undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mai 2009
Tel un justicier apocalyptique échappé de Pale Rider, David Eugene Edwards traîne son banjo, sa Bible et son blues sur scène comme en studio, avec 16 HP puis Wovenhand, dont chacun des albums est comme un sermon électro-acoustique lancé par un envoyé. Mais un envoyé de qui ? De Dieu pour les inconditionnels de musique intense, organique et chamanique, ou du Diable pour les fondamentalistes pourfendeurs de rock'n'roll.
Il serait réducteur toutefois de réduire DEE à un prêcheur ou à une caricature en noir et blanc : l'homme est bien plus profond et complexe que ça,' en témoignent des morceaux comme l'inquiétant Into the piano, le déchirant Sparrow falls ou encore le nick cavien Oil on Panel.
Une review en anglais souligne avec humour et justesse le fait que quand il chante, on ne sait pas trop si DEE s'adresse à Jésus ou à sa petite amie... C'est vous dire si on est loin de "Jésus revient" du père Auberger dans La vie est un long fleuve tranquille ou d'un hymne du revival pentecôtiste. Les chrétiens conservateurs auront sans doute du mal à apprécier ce type de musique. Bien que l'homme se dise profondément croyant, on ne voit pas trop le rapport entre un DEE et une Sarah Palin (pour citer la pire représentante de la secte des born again).
Tout est organique avec DEE, on n'est pas dans l'éther mais bien sur Terre, une Terre de feu et de sang.
C'est là qu'on en arrive au facteur chamanique, moins évident sur 16 HP mais flagrant sur 10 Stones ou Mosaic.
N'ayant hélas jamais pu apprécier Woven Hand en concert, j'ai pu ressentir l'intensité qui se dégage d'une simple vidéo de mauvaise qualité sur YouTube. Alors imaginez en live... Beaucoup de spectateurs qualifient l'expérience de transcendantale, mystique. J'ai bien envie de les croire.

DEE et ses chansons sont une des raisons pour lesquelles j'écoute encore de la musique, en ces temps de désert créatif et d'insipidité culturelle. Inutile de dire que je recommande cet album à 100%, à tout fan de 16HP, de Nick Cave ou du Gun Club.
0Commentaire10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2010
Le nom l'album vient du "Semon sur la Montagne" tiré de la bible, qui dénote la grande foi du très inspiré David Eugene Edwards. Si on peut entendre le rock à la sauce Woven Hand sur des morceaux comme "To make a ring" ou "Down in Yon forest", entrez en transe avec les esprits sur une compo comme "Off the Cuff", sentez vous planer à l'écoute de "tin fingers", en passant par la beauté intimiste de "Chest of Drawers", la saveur de "Oil of Panel" ou la tourmente mélancolique de "Into the piano"... Selon moi, Woven Hand est un groupe comme il en exsite peu, sa musique arrivant à provoquer un délit d'émotion chez leurs auditeurs, David Eugene Edwards étant véritablement profond : Chapeau l'artiste !
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2015
Quatrième opus de la 2è vie de David Eugène Edwards, "Consider the birds" est dans la continuité de l'oeuvre de l'artiste. L'album transpire encore l'Amérique profonde traditionnelle dont est pétri DEE. Il commence très fort avec "Sparrow falls" dont les riffs de guitare et de basse qui clôturent le morceau nous laisse scotché. Il faut reconnaître qu'à aucun moment on retrouvera cette surpuissance dans la suite de l'album... dommage... Pour le reste, c'est propre et bien emballé . DEE nous aspire pour ne jamais nous lâcher et on attend déjà l'album suivant de cet auteur très prolifique. A écouter très fort et sans modération !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2013
Je ne détaillerais pas les morceaux, mais ce disque De DEE est superbe. (encore mieux que les autres)

Après une bonne quinzaine d'écoute....I Love it!

(disque assez calme mais tout en tension, beau son...reférences Nick Cave parfois)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2014
rien a signaler de plus que mes etoiles, rien a signaler de plus que mes etoiles , rien a signaler de plus que mes etoiles
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2013
un super album. la voix de DEE est magnifique, la musique vraiment entrainante avec des percus bien mises en valeur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,00 €