Crève saucisse et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 14,21

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Crève saucisse sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Crève Saucisse [Album]

Simon Hureau , Pascal Rabaté
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
Prix : EUR 17,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 21 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 11,99  
Album EUR 17,00  

Description de l'ouvrage

10 janvier 2013 Albums
Un récit de Pascal Rabaté dessiné par Simon Hureau et mis en couleur par Claire Champion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Crève Saucisse + Bienvenue à Jobourg !
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Bienvenue à Jobourg EUR 16,00

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Renouant avec la veine acide qu’on lui connaît, Pascal Rabaté s’associe à Simon Hureau pour une comédie noire, grinçante et jubilatoire.

Quatrième de couverture

Didier est boucher, amateur de bande dessinée et... cocu ! Cela lui bousille la vie. Sandrine, son épouse, le trompe avec leur meilleur ami, Éric. Renouant avec la veine acide qu’on lui connaît, Pascal Rabaté s’associe à Simon Hureau pour une comédie noire, grinçante et jubilatoire.

Détails sur le produit

  • Album: 80 pages
  • Editeur : Futuropolis (10 janvier 2013)
  • Collection : Albums
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754808868
  • ISBN-13: 978-2754808866
  • Dimensions du produit: 29,2 x 21,4 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 154.328 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Matvano
Format:Album
La BD comme personnage d’une autre BD. Voilà l’habile procédé scénaristique utilisé par Pascal Rabaté (Ibicus, Les petits ruisseaux) pour raconter la machiavélique vengeance d’un boucher de province lorsqu’il découvre que sa femme le trompe avec son meilleur ami. C’est effectivement dans une histoire de Gil Jourdan, le détective imaginé par Maurice Tillieux à la fin des années 50, que le boucher bédéphile Didier va enfin trouver comment faire payer à son ami Eric le fait d’avoir couché avec sa femme Sandrine lors de leurs précédentes vacances d’été au camping. En apparence, Didier est un boucher serein. Il aime son métier, il est très aimable avec ses clients, il s’occupe bien de son fils Arthur et il semble très amoureux de sa femme Sandrine. Mais sous ce vernis, une colère énorme gronde depuis qu’il a surpris, à travers la vitre d’une caravane, Eric et Sandrine en pleins ébats amoureux. Depuis lors, il fait semblant de rien et il cache son mal-être à tout le monde, mais quand il se retrouve tout seul dans sa chambre froide, il se déchaîne sur ses morceaux de viande, qu’il découpe et hache rageusement en hurlant « crève saucisse » (d’où l’excellent titre imaginé par Hureau et Rabaté)! Pendant longtemps, Didier continue pourtant à espérer que cela va passer et il se dit que Sandrine va lui revenir… Peine perdue: lorsqu’il comprend qu’elle continue à voir Eric, c’en est trop pour lui, et il décide de mettre ses plans de vengeance à exécution. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Histoire sang pour sang tendre et glauque. 28 février 2013
Format:Album
Un grand Bravo pour le scénario que je trouve aussi bien ficelé qu'un tournedos, le dessin est quand à lui un peu
simpliste mais nous rend bien le côté attendrissant de ce brave et sympathique "Loucherbem" qui noie "l' poison" intelligemment
entre le continent et l' île de Noirmoutier (le "pas sage" du Gois on l' nommera!!!)
Mon verdict est aussi tranchant qu' un couteau à désosser et expéditif que le tomber du couperet sur le billot : Superbe... et
j' espère, Messieurs les Auteurs, que la suite est en élaboration dans votre atelier-labo et que votre série connaîtra
la grande distribution...au niveau des ventes. °°TygerSteph°°
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 Die Saw 6 ! 17 octobre 2013
Par Blue Boy TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Album
J’avais été tenté de lire cette BD, ayant vu que Rabaté ("Les petits ruisseaux", "Ibicus"...) était au scénario. Et si ce dernier n’est plutôt pas mal, j’ai davantage été rebuté par le dessin de Simon Hureau, auquel je trouve un petit côté amateur. Je ne dis pas que c’est nul, loin de là, mais je trouve que le trait ne coule pas de source, tant pour les corps que pour les visages, pas suffisamment expressifs pour ce style « pseudo-réaliste ». Idem pour la mise en couleur, fade et peu recherchée. Seul le cadrage, assez efficace, vient compenser ces points faibles.

Pour le reste, j’ai pris un certain plaisir à l’histoire, malgré un pitch assez quelconque sur le thème de l’adultère et de la vengeance, où la seule originalité réside dans le rôle majeur joué par une BD de Gil Jourdan... Forme d’hommage indirect à son auteur Maurice Tillieux ? (D’ailleurs en passant, j’ai bien aimé le petit clin d’œil furtif à « Blaise »). Je n’en dis pas plus sous peine de spoiler mon avis. Mais il faut admettre que le suspense est bien là, tant sur le plan psychologique (l’épouse ne sait pas que son mari sait mais celui-ci fait comme s’il ne savait pas, mais elle, ne sait-elle pas qu’il sait ?) que lors de la scène finale. A ce niveau, c’est plutôt réussi.

Et j’avoue quelque part avoir été pris d’empathie pour ce pauvre Didier, gros nounours un peu pataud au cœur tendre, du moins au premier abord, mais qui va se transformer en meurtrier diabolique pour assouvir sa vengeance envers son prétendu copain Eric. Et pas forcément de la façon dont on le penserait !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?