Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Come What[ever] May
 
Agrandissez cette image
 

Come What[ever] May

24 juillet 2006 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 11,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:18
30
2
3:39
30
3
3:31
30
4
4:10
30
5
3:23
30
6
3:15
30
7
4:44
30
8
4:42
30
9
3:20
30
10
4:01
30
11
4:41
30
12
5:25
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 12 février 2007
  • Date de sortie: 24 juillet 2006
  • Label: Roadrunner Records
  • Copyright: 2006 The All Blacks B.V.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 49:09
  • Genres:
  • ASIN: B0023U60JK
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.631 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 12 juin 2008
Format: CD
Qui aurait cru que Corey taylor, hurleur chez Slipknot, se révèle un excellent chanteur et compositeur ? Que dis-je excellent ? exceptionnel serait plus approprié, car lorsqu'il ne hurle pas chez les 9 masqués, Corey possède une voix fantastique, chaude et puissante, dotée d'un véritable caractère... ne serait-ce que quand il parle. Mais là il chante, et sa voix posée sur les 12 brulôts qui composent cet album arrivé de la planète "chef d'oeuvre inattendu" a de quoi rendre jaloux nombre de vocalistes, sonnat par ailleurs très moderne. Nous sommes dans du bon hard rock (limite néo) bourré de grosses guitares qui ne se gènent pas pour dresser des murs de son absolument jubilatoires. Riffs accrocheurs, mélodies recherchés, on en prend plein la g...., d'autant plus que c'est Roy Mayorga, le batteur de Soulfly, qui cogne comme si sa vie en dépendait. Impérial de classe et de puissance.

"30/30-150" ouvre les hostilités en force. "Sillyword" est un titre empli de groove mid-tempo avec un refrain où les 6 cordes arrachent tout, une pure merveille... "Made Of Scars" est un morceau excellent, tout en contenance, dont le texte retrace l'histoire de toutes les cicatrices recouvrant le corps du chanteur (virtuellement, bien sûr, mais c'est bien trouvé) pour mieux éclater sur le refrain à l'aide de guitares tranchantes comme des rasoir. C'est d'ailleurs ce qui frappe le plus dans la musique de Stone Sour : la puissance des guitares, frôlant l'extase pour qui aime que ça déménage sévère sans être brouillon. C'est net, carré, surpuissant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par fifi59 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURS le 30 juin 2007
Format: CD
Stone Sour propose un mélange sympa de Neo, de Heavy, de Thrash, de Rock, et tout ceci cohabite parfaitement !

Mélodique, bien interprété, magnifiquement produit, cet album est selon moi très réussi, il y en a pour tous les goûts, mais ça ne part pas dans tous les sens car il y a de l'homogénéité !

On peut parfois penser, dans certains passages, à Anthrax ou à Slipknot (normal, c'est un projet parallèle de deux membres du groupe).

Cette édition est fantastique, d'autant que je n'avais pas acheté la première !

On y trouve 6 titres bonus et un dvd incluant un excellent concert, bien filmé et interprété, avec un son et une image de qualité (ce n'est pas un bonus de "remplissage" !). Il y a également 3 clips.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 8 septembre 2010
Format: CD
Le 1er opus de Stone Sour (qu'on aura le bon goût de ne pas nomer par ses initiales seulement) était une excellente surprise, révelant toute la versatilité du très talentueux Corey Taylor, hurleur en chef de Slipknot. Ce 2ème effort, croyez-le ou pas, est encore meilleur. Plus inspiré, plus carré, plus élaboré, mieux produit. Bref, un véritable petit chef d'oeuvre venu de nulle part... la super suprise du chef, quoi.

Excellent cocktail de heavy / trash/ rock / neo bien musclé, l'album s'articule autour de 12 titres dont seulement 1 (Reborn) peut s'avérer dispensable. Le reste est de la haute qualité. D'abord les percutants et imparables "30/30 - 150", "Hell & Consequences", "Socio", "Made of Scars", tout simplement monstrueux, mais aussi les un peu moins brutaux mais néanmoins géniaux "Sillyword" et sa montée en puissance, "Cardiff" et sa lourdeur inspirée qui vous colle au cerveau, et effet des titres plus mainstream mais toutefois effroyablement bons car à fleur de peau : "Zzyzx road" et "Through Glass", que les détracteurs qualifieront de trop "radio", mais encore faut-il, messieurs, avoir le talent de créer de tels petits bijoux.

La virulence des textes de Taylor (Sillyword, Made of Scars, Zzyzx road, entre autres) est très prenante (ça vaut le coup de suivre les lyrics), quant au niveau des zicos, rien à dire... Roy Mayorga martyrise ses fûts avec véhemence et avec Shawn Economaki, crée un fondation rythmique sans faille et très moderne.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique