undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
 

Craig Armstrong



Craig Armstrong : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 191
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Craig Armstrong
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

CArmstrongUK

@Vinylhoarder @DoGoodAudio @Bil_Arm Cool... I've actually never seen one of these myself! Think they sold out quite quickly.


Biographie

Ecossais d'origine, Craig Armstrong est né à Glasgow en 1959, et se passionne très jeune pour la musique, étudiant le piano. Influencé par Dusty Springfield, Scott Walker ou Dionne Warwick, il participe tout d'abord à des groupes écossais comme arrangeur, après avoir suivi des études à la Royal Academy of Music à Londres.

Ainsi, il collabore avec Hipsway, The Big Dish et surtout Texas, dont il façonne le tube mondial « I Don't Want A Lover » en 1989.

Il travaille parallèlement à des pièces de théâtre, pour le cinéma et la télévision. Outre la musique du spot publicitaire pour le parfum ... Lire la suite

Ecossais d'origine, Craig Armstrong est né à Glasgow en 1959, et se passionne très jeune pour la musique, étudiant le piano. Influencé par Dusty Springfield, Scott Walker ou Dionne Warwick, il participe tout d'abord à des groupes écossais comme arrangeur, après avoir suivi des études à la Royal Academy of Music à Londres.

Ainsi, il collabore avec Hipsway, The Big Dish et surtout Texas, dont il façonne le tube mondial « I Don't Want A Lover » en 1989.

Il travaille parallèlement à des pièces de théâtre, pour le cinéma et la télévision. Outre la musique du spot publicitaire pour le parfum Chanel N° 5, il signe notamment les bandes originales des films Romeo + Juliet (1996) et Moulin Rouge ! (2001) de Baz Luhrmann ce dernier lui permettant d'obtenir un Golden Globe, The Bone Collector (1999) de Philip Noyce, Love Actualy (2003) de Richard Curtis, Ray (2004), World Trade Center (2006) d'Oliver Stone ou Elizabeth : The Golden Age (2007) de Shekhar Kapur.

Sa reconnaissance dans le monde musical prend une nouvelle direction en 1994, avec sa participation à Protection (1994) de Massive Attack, qui lui fait découvrir la scène de Bristol et le label du groupe, Melankolic. Il y joue du piano sur « Weather Storm » et arrange les cordes sur « Sly ». Ce sont ces deux titres, en version instrumentale, que l'on retrouve notamment sur The Space Between Us, premier album sous son propre nom qui paraît en février 1998. Véritable chef d'orchestre, il utilise les voix de Liz Frazer des Cocteau Twins (« This Love ») ainsi que celle de Paul Buchanan de The Blue Nile. Ce premier essai réussi laisse entrevoir un avenir brillant, tant sous son propre nom qu'en tant qu'arrangeur pour d'autres artistes.

Il poursuit sur cette lancée avec As If To Nothing (2002) où il travaille avec Bono, Mogwai ou Steven Lindsay. Les compositions « Ruthless Gravity's », « Finding Beauty » ou « Inhaler » se distinguent particulièrement.

Piano Works (2004) est un panel de nouveaux arrangements de Weather Storm, Heatmiser, Moulin Rouge !, Romeo + Juliet, Orphans (1997) et de nouvelles compositions.

The Dolls (2005) réunit Craig Armstrong au piano, AGF (Antye Greie-Fuchs) au chant et Vladislav Delay aux arrangements. Dans un style plus jazzy, il compte de belles réussites comme « Night Active », « Kukluu » et « Choices ».

Les années suivantes, Craig Armstrong travaille à de nouvelles perspectives de compositions, cherchant une symbiose entre style classique et musique électronique, pour aboutir à Memory Takes My Hand (2008). On note les titres « Immer », un concerto pour violon composé pour Clio Gould, et « One Minute », suite de quinze pièces pour orchestre. S'y illustrent également le BBC Symphony Orchestra et la soprano Lucy Crowe.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Ecossais d'origine, Craig Armstrong est né à Glasgow en 1959, et se passionne très jeune pour la musique, étudiant le piano. Influencé par Dusty Springfield, Scott Walker ou Dionne Warwick, il participe tout d'abord à des groupes écossais comme arrangeur, après avoir suivi des études à la Royal Academy of Music à Londres.

Ainsi, il collabore avec Hipsway, The Big Dish et surtout Texas, dont il façonne le tube mondial « I Don't Want A Lover » en 1989.

Il travaille parallèlement à des pièces de théâtre, pour le cinéma et la télévision. Outre la musique du spot publicitaire pour le parfum Chanel N° 5, il signe notamment les bandes originales des films Romeo + Juliet (1996) et Moulin Rouge ! (2001) de Baz Luhrmann ce dernier lui permettant d'obtenir un Golden Globe, The Bone Collector (1999) de Philip Noyce, Love Actualy (2003) de Richard Curtis, Ray (2004), World Trade Center (2006) d'Oliver Stone ou Elizabeth : The Golden Age (2007) de Shekhar Kapur.

