Quantité :1
Comedown Machine a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par silverdisc_fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Cet article et sera envoyé depuis l'Allemagne, dans un délai de un à deux jours après la commande.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Comedown Machine
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Comedown Machine

CD inclus dans notre promotion 5 CD/DVD=30€ ou 2CD=12€* ainsi que Petits prix dès 6.99€*


Prix : EUR 7,98 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
33 neufs à partir de EUR 5,21 11 d'occasion à partir de EUR 4,50
CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€ CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Strokes

Discographie

Image de l'album de The Strokes

Photos

Image de The Strokes

Biographie

Le rock garage connaît un revival inattendu à partir du début duvingt-et-unième siècle, les Strokes pouvant être considérés comme lepremier groupe important à émerger avec cette nouvelle vague.

Issus de familles aisées, le chanteur Julian Casablancas et le guitariste Albert Hammond Jr se rencontrent alors ... Plus de détails sur la Page Artiste The Strokes

Visitez la Page Artiste The Strokes
41 albums, 5 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Comedown Machine + Angles + Is This It
Prix pour les trois: EUR 21,92

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (25 mars 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rca Records Label
  • ASIN : B00B9LNLTQ
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 859 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Tap out
2. All the time
3. One way trigger
4. Welcome to japan
5. 80's comedown machine
6. 50/50
7. Slow animals
8. Partners in crime
9. Chances
10. Happy ending
11. Call it fate, call it karma

Descriptions du produit

Description du produit

THE STROKES
COMEDOWN MACHINE
Nouvel Album
Comme à leur habitude, The Strokes ont créé l'évènement sur le web en janvier dernier en dévoilant l'étonnant titre "One Way Trigger".
L'annonce de la sortie d'un nouvel album une semaine plus tard déchainait les medias et fans du monde entier.
C'est donc officiel, le très attendu 5ème album studio de The Strokes intitulé "Comedown Machine" sortira le 25 mars.
Ce nouvel album s'inscrit dans la lignée des premiers albums du groupe :
un son rock, une part belle accordée aux guitares, une bonne dose de batterie et la voix plaintive de Julian Casablancas.
"All The Time", le premier single dévoilé le 13/02 en est le parfait exemple :
un titre rock vrombissant et musclé enmené par la guitare tortueuse de Nick Valensi !
11 titres inédits disponible en CD et Vinyl
The Strokes, c'est Julian Casablancas (chant), Nick Valensi (guitare), Albert Hammond, Jr. (guitare), Nikolai Fraiture (basse) et Fabrizio Moretti (batterie).
Plus de 5 millions d'albums vendus dans le monde avec 4 albums studios :
Is This it (2001), Room on Fire (2003), First Impressions of Earth (2006) et Angles (2011).
The Strokes ont joué en tête d'affiche des plus gros festivals aux Etats-Unis et au Royaume Uni comme le Isle of Wight Festival, Lollapalooza, Hurricane Festival, Splendour In The Grass, Rockness, Outside Lands, Austin City Limits et ont également joué à guichets fermé au Madison Square Garden de New York.

Critique

Comparé à ses débuts au Velvet Underground ou a Television, The Strokes glisse de plus en plus vers une pop façon The Cars. C'est même l'ensemble de la scène de Boston (Massachusetts) des années 1980 qui semble inspirer The Strokes sur Comedown Machine. Les onze chansons de ce cinquième album marient en effet riffs punk et mélodies new wave avec un certain brio. Sans être totalement un disque nostalgique, Comedown Machine lorgne bien dans le rétro en direction des eighties.

Le garage rock est bien loin, même si The Strokes a pris soin d'annoncer Comedown Machine avec comme single « All the Time » qui est l'un des titres les plus rock de l'ensemble. « Tap Out » et ses contretemps funk est lui bien hérité de l'esprit new wave, tout comme « Welcome to Japan » qui constitue un involontaire hommage au groupe de David Sylvian. Quand à « 80's Comedown Machine » avec ses sonorités de boîte à rythmes à l'ancienne, il n'aurait pas déparé dans la décennie qu'évoque son titre.

Malgré des départs tonitruants, « 50/50 » ou « Partners in Crime » s'assagissent vite avec des lignes mélodiques très chantantes qui en gomment l'agressivité entrevue dans leurs intros. Peut être touché par les fantômes d'Electric Lady où Comedown Machine a été enregistré, « Call It Fate, Call It Karma » introduit tardivement un peu d'étrangeté dans un disque plutôt joyeux.

Is This It ne constitue plus qu'un souvenir pour un groupe dont le futur semble se rapprocher de U2 ou Simple Minds, et leur rock de stades. Impossible en effet de relever une once de révolte et de transgression sur un Comedown Machine dont le brio réel est tempéré par une volonté d'éclectisme un peu trop prononcée.

