Coralie Clément

Top albums


CD: €14.99  |  MP3: €8.99
CD: €10.00  |  MP3: €7.99
CD: €24.99  |  MP3: €7.89
CD: €13.99  |  MP3: €7.99

Coralie Clément : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 54
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Coralie Clément

Biographie

Coralie Clement naît à Villefranche-sur-Saône en 1982 dans une famille de trois enfants. Le père clarinettiste les aiguille vers la musique très tôt. Ainsi, la sœur de Coralie joue de la flûte traversière et le frère Benjamin joue du violon. Coralie va ainsi étudier le solfège et le violon dès l'âge de cinq ans. Elle bénéficie donc d'un apprentissage classique et s'initie à l'orchestre avant d'arrêter après dix ans d'études.

A l'adolescence, Coralie Clément écoute donc de la musique classique, et des chanteurs comme Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Françoise Hardy et Vanessa Paradis. Mais ... Lire la suite

Coralie Clement naît à Villefranche-sur-Saône en 1982 dans une famille de trois enfants. Le père clarinettiste les aiguille vers la musique très tôt. Ainsi, la sœur de Coralie joue de la flûte traversière et le frère Benjamin joue du violon. Coralie va ainsi étudier le solfège et le violon dès l'âge de cinq ans. Elle bénéficie donc d'un apprentissage classique et s'initie à l'orchestre avant d'arrêter après dix ans d'études.

A l'adolescence, Coralie Clément écoute donc de la musique classique, et des chanteurs comme Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Françoise Hardy et Vanessa Paradis. Mais c'est son frère Benjamin Biolay qu'elle admire avant tout, lui qui se fera connaître à la fin des années 1990 en composant pour Henri Salvador et Keren Ann.

Lors d'une soirée, à l'époque où Coralie Clément est encore étudiante en histoire à l'université, son frère lui fait chanter ses dernières compositions en l'accompagnant à la guitare. Il enregistre cet essai et le fait écouter autour de lui. C'est ainsi que l'opportunité se présente pour elle de réaliser un premier album. Les treize titres emprunts d'une douce mélancolie écrits par Benjamin Biolay donneront naissance à Salle des Pas Perdus (2001).

Alors que Coralie Clément nourrit l'espoir de réaliser un deuxième disque, elle rencontre le groupe Nada Surf à New York, et découvre en même temps la musique d'Ed Harcourt, Stina Nordenstam, Metric ou Blonde Red Head. Si, une évidence pour Coralie Clément, son frère participe au projet, c'est surtout avec Daniel Lorca des Nada Surf qu'elle enregistre Bye Bye Beauté (2005) qui prend une couleur plus rock que le précédent.

Le troisième album, Toystore (2008), est écrit par Benjamin Biolay et revient à un style moins rock, avec une instrumentation créant une atmosphère enfantine, mais plus sombre dans les textes. Elle est en duo avec Etienne Daho sur « Je ne sens plus ton amour » et avec Chiara Mastroianni sur « Sono io ».

Coralie Clément a également collaboré à d'autres projets. Sur la bande originale du film L'Idole de Samantha Lang, elle chante « Le Rêve de Sarah », « Lullabye » et « Dorénavant ». Elle participe aux chœurs sur les chansons « Chaise à Tokyo » de Benjamin Biolay et sur la reprise de « L'aventurier » par Nada Surf.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Coralie Clement naît à Villefranche-sur-Saône en 1982 dans une famille de trois enfants. Le père clarinettiste les aiguille vers la musique très tôt. Ainsi, la sœur de Coralie joue de la flûte traversière et le frère Benjamin joue du violon. Coralie va ainsi étudier le solfège et le violon dès l'âge de cinq ans. Elle bénéficie donc d'un apprentissage classique et s'initie à l'orchestre avant d'arrêter après dix ans d'études.

A l'adolescence, Coralie Clément écoute donc de la musique classique, et des chanteurs comme Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Françoise Hardy et Vanessa Paradis. Mais c'est son frère Benjamin Biolay qu'elle admire avant tout, lui qui se fera connaître à la fin des années 1990 en composant pour Henri Salvador et Keren Ann.