Sa reconnaissance dans le monde musical prend une nouvelle direction en 1994, avec sa participation à Protection (1994) de Massive Attack, qui lui fait découvrir la scène de Bristol et le label du groupe, Melankolic. Il y joue du piano sur « Weather Storm » et arrange les cordes sur « Sly ». Ce sont ces deux titres, en version instrumentale, que l'on retrouve notamment sur The Space Between Us, premier album sous son propre nom qui paraît en février 1998. Véritable chef d'orchestre, il utilise les voix de Liz Frazer des Cocteau Twins (« This Love ») ainsi que celle de Paul Buchanan de The Blue Nile. Ce premier essai réussi laisse entrevoir un avenir brillant, tant sous son propre nom qu'en tant qu'arrangeur pour d'autres artistes.

Il poursuit sur cette lancée avec As If To Nothing (2002) où il travaille avec Bono, Mogwai ou Steven Lindsay. Les compositions « Ruthless Gravity's », « Finding Beauty » ou « Inhaler » se distinguent particulièrement.

Piano Works (2004) est un panel de nouveaux arrangements de Weather Storm, Heatmiser, Moulin Rouge !, Romeo + Juliet, Orphans (1997) et de nouvelles compositions.

The Dolls (2005) réunit Craig Armstrong au piano, AGF (Antye Greie-Fuchs) au chant et Vladislav Delay aux arrangements. Dans un style plus jazzy, il compte de belles réussites comme « Night Active », « Kukluu » et « Choices ».

Les années suivantes, Craig Armstrong travaille à de nouvelles perspectives de compositions, cherchant une symbiose entre style classique et musique électronique, pour aboutir à Memory Takes My Hand (2008). On note les titres « Immer », un concerto pour violon composé pour Clio Gould, et « One Minute », suite de quinze pièces pour orchestre. S'y illustrent également le BBC Symphony Orchestra et la soprano Lucy Crowe.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Ecossais d'origine, Craig Armstrong est né à Glasgow en 1959, et se passionne très jeune pour la musique, étudiant le piano. Influencé par Dusty Springfield, Scott Walker ou Dionne Warwick, il participe tout d'abord à des groupes écossais comme arrangeur, après avoir suivi des études à la Royal Academy of Music à Londres.

Ainsi, il collabore avec Hipsway, The Big Dish et surtout Texas, dont il façonne le tube mondial « I Don't Want A Lover » en 1989.

Il travaille parallèlement à des pièces de théâtre, pour le cinéma et la télévision. Outre la musique du spot publicitaire pour le parfum Chanel N° 5, il signe notamment les bandes originales des films Romeo + Juliet (1996) et Moulin Rouge ! (2001) de Baz Luhrmann ce dernier lui permettant d'obtenir un Golden Globe, The Bone Collector (1999) de Philip Noyce, Love Actualy (2003) de Richard Curtis, Ray (2004), World Trade Center (2006) d'Oliver Stone ou Elizabeth : The Golden Age (2007) de Shekhar Kapur.

Sa reconnaissance dans le monde musical prend une nouvelle direction en 1994, avec sa participation à Protection (1994) de Massive Attack, qui lui fait découvrir la scène de Bristol et le label du groupe, Melankolic. Il y joue du piano sur « Weather Storm » et arrange les cordes sur « Sly ». Ce sont ces deux titres, en version instrumentale, que l'on retrouve notamment sur The Space Between Us, premier album sous son propre nom qui paraît en février 1998. Véritable chef d'orchestre, il utilise les voix de Liz Frazer des Cocteau Twins (« This Love ») ainsi que celle de Paul Buchanan de The Blue Nile. Ce premier essai réussi laisse entrevoir un avenir brillant, tant sous son propre nom qu'en tant qu'arrangeur pour d'autres artistes.

Il poursuit sur cette lancée avec As If To Nothing (2002) où il travaille avec Bono, Mogwai ou Steven Lindsay. Les compositions « Ruthless Gravity's », « Finding Beauty » ou « Inhaler » se distinguent particulièrement.

Piano Works (2004) est un panel de nouveaux arrangements de Weather Storm, Heatmiser, Moulin Rouge !, Romeo + Juliet, Orphans (1997) et de nouvelles compositions.

The Dolls (2005) réunit Craig Armstrong au piano, AGF (Antye Greie-Fuchs) au chant et Vladislav Delay aux arrangements. Dans un style plus jazzy, il compte de belles réussites comme « Night Active », « Kukluu » et « Choices ».

Les années suivantes, Craig Armstrong travaille à de nouvelles perspectives de compositions, cherchant une symbiose entre style classique et musique électronique, pour aboutir à Memory Takes My Hand (2008). On note les titres « Immer », un concerto pour violon composé pour Clio Gould, et « One Minute », suite de quinze pièces pour orchestre. S'y illustrent également le BBC Symphony Orchestra et la soprano Lucy Crowe.

Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.