François Alvarez - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par valentin le 7 mai 2013
Format: CD
On ne peut pas toujours se plaindre des Strokes en disant "c'était mieux avant", au bout d'un moment il faut considérer ce qu'on a dans les mains comme étant un objet à part entière, tout simplement.
Alors oui, Is This It est un don du ciel ; First Impressions Of Earth est peut-être mon préféré.
Et Comedown Machine ? Très intense et pourtant ils se sont tellement éparpillés... On ne donne pas vraiment de genre défini à cet album. C'est un peu comme si les Strokes s'étaient amusés à toucher à tout, nous poussant à oublier les Strokes d'avant. Mais attention il y a de quoi satisfaire les puristes : One Way Trigger, 50/50 (faut pas déconner, ça s'est du Strokes brut!). Et puis il y a du Strokes plus expérimental genre First Impressions Of Earth : 80's Comedown Machine, Chances. Tout le reste c'est du nouveau Strokes qui reste encore à définir : Tap Out, One Way Trigger (celle-ci peut dérouter à la première écoute, mais on en redemande), Slow Animals, Partners In Crime... Mais une reste complétement indescriptible. C'est la chanson finale Call It Fate, Call It Karma. Un grand coup dans le bide. Une sensibilité rare de nos jours. La voix de Julian perce tout droit vers les étoiles, la musique est juste à tomber - on l'écoutera encore dans 20ans en se demandant "mais qu'est-ce qui leur à pris de faire ce morceau ?!".
Si il est vrai que la musique est génial - il y a intérêt, on parle des Strokes quand même -, la révélation de cet album c'est la voix de Julian.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Berzerker le 2 juin 2013
Format: CD Achat vérifié
Ce n'est pas le meilleur album des Strokes, loin s'en faut, mais il relève tout de même le niveau après un Angles mitigé. Le chant de Julian Casablancas y explore avec brio des vocalises que l'on n'attendait pas. Par contre, que les rockeurs passent leur chemin, cet album doit en effet plus au niveau de l'inspiration à Daft Punk ou Motown qu'à Television. A écouter avant d'acheter, donc.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stan FREDO TOP 500 COMMENTATEURS le 23 octobre 2014
Format: Album vinyle
Avec leur 1er LP publié en 2001, les Strokes ont à la fois sauvé le rock et replacé New York sur la carte du rock mondial. Dans le contexte de l'époque, englué dans la Britpop décadente, le rock cédait d'énormes parts de marché à la musique électronique qui semblait plus que jamais sur le point d'en finir avec le "rock à guitares".

Les observateurs les plus affûtés cherchaient des signes que la bête Rock'n'roll, à peine ou pas même quinquagénaire selon la date de naissance retenue (1948 ? 1951 ? 1954 ?), n'était pas morte. Et vlan, voilà que se pointent les Strokes ! Avec eux tout va bien : jeunesse, morgue, look, son, urgence, classe, pedigree.... 'Is This It?' a sauvé la vie et la carrière de bien des personnes de par le monde ! Strokes of genius, indeed!

Cinq albums et treize ans plus tard, qu'en est-il des Strokes ?

Eh bien, comme il en est des KOL (Kings Of Leon, toujours en vie) ou du Rapture (défunt) : sinon des "one hit wonders", du moins des "one trick ponies", éprouvant d'énormes difficultés à rester pertinents et intéressants dans la durée.

Ainsi, s'il faut créditer The Strokes pour des chansons aussi essentielles que 'Last Nite' ou 'New York City Cops' (à trouver sur 'Is This It?'), au moment de l'album n° 5 - ce présent 'Comedown Machine' -, il faut bien admettre que le qualificatif le plus positif à apposer sur quelques-unes seulement des onze chansons est... "agréable" !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pulp TOP 500 COMMENTATEURS le 28 mars 2013
Format: CD
... en beaucoup plus homogène au niveau de la qualité des chansons. Là où le précédent album comptait quelques pépites (comme `Under Cover of Darkness') mais aussi pas mal de déchets, `Comedown Machine' ne contient pas, à la première écoute, de hit transcendant, mais pas de maillon faible non plus. Les morceaux sont variés, en ce qui concerne le rythme, le son et la voix de Julian CASABLANCAS tout en étant d'excellente qualité.
Comme dans 'Angles', les Strokes flirtent avec la Pop sur plusieurs titres, avec l'utilisation de synthés vintage et d'un beat très 80's (`Tap Out' en est l'archétype). Ils n'en oublient pas pour autant ce qui a fait leur succès avec des morceaux courts, nerveux, tout simplement rock (`All the time', `50/50', `Partners in Crime'). Enfin, trois chansons lentes et particulièrement réussies complétent le CD (`80's Comedown Machine', `Chances' et `Call it Fate, Call it Karma').
Ce 5ème album met un terme à leur contrat avec RCA et j'ai lu (rumeur ?) qu'un split du groupe était probable compte tenu de l'ambiance qui règne entre ses membres...
Espérons que les Strokes n'aient pas dit leur dernier mot.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Ecoute avant-première 0 20 mars 13
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?