Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Colour Temple
 
Agrandissez cette image
 

Colour Temple

2 octobre 2006 | Format : MP3

EUR 14,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 25,86 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:39
30
2
4:16
30
3
7:10
30
4
5:26
30
5
9:07
30
6
7:06
30
7
6:03
30
8
5:31
30
9
8:15
30
10
4:45
Disc 2
30
1
0:33
30
2
4:54
30
3
0:41
30
4
4:56
30
5
5:03
30
6
5:04
30
7
5:10
30
8
4:19
30
9
7:17
30
10
4:49
30
11
4:40

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 29 septembre 2006
  • Date de sortie: 29 septembre 2006
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Century Media Records Ltd
  • Copyright: (c) 2002 InsideOut Music. All rights reserved
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:50:44
  • Genres:
  • ASIN: B0034UX76C
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 90.499 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 100 COMMENTATEURS on 4 juin 2010
Format: CD
En 95, actif sur la scène musicale allemande depuis 1986, Vanden Plas déboule en bacs avec un opus qui fera date chez les amateurs de métal prog de haute volée, déjà rompus aux Dream Theater et (trop rares) consorts.

Fruit d'un expérience scénique et d'une pratique bien rodée, cet album, le bien nommé "Colour Temple", joue immédiatement dans la cours des grands en imposant le style d'une fine équipe aux inlfuences musicales très hétéroclites, qu'elle désire faire converger en un prog métal mélodique, élaboré, inspiré, puissant, mais pas snob ni inutilement complexe.

Avec "Father", le groupe assène d'entrée un titre rapide sans être démonstratif et apose sa patte inimitable, qui ne le quittera plus jamais. "Push" enfonce le clou, lui aussi rapide, sophistiqué. Les riffs de Stefan Lill sont précis et justes là où il faut, quand il faut. Le monsieur n'est pas un branleur de manche fou, mais tout en sachant se montrer extrêmement rapide, il sait surtout distiller la ponctualité du riff, envoyé là où ça fait mal. Ses collègues n'ont rien à lui envier : Andy Kuntz aux vocaux, impérial chanteur qui module la sensibilité à fleur de peau et la puissance quand il faut. Le frangin Lill, Andreas, fracasse ses fûts comme si son dernier jour était arrivé, et maîtrise bien les rythmiques atypiques, épaulé par un bassiste en béton, Torsten Reichert. C'est Gunter Wermo, aux claviers, qui enveloppe tout cela d'ambiances subtiles, atmosphériques, ou de "simples" lignes de piano à pleurer.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 100 COMMENTATEURS on 4 juin 2010
Format: CD
En 95, actif sur la scène musicale allemande depuis 1986, Vanden Plas déboule en bacs avec un opus qui fera date chez les amateurs de métal prog de haute volée, déjà rompus aux Dream Theater et (trop rares) consorts.

Fruit d'un expérience scénique et d'une pratique bien rodée, cet album, le bien nommé "Colour Temple", joue immédiatement dans la cours des grands en imposant le style d'une fine équipe aux inlfuences musicales très hétéroclites, qu'elle désire faire converger en un prog métal mélodique, élaboré, inspiré, puissant, mais pas snob ni inutilement complexe.

Avec "Father", le groupe assène d'entrée un titre rapide sans être démonstratif et apose sa patte inimitable, qui ne le quittera plus jamais. "Push" enfonce le clou, lui aussi rapide, sophistiqué. Les riffs de Stefan Lill sont précis et justes là où il faut, quand il faut. Le monsieur n'est pas un branleur de manche fou, mais tout en sachant se montrer extrêmement rapide, il sait surtout distiller la ponctualité du riff, envoyé là où ça fait mal. Ses collègues n'ont rien à lui envier : Andy Kuntz aux vocaux, impérial chanteur qui module la sensibilité à fleur de peau et la puissance quand il faut. Le frangin Lill, Andreas, fracasse ses fûts comme si son dernier jour était arrivé, et maîtrise bien les rythmiques atypiques, épaulé par un bassiste en béton, Torsten Reichert. C'est Gunter Wermo, aux claviers, qui enveloppe tout cela d'ambiances subtiles, atmosphériques, ou de "simples" lignes de piano à pleurer.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique