Confiteor et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Confiteor a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 8,06 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Confiteor Broché – 31 août 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 26,00
EUR 26,00 EUR 21,51

Nouveautés nouveautés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Confiteor + L'Utilité de l'inutile: Manifeste. Suivi d'un essai d'Abraham Flexner + Orlando
Prix pour les trois: EUR 43,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né à Barcelone en 1947, Jaume Cabré est l'un des écrivains catalans les plus reconnus par la critique et par les lecteurs, récompensé par le prix d'honneur des Lettres catalanes en 2010. Après de nombreuses années consacrées à l'enseignement, il s'est attaché à l'écriture de romans, nouvelles, pièces de théâtre, scénarios pour la télévision et le cinéma. Les éditions Christian Bourgois ont publié ses précédents romans : Sa Seigneurie en 2004, L'Ombre de l'eunuque en 2006 et Les Voix du Pamano en 2009.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 8,06
Vendez Confiteor contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 8,06, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 784 pages
  • Editeur : ACTES SUD; Édition : ACTES SUD (31 août 2013)
  • Collection : Lettres hispaniques
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330022263
  • ISBN-13: 978-2330022266
  • Dimensions du produit: 24 x 4 x 14,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (53 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.642 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

29 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 janvier 2014
Format: Broché
Monumental ! Un lacis de récits imbriqués, un dédale d'histoires qui s'enchevêtrent à différentes époques avec une multitude de personnages. Confiteor a demandé 8 ans de travail à Jaume Cabré qui a accouché d'un roman de près de 800 pages. Qui peut prétendre résumer une telle montagne ? Autant s'attaquer à l'Everest à mains nues. Alors, de quoi s'agit-il, au fond ? Du réconfort de la beauté des arts face au mal qui ronge le coeur des hommes, de l'Inquisition aux camps de la mort ? Entre autres choses. Au milieu du magma historique qui menace d'engloutir le lecteur, Cabré nous tend la main avec le portrait d'un homme, Adria Ardévol, attachant, désemparé, pathétique et, surtout, surtout, terriblement humain, dans ses doutes, ses erreurs, ses peines et ses contradictions. Et avec l'amour d'une femme, relation compliquée et tumultueuse ; et l'amitié aussi, qui n'est jamais à l'abri d'une trahison. Ce roman "monstrueux" est d'une richesse insondable. Il épuise, désoriente, déstabilise. Une seconde lecture est sans doute indispensable pour en saisir toutes les subtilités. Et pourtant, malgré ses multiples ingrédients et sa longueur, sa lecture n'est pas (trop) difficile. Parce que le romancier catalan utilise un style limpide, trivial à l'occasion dans ses dialogues, avec une érudition qui ne cède jamais à une quelconque pompe ou prétention. Au moment où l'on peut se sentir perdu (cela arrive), il nous rattrape, en un tour de main (merci au cowboy et à l'indien, parts d'enfance et de conscience, et au violon, symbole de la transmission, avec toutes ses ambigüités). Confiteor est un grand voyage. Dans l'histoire de l'Europe et dans l'existence d'un individu. Avec une résonance intime autant qu'universelle.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
37 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adam Zitten TOP 500 COMMENTATEURS le 7 octobre 2013
Format: Broché
Adrià Ardèvol, enfant puis homme Barcelonais, est à la fois le personnage principal de ce roman et son narrateur. Cependant ce roman met en scène une profusion de protagonistes ; c'est là l'une des premières difficultés de ce récit. Ainsi, j'ai recensé près de 191 personnages dans la Dramatis personae (la liste des personnages) située en page 777 de ce livre.
Une autre difficulté : le récit n'est pas linéaire, et sans prévenir, on passe, dans un même chapitre, d'une époque à une autre et d'un lieu à un autre (par exemple, de Barcelone pendant les années 1940, au 17ème siècle en Italie). Ce livre recèle de digressions et de digressions de digressions... On est parfois à la limite du compréhensible. Mais certains passages fluides et rapides compensent les passages laborieux. Progressivement, tout s'éclaire et on comprend le sens de ces digressions et leur justification (c'est-à-dire l'état de confusion mentale où se trouve le "raconteur").
Parfois aussi, on relève que Adrià Ardèvol parle de lui-même aussi bien à la première personne du singulier qu'à la troisième personne du singulier, dans la même phrase. Dur, dur...

