• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Contes de la bécasse a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Contes de la bécasse Poche – 1 juillet 1979

4.1 étoiles sur 5 38 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 34,51
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 6,90
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,50
EUR 2,20 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Contes de la bécasse
  • +
  • Nouvelles exemplaires
  • +
  • Décaméron
Prix total: EUR 24,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Gaieté ", " ironie amusante " : c'est par ces termes que Maupassant souligne les mérites des Contes de la Bécasse (1883). Le comique y est présent sous tous ses aspects, de la satire (" Ce cochon de Morin ") à la farce (" Farce normande "), en passant par le burlesque (" Saint-Antoine ") et le grotesque (" Menuet "). Mais parfois, il se double de notes graves avec le drame (" En mer "), la tragédie (" la Folle ") ou le fantastique (" la Peur "). Ces dix-sept contes portent la marque de leur auteur : réalisme hardi, originalité du regard posé sur le réel, sens de la destinée humaine. Tour à tour naturaliste ou impressionniste, Maupassant réinvente le récit bref --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Chez le vieux baron des Ravots qui ne pouvait plus chasser, une coutume existait, qu'on appelait le " conte de la bécasse". Lorsque chaque convive avait dégusté son oiseau, le cérémonial voulait qu'après avoir graissé toutes les têtes, le maître de maison tirât au sort celui qui seul aurait le privilège de s'en régaler. "L'élu du hasard croquait le crâne suiffé en le tenant par le nez et en poussant des exclamations de plaisir. Et chaque fois les dîneurs, levant leurs verres, buvaient à sa santé. Puis, quand il avait achevé le dernier, il devait sur l'ordre du baron, conter une histoire pour indemniser les déshérités." Ce sont ces récits normands que Maupassant réunit ici. Histoires savoureuses sans doute à l'image du dîner, facétieuses aussi, mais pourtant cruelles : la drôlerie s'assombrit de noirceur, le tragique se lie à la farce, et le pessimisme à la bouffonnerie.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
En découvrir plus
Concordance
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Ces contes de la bécasse ne sont, certes, pas l'oeuvre d'une bécasse ni d'un "bécasson" ...L'auteur Guy de Maupassant n'est pas indulgent pour la gente humaine...les contes les uns après les autres, en quelques pages, racontent les cruautés des uns, les souffrances des autres ..

L'auteur n'est pas indulgent pour la gente masculine
-il dénonce la frivolité masculine avant de souligner la faiblesse féminine
///ce cochon de Morin/// bien moins cochon en quelques sortes que le juge qui vient rendre justice à la fille outragée d'un baiser volé ....
///la folle///Ces prussiens qui sont sans pitié pour une simplette...
///les sabots///Ce paysan employeur qui engrosse la servante qui lui doit obéissance
-il souligne aussi tranquillement les tendances aux abus des normands ///un normand////, ces paysans mal dégrossis qui boivent au delà de toute mesure, et pourtant mesure il y a, avec un mètre étalon qu'une femme dégourdie exploite... le Normand petit malin qui fabrique saints et prières pour répondre aux filles superstitieuses... la sainte vierge transformée en madone du gros ventre ...un brin irrespectueux notre auteur ! mais aussi un brin d'humour à l'égard de la crédulité...

Il n'est pas moins indulgent envers la pingrerie, l'avarice, l'intolérance, la couardise des hommes comme des femmes...

Et l'amour ? Guy de Maupassant en parle-t-il ? oui , en l'admirant mais en plaçant ce sentiment chez des femmes dans des situations fort malheureuses ///la rempailleuse///, et ///le testament///...L'amour n'est-il que féminin pour Maupasant ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par neelzchrist VOIX VINE le 26 avril 2007
Format: Poche
Ce livre est un recueil de contes, de nouvelles...Je dirais qu'il s'agit d'avantage d'histoires inventées par Maupassant...Chaque histoire inspirée de personnages plus ou moins proche de l'auteur, met en évidence l'être humain avec ses qualités et surtout ses défauts...La bétise, la jalousie, la folie, l'avarice, la nostalgie, la peur, la stupidité, la crédulité, la cupidité, l'avidité, le remord, la méchanceté, la cruauté...Autant de thèmes abordés au fil des histoires.

Et l'amour, l'amour inavoué, impossible dans "La Rempailleuse" ; l'amour vrai et unique dans "Le Testament".

Maupassant devait être bien tourmenté pour écrire ces histoires...

Dommage que ce livre soit souvent étudié, en cours, à l'âge de 13 ans. A cet âge il est difficile de comprendre le sens profond des textes.

A lire une fois dans sa vie.
Remarque sur ce commentaire 8 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par ayersrock TOP 1000 COMMENTATEURS le 17 février 2014
Format: Poche
«  Contes de la bécasse » est le troisième recueil de nouvelles publié par Maupassant, en 1883.
Il est composé de 17 nouvelles variant entre 5 et 10 pages.
Mis à part deux ou trois nouvelles ( La folle, Le testament, Un coq chanta) qui sont inférieures aux autres, ces récits sont d'une excellente qualité et ils sont assez variés de surcroît même si on y retrouve facilement les thèmes favoris de Maupassant. Ces « Contes de la bécasse » se différencient des autres recueils également par un ton plus pessimiste et certains d'entre eux décrivent des cruautés épouvantables : on navigue entre cynisme, drôleries, misères et folie.
La nouvelle la plus amusante du recueil est sans doute « Un Normand » qui raconte la vie d'un curé de la campagne normande (qui n'est pas sans rappeler l'abbé Picot dans « Une vie »), très penché sur la boisson et qui s'est inventé une technique pour évaluer son état d'ivresse « le saoûlomètre », il fabrique des figurines de saints en bois qui les gens lui demandent lorsqu'ils rencontrent un problème. Dans ce conte, Maupassant égratigne comme toujours la dévotion religieuse des villageois qui les conduits à adopter des comportements ridicules.

Les contes de ce recueil finissent en général assez mal, seuls deux ou trois sur dix-sept ont une fin heureuse. Il est aussi question de l'occupation prussienne de la France en 1870 avec son lot d’événements dramatiques racontés dans « La folle » qui montre bien la cruauté et le sadisme des soldats pendant la guerre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
"Les contes de la Bécasse" sont un recueil de nouvelles illustrant tout le talent et le génie de Maupassant dans cet art narratif. Il y dépeint avec humour, ironie et satire les petits et gros défauts de ses contemporains. on retrouve certains thèmes récurrents dans son oeuvre tels que l'argent (avidité et cupidité), la folie, l'amour...
L'édition "classiques Larousse" comprend un dossier intéressant analysant ces thèmes, ainsi que des questions après chaque nouvelle, mais assez vagues et ardues d'après moi.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?