeace, contre les armes à feu, et insistant sur la nécessité du commerce équitable ; en public ou sur scène, Chris Martin porte d'ailleurs un brassard Make Trade Fair.

Pour faire patienter un public empressé et fidèle avant la sortie du troisième album pas prévu avant fin 2004, Coldplay enregistre et filme les deux concerts donnés en juillet au Hordern Pavilion dans Moore Park à Sydney en Australie, pour un double CD/DVD dont le concept fait vite école dans l'industrie. La version de la « chanson de Noël » des Pretenders de 1983 « 2000 Miles » est uniquement disponible fin 2003 en téléchargement sur leur site Web. Le magazine Rolling Stone le consacre meilleur groupe de l'année, l'album remporte le Grammy Award du meilleur album d'Alternative Music en 2003, et « Clocks » l'année suivante celui de disque de l'année.

A part cet honneur, le groupe prend une année sabbatique, en écoutant leurs contemporains afin de trouver d'autres idées pour l'album suivant, et que met à profit Chris Martin pour épouser l'actrice Gwyneth Paltrow rencontrée lors d'un concert du groupe. Très attendu à son tour, le nouvel album se fait désirer. Les musiciens insatisfaits des premiers résultats obligent EMI à en repousser la publication en juin 2005, causant en partie une chute dramatique des profits de la compagnie de 16%. Ken Nelson n'est cette fois retenu que pour un titre, le reste étant co-produit par le groupe et Danton Supple (Patti Smith, Morrissey, The Silencers). Brian Eno y pointe le bout de son synthétiseur et une section de cordes étoffe le son.

En avril 2005 un premier extrait est dévoilé en téléchargement et domine non seulement les ondes, mais le palmarès des téléchargements ; « Speed of Sound » entre même directement dans le Top 10 du Billboard, ce qui n'était pas arrivé à un groupe britannique depuis les Beatles avec « Hey Jude » en 1968. Dès sa sortie en juin, l'album X&Y collectionne les records : album de l'année pour le magazine Q (puis groupe de l'année fin 2005), n°1 simultanément dans 28 pays, entré directement à la 1ère place aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où près de 500 000 copies y sont vendues durant la seule première semaine d'exploitation, troisième plus rapide vente de l'histoire de l'industrie musicale de ce pays. Et dix millions de ventes totales dans le monde, grâce aussi aux succès des deux simples suivants, « Fix You » et « Talk », assez inspirés de U2 et de Kraftwerk (« Talk » incorporant un emprunt à la mélodie de « Computer Love » de ce dernier). Une fois encore critiques négatives et positives se combattent. Il est vrai que cet album touffu peut engendrer quelque neurasthénie tant l'ambiance est pesante, voire sombre, mais la plupart des titres perdurent à s'insinuer dans la mémoire jusqu'à en paraître fades les productions pop concurrentes.

Fausse fin

Chris Martin déclare lors d'une interview que l'enregistrement de X&Y a été l'une des pires expériences de sa vie, et suggère même qu'il reste le dernier album du groupe. Le Twisted Logic Tour s'ensuit de juin 2005 à juillet 2006, épuisant les musiciens dont les concerts parfois très longs font le plein, notamment lors de festivals tels que ceux de l'Île de Wight, Glastonbury encore, Live8, le Coachella Valley Music and Arts à Indio en plein désert en Californie, ou celui d'Austin, Texas. A la cérémonie des Brit Awards en février 2006, Coldplay empoche ceux de « Meilleur album » et de « Meilleur single » de l'année, mais à la stupéfaction générale, Chris Martin y annonce : « Vous n'êtes pas près de nous revoir ici avant plusieurs années. Ce soir est votre dernière chance. Nous ne nous verrons plus avant longtemps. Bonsoir ». Les actionnaires d'EMI auquel le groupe doit encore deux albums sont effondrés, et le public consterné.

Heureusement, les vacances ne durent que cinq mois, et le travail sur le quatrième album débute en décembre 2006, avec Brian Eno et Markus Dravs (Arcade Fire) derrière la console du studio. Viva la Vida Or Death and All His Friends mettra 18 mois à sortir, entrecoupés d'une tournée début 2007 en Amérique du Sud qui influence les thèmes des nouvelles chansons et dont certaines sections sont enregistrées dans des églises sud américaines et espagnoles. Enfin, en décembre 2007, ces perfectionnistes annoncent sur leur site Web que l'album est presque terminé. L'Angleterre attendra sa sortie jusqu'au 12 juin 2008 (le reste du monde attend quatre jours supplémentaires) où, après trois jours seulement, il s'installe à la première place des charts grâce à une vente record de plus de 300 000 exemplaires.

Le jour de la sortie européenne de l'album, Coldplay reprend la route en donnant un premier concert (gratuit) à la Brixton Academy à Londres... Cette fois la presse est quasi-unanime et tous saluent le changement de cap musical opéré par le groupe par rapport à ses trois premiers albums que Chris Martin qualifie lui-même de « trilogie ». Devenu un véritable poids-lourd et le symbole même d'un son pop et rock, Coldplay voit désormais chacun de ses albums attendu par les fans du monde entier. C'est sous l'étrange titre de Mylo Xyloto - le concept parle d'histoire d'amour entre deux personnages Mylo et Xyloto - que sort le cinquième album du groupe en octobre 2011. Précédé par les tubes « Every Teardrop Is a Waterfall » et « Paradise », Mylo Xyloto s'annonce comme l'un des succès majeurs de l'année commercialement parlant. Le duo avec Rihanna sur « Princess of China » amène un nouveau public à Coldplay qui entame une tournée mondiale des stades résumée en un volume diffusé en salles et sorti en CD, vinyle, DVD et Blu-Ray. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page