EUR 7,60
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Connaître, soigner, aimer... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Connaître, soigner, aimer : "Le Serment" et autres textes Poche – 18 mars 1999

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,60
EUR 7,60 EUR 7,50

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Connaître, soigner, aimer : "Le Serment" et autres textes
  • +
  • L'art de la médecine : Serment, Ancienne médecine, Art, Airs, eaux, lieux, Maladie sacrée, Nature de l'homme, Pronostic, Aphorismes
  • +
  • Sur le rire et la folie
Prix total: EUR 25,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

« Je jure par Apollon, médecin, par Esculape..., par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment que voici [...]. Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté... » D'Hippocrate de Cos (né vers 460 avant notre ère), nous ne connaissons la plupart du temps que le célèbre Serment. Mais Hippocrate (et les médecins du Ve et IVe siècle avant notre ère) ont laissé un ensemble impressionnant de textes médicaux. Certains, avant tout empiriques, donnent une idée des croyances et des pratiques médicales de la Grèce de l'âge classique. D'autres brillent non seulement par la finesse de leurs observations, mais par la forme et la noblesse de la pensée : l'art médical y est en même temps et indissolublement philosophie ; on y trouve une certaine idée de l'homme et une conception de la nature. Les textes choisis dans cet ouvrage donnent ainsi accès non seulement aux débuts de la médecine occidentale Hippocrate invite déjà à une interprétation rationnelle des signes cliniques -, mais à une profonde sagesse du corps et de la vie, dont le premier mot est le respect dû au malade.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 14 février 2012
Format: Poche
Hippocrate, l'inventeur de l'Esculape Viennoise (Esculape en hommage au Dieu, Viennoise car imaginée à Viennos, ville d'anatomistes distingués, sise à égale distance de Platée et d'Athènes...Viennoise ou première aiguille en os servant à suturer les berges d'une plaies) a beaucoup vu, réfléchi et essayé...D'emblée beaucoup de casse mais à cette époque Démosthène était occupé à en découdre avec Philippe...d'où une absence de poursuites qui paraissaient poindre à l'horizon...Comme quoi la macédoine, ça permet d'occuper les apprentis-baveux !
Remarque sur ce commentaire 1 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Le fameux serment montre à quel point le concept de progrès moral est un leurre. Le serment par exemple interdit clairement cette infamie qu'est l'avortement. Ce médecin de l'antiquité est donc bien plus évolué que beaucoup de praticiens actuels ne serait-ce qu'à ce niveau. Autre chose de détestable chez les médecins : leur arrogance et leur prétention à tout savoir. Je ne la retrouve ici non plus. C'est une vision non médicale, mais historique et philosophique que je donne.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?