Lors d'une soirée, à l'époque où Coralie Clément est encore étudiante en histoire à l'université, son frère lui fait chanter ses dernières compositions en l'accompagnant à la guitare. Il enregistre cet essai et le fait écouter autour de lui. C'est ainsi que l'opportunité se présente pour elle de réaliser un premier album. Les treize titres emprunts d'une douce mélancolie écrits par Benjamin Biolay donneront naissance à Salle des Pas Perdus (2001).

Alors que Coralie Clément nourrit l'espoir de réaliser un deuxième disque, elle rencontre le groupe Nada Surf à New York, et découvre en même temps la musique d'Ed Harcourt, Stina Nordenstam, Metric ou Blonde Red Head. Si, une évidence pour Coralie Clément, son frère participe au projet, c'est surtout avec Daniel Lorca des Nada Surf qu'elle enregistre Bye Bye Beauté (2005) qui prend une couleur plus rock que le précédent.

Le troisième album, Toystore (2008), est écrit par Benjamin Biolay et revient à un style moins rock, avec une instrumentation créant une atmosphère enfantine, mais plus sombre dans les textes. Elle est en duo avec Etienne Daho sur « Je ne sens plus ton amour » et avec Chiara Mastroianni sur « Sono io ».

Coralie Clément a également collaboré à d'autres projets. Sur la bande originale du film L'Idole de Samantha Lang, elle chante « Le Rêve de Sarah », « Lullabye » et « Dorénavant ». Elle participe aux chœurs sur les chansons « Chaise à Tokyo » de Benjamin Biolay et sur la reprise de « L'aventurier » par Nada Surf.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Coralie Clement naît à Villefranche-sur-Saône en 1982 dans une famille de trois enfants. Le père clarinettiste les aiguille vers la musique très tôt. Ainsi, la sœur de Coralie joue de la flûte traversière et le frère Benjamin joue du violon. Coralie va ainsi étudier le solfège et le violon dès l'âge de cinq ans. Elle bénéficie donc d'un apprentissage classique et s'initie à l'orchestre avant d'arrêter après dix ans d'études.

A l'adolescence, Coralie Clément écoute donc de la musique classique, et des chanteurs comme Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Françoise Hardy et Vanessa Paradis. Mais c'est son frère Benjamin Biolay qu'elle admire avant tout, lui qui se fera connaître à la fin des années 1990 en composant pour Henri Salvador et Keren Ann.

Lors d'une soirée, à l'époque où Coralie Clément est encore étudiante en histoire à l'université, son frère lui fait chanter ses dernières compositions en l'accompagnant à la guitare. Il enregistre cet essai et le fait écouter autour de lui. C'est ainsi que l'opportunité se présente pour elle de réaliser un premier album. Les treize titres emprunts d'une douce mélancolie écrits par Benjamin Biolay donneront naissance à Salle des Pas Perdus (2001).

Alors que Coralie Clément nourrit l'espoir de réaliser un deuxième disque, elle rencontre le groupe Nada Surf à New York, et découvre en même temps la musique d'Ed Harcourt, Stina Nordenstam, Metric ou Blonde Red Head. Si, une évidence pour Coralie Clément, son frère participe au projet, c'est surtout avec Daniel Lorca des Nada Surf qu'elle enregistre Bye Bye Beauté (2005) qui prend une couleur plus rock que le précédent.

Le troisième album, Toystore (2008), est écrit par Benjamin Biolay et revient à un style moins rock, avec une instrumentation créant une atmosphère enfantine, mais plus sombre dans les textes. Elle est en duo avec Etienne Daho sur « Je ne sens plus ton amour » et avec Chiara Mastroianni sur « Sono io ».

Coralie Clément a également collaboré à d'autres projets. Sur la bande originale du film L'Idole de Samantha Lang, elle chante « Le Rêve de Sarah », « Lullabye » et « Dorénavant ». Elle participe aux chœurs sur les chansons « Chaise à Tokyo » de Benjamin Biolay et sur la reprise de « L'aventurier » par Nada Surf.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page