undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Concerto for Group and Or... a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Concerto for Group and Orchestra
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Concerto for Group and Orchestra Enregistrement original remasterisé


Prix : EUR 23,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Enregistrement original remasterisé, 30 septembre 2002
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00
EUR 12,99 EUR 23,77
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
28 neufs à partir de EUR 12,99 2 d'occasion à partir de EUR 23,77

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Deep Purple

Discographie

Image de l'album de Deep Purple

Photos

Image de Deep Purple

Biographie

C'est en 1968 à Hertford que l'histoire commence. L'Angleterre en a alors terminé avec le British Blues Boom et s'essaie au psychédélisme ; Clapton sanctifie le rôle du guitar-hero en fondant Cream et Jimmy Page ne va pas tarder à l'imiter avec Led Zeppelin.

Ritchie Blackmore est déjà un guitariste de studio ... Plus de détails sur la Page Artiste Deep Purple

Visitez la Page Artiste Deep Purple
457 albums, 32 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Concerto for Group and Orchestra + In Concert with The London Symphony Orchestra + Deep Purple in Rock (Anniversary Edition)
Prix pour les trois: EUR 45,65

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (30 septembre 2002)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Enregistrement original remasterisé
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B00006F2WY
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.155 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Concfor group and orchfirt mvt moderto allegro
2. Child in time remaster
3. Wring that neck live
4. Hush live
5. Concfor group and orchthird mvt vivace presto
6. Concfor group and orchsecond mvt andante
7. Intro
8. Encore concfor group orch third mvt vivace presto
9. Encore concfor group orch third mvt vivace presto
10. Hush live
Voir les 12 titres de ce disque
Disque : 2
1. Concerto for group and orchestra - first movement
2. Concerto for group and orchestra - second movement
3. Concerto for group and orchestra - third movement
4. Encore - concerto for group and orchestra - third movement:vivace - presto (part)

Descriptions du produit

CONCERTO FOR GROUP AND ORCHESTRA - REMASTERISÉ


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS le 6 juin 2009
Format: CD
Doit-on pour cette chronique, parler de Deep Purple, ou du seul Jon Lord, principal instigateur/compositeur/arrangeur de ce CONCERTO FOR GROUP AND ORCHESTRA ?

Jon Lord, le claviériste de Deep Purple, fut premier prix de conservatoire classique, en 1960, et s'intéressa d'abord au jazz. Récemment encore, il présentait des pièces classiques au public, avant de rencontrer les Hoochie Coochie Men en Australie Live at the Basement. Les trois premiers albums de Deep Purple (avant qu'il ne devienne avec IN ROCK, le précurseur du heavy rock que l'on connaît) donnaient dans une pop bluezy et psychédélique, avec chemises à jabots et choucroutes bouclées du meilleur effet. Richie Blackmore y balançait déjà quelques bons riffs, et solos virtuoses. Mais on sentait que le groupe était sous influence de Lord, qui dans le troisième album éponyme du groupe, composa « April », une pièce pop et classique de 12 minutes.

En septembre 1969, fraichement remanié (Ian Gillan et Roger Glover inaugurent le fameux mark II) Deep Purple donne au Royal Albert Hall, ce concert très particulier. Un concerto, dialogue entre un orchestre symphonique, et rock. Expérience rare, et qui fut saluée à l'époque, et grand succès.
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 22 septembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Un nouveau line-up tout juste assemblé, celui qui passera à la postérité (avec Gillan et Glover), Deep Purple, présentement sous la férule de Jon Lord qui a chapeauté et amoureusement conçu le projet, se lance dans la plus extravagante expérience de son, alors, encore courte carrière : un concerto pour groupe et orchestre, rien que ça !

Pour ce faire, ils ont recruté les services du chef Malcolm Arnold, également de bon concert sur certains arrangements, dixit Jon Lord, et du Royal Philarmonic Orchestra pour une performance enregistrée au Royal Albert Hall, le grand luxe, quoi. Pour un résultat hélas plus nuancé parce que, fondamentalement, il n'y a rien de pire que de ne pas avoir les moyens de ses ambitions, ce qui est clairement le cas. Parce que la partition de Lord, si elle est correcte, n'a pas de thèmes suffisamment forts pour vraiment marquer l'auditeur, parce que l'obligatoire passage chanté (pour que Gillan se sente un minimum concerné ?), composé à l'arrache, dixit le chanteur lui-même, reste très anecdotique. Parce qu'enfin, tout ceci est un peu longuet et aurait donc mérité une bonne cure d'amaigrissement avant de passer par la scène, et l'enregistrement conséquemment. Ceci dit, il faut avouer que le groupe et l'orchestre s'imbriquent bien (mais pas assez souvent !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 13 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Fin 1969 quand est sorti cet album, les ploucs écoutaient du rock (dans le meilleur des cas), les intellos du jazz et les riches du classique.

Portant un respect complexé à la musique classique, les musiciens et amateurs de musique pop de l'époque crurent accéder à une noblesse et une respectabilité qui leur manquaient en s'accoquinant avec la "Grande Musique".

Ce concerto pour groupe et orchestre composé par Jon Lord n'a plus aujourd'hui qu'un intérêt historique. Son gros défaut est qu'il mélange très peu le groupe électrique avec l'orchestre symphonique: les dialogues solo-tutti obligatoires typiques des concertos sont ici pratiquement absents (un peu de guitare dans le troisième mouvement) et le solo de batterie de Ian Paice ne correspond pas à cette définition.

Chacun joue par alternance un peu dans son coin et cela devient vite ennuyeux. Les compositions orchestrales ressemblent vaguement à du Beethoven pour le plus ancien, le compositeur le plus proche stylistiquement parlant pourrait être Dvorak (mais sans le génie mélodique, rythmique et harmonique) et un peu de Gershwin dans les passages avec clarinette, voire Gustav Holst ou Wagner dans le deuxième mouvement Andante.

Ian Guillan a dû beaucoup s'ennuyer vu qu'il ne chante que dans ce deuxième mouvement, et donc transformant pour l'occasion (si l'on s'en tient aux conventions de la musique classique) ce concerto en opéra comique!

Les parties du groupe font plus penser à une jam-session qu'à de réelles compositions, restant très longtemps sur la même tonalité ou avec des variations sans risques.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?