Le pitch, brièvement :
Félix Ardèvol (un antiquaire, collectionneur), le père de Adrià Ardèvol, souhaite faire de son fils unique un humaniste, un érudit polyglotte (une dizaine de langues étrangères sont à son programme). Tandis que Carme, la mère d'Adrià, aimerait pour sa part en faire un violoniste virtuose.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Evrard le 16 novembre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Confiteor de Jaume Cabré ressemble par certains aspects à ces oeuvres musicales d'une immense virtuosité mais dont nos oreilles imparfaites ont parfois du mal à apprécier toutes les qualités... La construction du récit est, scénographiquement parlant, toujours remarquable même si, sous certains aspects, parfois difficile à suivre: les pièces du puzzle sont bien sur la table mais le lecteur se trouvera sans doute parfois confronté à quelques soucis d'emboîtement... La construction des phrases est tout aussi surprenante que séduisante. Peut-on parler de procédé ? Non, l'écriture du roman est plutôt à l'image de la vie, de la façon dont nous la percevons, dont nous essayons parfois de la décrire... Bravo aussi au traducteur qui a pu faire participer avec bonheur le lecteur francophone à cette immense fresque poétique et lyrique!

Confiteor porte bien son titre: il exprime la reconnaissance du mal dans nos vies et la misérable réponse que l'homme essaie d'y apporter... Un grand roman qui nous rappelle plus l'insoutenable gravité et pérennité du mal que sa banalité. Un livre qui n'est ni très optimiste ni très facile (il faut tenir bon pendant au moins 200 pages avant de pouvoir apprécier la richesse de l'oeuvre et succomber sous son charme) mais qui est indispensable ! Bonne lecture !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par serpollet le 29 octobre 2013
Format: Broché
Je n'avais pas reçu un tel choc littéraire,ni été à ce point fasciné par un roman,depuis "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell...mais un Jonathan Littell mâtiné de Umberto Eco,tant ce livre ajoute à sa richesse inouïe une érudition de haut vol.
Ce livre à la construction savante ,faite de digressions spatio temporelles (parfois d'une phrase à l'autre!),se lit néanmoins avec une facilité déconcertante (c'est ce qui rapproche Jaume Cabre de Umberto Eco) procurant en plus un plaisir de lecture continu malgré la longueur du roman(près de 800 p).
Il s'agit pour l'auteur de disserter sur les rouages du mal ,qui ne peut être ni hiérarchisé ni expliqué par quelque alibi que ce soit.Le Mal est unique comme il le démontre dans un vertigineux chapitre 24 ou un inquisiteur du quinzième siècle et un commandant tortionnaire du camp d'Auschwitz mêlent leurs personnalité pour ne faire qu'un à quatre siècles d'intervalle!fanatiques de Dieu ou d'Hitler sont renvoyé dos à dos,le mal absolu ne se hiérarchise pas!
Pour nous faire passer le message,Jaume Cabre se sert de la vie d'un érudit catalan,qui nous la raconte sous forme d'une lettre à sa compagne perdue, et de celle d'un violon célèbre,le sien,fil rouge pour remonter le temps et symboliser la constance de l'Art (la musique est partout dans le livre)au travers des siècles.Une vie faite d'interrogation ,de révolte et d'amour,surtout d'amour.Par moment drôle lorsque ,notamment ,interviennent deux figurines de son enfance(un indien et un shérif),le roman devient à la fin bouleversant.
Absolument magistral!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?