Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Couperin: Tic Toc Choc
 
Agrandissez cette image
 

Couperin: Tic Toc Choc

6 novembre 2007 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 23,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
1:40
30
2
2:27
30
3
3:54
30
4
2:16
30
5
4:10
30
6
2:13
30
7
3:46
30
8
2:24
30
9
2:48
30
10
1:44
30
11
5:43
30
12
2:19
30
13
2:25
30
14
2:34
30
15
3:25
30
16
3:37
30
17
4:15
30
18
5:01
30
19
3:05
30
20
5:20

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Label: harmonia mundi
  • Copyright: (c) 2007 harmonia mundi s.a.
  • Durée totale: 1:05:06
  • Genres:
  • ASIN: B00B5EIOM6
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.839 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

32 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bernelas sur 10 juillet 2007
Format: CD
Ce disque est original.D'abord parce qu'en dehors de Marcelle Meyer(vieil enregistrement au son glacial...),Cziffra( à ses heures perdues ) et angela Hewitt ( ces dernières années...), personne ne s'aventure sur son piano à jouer notre claveçiniste baroque (alors que Bach est interprété ad nauséam sur Steinway,Yamaha ou Fazioli...).Ensuite parce que le choix des pièces de ce récital est plutôt passionnant de par leur diversité mélodique et percussive.Des "Barricades Mystérieuses" un peu préssées,un "Carillon de Cithère" pianistique à souhait,une "Muse Plantine" d'une superbe mélancolie, des "Bruits de Guerre" tambours battants, une "Passacaille" ambitieuse, des "Jumelles" tendres à pleurer,et un Duphly en guise de bis vraiment charmeur! Donc merci à Mr Tharaud pour ce disque qu'on réécoute sans ennui et même avec beaucoup de "vague à l'âme", et ce malgré son toucher pianistique un peu sec,surtout sur les pièces lentes (sentiment que j'ai ressenti déjà sur son disque Rameau).Malheureusement cette virtuosité à la fois souple et profonde ,cette lenteur soutenue et moelleuse,cette chaleur langoureuse et baroque je ne l'ai entendue que chez trois pianistes qui ne se sont pas vraiment interressés à la musique de Couperin :Gould, Pogorelich et Berezovsky (mon choix est hyper subjectif...j'assume!).Tant pis pour eux,tant pis pour nous! Grand mérite donc à Tharaud.
Pour finir je viens d'apprendre que Pierre Etcheverry vient de sortir une intégrale Couperin sur piano en 6 CD. A suivre ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 100 COMMENTATEURS sur 30 novembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Les derniers opus du très médiatisé pianiste quadragénaire, franchement décevants, m'amènent à m'intéresser à ses précédents albums. Avec cet album Couperin, Alexandre Tharaud nous prouve que jouer un compositeur baroque sur un piano moderne n'est pas nécessairement un contresens historique et/ou esthétique surtout lorsque la maîtrise du toucher et de la respiration se situe à ce niveau de qualité. La technique très pianistique de l'interprète rend justice au caractère éblouissant de l'écriture. Il nous rend les détails d'articulation, l'ornementation et la découpe irrégulière de la phrase qui caractérise ces sonates.

Il anime chaque pièce dans le style approprié et l'élégance et un élan qui ne sont pas feints : tout au plus peut-on lui reprocher une certaine froideur, reproche que l'on peut adresser à (presque) tous ses albums et que l'on retrouve pas en concert. La sélection est rigoureusement construite, variée dans ses transitions. Alexandre Tharaud et ses éditeurs ont tenté de les diversifier les pièces (assez courtes) au maximum. Pour un commentaire détaillé de chaque pièce, on se reportera à l'excellente analyse de l'amazonaute claude toon.

On ne s'ennuie pas une minute à l'audition de ce très bel album : ce discours très subtil est susceptible se séduire un assez large public et pas uniquement le visiteur de passage.
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par H. PILA TOP 500 COMMENTATEURS sur 15 février 2009
Format: CD
Jouer du baroque au piano n'est pas un crime de lèse majesté, n'en déplaise aux intégristes baroqueux. J'en veux pour preuve le fameux disque de Pogorelich qui sublime les sonates de Scarlatti ou les vieux enregistrements de Marcelle Meyer , c'est d'ailleurs grâce à elle que je voue un culte aux sonates de Scarlatti (et aussi Scott Ross soyons objectif)

Hé bien voici un nouvel enregistrement qui contredira encore les intégristes. A.Tharaud nous offre là une palette exquise des possibilités du piano moderne, une infinie variété d'effets qui, subtilement utilisées donnent à ces pièces une profondeur, une dimension inconnue au clavecin. La première fois que j'ai écouté le disque, au moment de la Musète de Taverni, je me suis demandé quel martien ce pianiste était-il ? En fait il a utilisé un magnétophone pour jouer les 5 parties (ouf). En tout cas le résultat est d'un enthousiasme débordant, c'est génial !

Ces petites pièces aux noms délicieux sont tour à tour rêveuses, enjouées, démoniaque, mélancoliques, joyeuse et A.tharaud réussi parfaitement à nous transmettre toute cette palette de sensations. Juste une petite réserve : le piano est capté d'un peu trop loin et une certaine nébulosité règne... Peut-être pour ne pas trop agresser les oreilles des intégristes !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique